Start-up + Crowdsourcing = Cambrian House

Le crowdsourcing, vous connaissez ? Mais si enfin, c’est le principe d’utiliser le temps disponible des gens pour créer du contenu, résoudre des problèmes, voire même faire de la R&D. Wired et InternetActu ont à ce sujet publié deux très bons articles :

Je viens de découvrir une initiative remarquable qui exploite le filon du crowdsourcing mais adapté à l’incubation de start-up : Cambrian House. Ils se décrivent comme un incubateur de crowdsourced software dont la mission est de découvrir, concrétiser et commercialiser des logiciels en exploitant l’intelligence collective et le modèle participatif.

Le principe est le suivant :

  1. vous avez une idée
  2. vous publiez cette idée sur le site
  3. les utilisateurs notent cette idée
  4. si votre idée dépasse un seuil de bonnes notes, elle est approuvée
  5. l’incubateur propose alors une prime pour que la communauté des développeurs la concrétise
  6. une fois votre idée transformée en logiciel ou en service en ligne, l’incubateur se charge de la commercialiser
  7. les revenus générés sont alors redistribués entre tous les intervenants

Vous l’aurez compris, nous sommes à mi-chemin entre La Fraise, Top Coder et Innocentive. Pour avoir une vision plus claire, je vous recommande leur petite animation explicative : How it Works.

Et si vous avez 5 minutes en plus, je vous recommande également la visite guidée complètement délirante de leurs locaux : Take a Tour (ils sont fous ces anglais !).

En tout cas je trouve ce genre d’initiative réellement remarquable et surtout révélatrice du réel potentiel du web 2.0 : des modèles participatifs avec redistribution des revenus. Nous sommes ici bien loin des poncifs du type : le web 2.0 j’y crois pas parce qu’Ajax ça existe depuis 5 ans.

Je sais que je pèche parfois par mon optimisme, mais ce genre d’exemple (et il y en a beaucoup d’autres) me confirme la viabilité des concepts collaboratifs autour du web 2.0, n’en déplaise aux sceptiques !

Un commentaire sur “Start-up + Crowdsourcing = Cambrian House

  1. ce genre d’exemple (et il y en a beaucoup d’autres) me confirme la viabilité des concepts collaboratifs autour du web 2.0, n’en déplaise aux sceptiques ! Encore faudrait-il que ce genre de concept soit spécifiquement lié au ouaibe deux zéro, et ça implique de définir ce machin. Et ce dernier point n’est pas vraiment gagné. L’idée en question peut être raisonnablement nouvelle, mais je me demande… si j’ai une idée nouvelle liée au web en ce moment (2006), est-ce une idée ouaibe deux zéro ?

  2. Si ton idée est fondée sur un modèle participatif (intelligence collective, plateforme collaborative ou ré-intermédiation) avec de la redistribution de revenus alors oui, tu peux l’estampiller « Web 2.0 ». Même s’il n’y a pas d’Ajax dedans ! /Fred

  3. Une idée géniale… une vraie ! Pour les sceptiques du web 2.0, je conseille une petite visite chez wikipedia ou chez M. O’Reilly qui leur donneront une vraie bonne définition de ce terme un peu fourre-tout.

  4. Peu importe qu’il y ait l’estampille 2.0, 3.0 ou 4.0…
    Peu importe que ce soit fait en Ajax ou avec une autre techno…
    La technologie n’est intéressante que lorsque l’on s’en sert correctement. Et là, le concept intéressant de Cambrian House permet d’utiliser des technologies de façon intelligentes pour faire accoucher des idées et pour éventuellement les commercialiser. C’est donc plutôt prometteur, mais maintenant, on attend la suite avec impatience !!! Mais le système de vote avec « les bonnes notes » me fait quelque peu douter : est-ce que les projets intéressants d’aujourd’hui étaient considérés comme « prometteurs » à l’époque où ils ont été proposés par leurs auteurs ? PS : tu as raison Fred, ils sont vraiment fous ces anglais ! Demandez à la Reine…

  5. C’est ce genre de concept que l’on essaye de lancer avec Wilogo. A voir si les entreprises sont prêtes à utiliser ce type de service qui change un peu leurs habitudes. En tout cas c’est passionnant à vivre de l’interieur…

  6. Encore une fois, et même si je fais partie des sceptiques, le concept de Web 2.0 est absolument redoutable pour ce qu’il permet de faire. C’est un exemple parfait de nom « pas parfait », qui permet d’accoucher d’idées géniales. En voici sans doute encore une. La notion de Web 2.0 me fait penser à certains objets mathématiques (des nombres ou ensembles de nombres, par exemple) qui n’ont aucune réalité concrète , et qui permettent de résoudre des problèmes mathématiques et physiques impossibles à traiter si on ne les avait pas ;-)

  7. Tout à fait Elie. Je dirais même plus, si l’on devait mettre à la poubelle tous les concepts un peu complexes à expliquer, l’art moderne et la physique quantique subiraient le même sort que le web 2.0 : c’est que du bla-bla marketing. /Fred

  8. J’ai bien aimé ce site car c’est exactement ce que nous sommes en train de faire au niveau de la communautée MDPL. Pour le moment nous n’avons pas réussi à exprimer aussi bien le concept de crowdsourcing qu’eux et nous n’avons pas mis en place les outils de vote en frontal comme eux mais je pense en effet que ce concept est viable. Après quelques mois d’expérimentations, nous avons démarré deux projets sympathique sur ce mode de fonctionnement. Le premier c’est La Voix du Savoir : http://www.lavoixdusavoir.org Le second c’est le Wiki web 2.0 francophone : http://www.web2fr.com Un troisième est en préparation grace au soutien des personnes qui s’investissent dans la communautée de part leur idées et soutien financier… Seulement ce système de Crowdsourcing nécessite de la confiance et des partenaires viable dans l’execution. Hors on ne peut s’entendre avec tout le monde et a mon avis il faut savoir accorder et s’accorder pour mener à bien ce genre de projet. Donc si vous êtes aussi convaincu par ce système « d’entreprenariat collectif » et que vous avez des idées n’hésitez pas à nous contacter. Voici à peu pres un résumé vidéo de la philosophie qui nous inspire et qu’ils ont bien illustré : http://www.cambrianhouse.com/how-it-works/ Pour en savoir plus vous avez le blog de la communautée France : http://blog.fr.milliondollarpodcastlive.com.

  9. je conseille vivement a tout les optimistes ici présents de lire attentivement tous les comments e l’article http://www.internetactu.net/?p=6470 « La montée du « crowdsourcing » pour découvrir un peu le cote « obscur de la force » ;-) histoire de se préparer pour l’avenir …

  10. Bonjour a tous, faites un saut sur le blog http://cecrowdsourcing.blogspot.com/ ou vous pourrez suivre en direct la premiere initiative de crowdsourcing visant a designer et commercialiser des produits electroniques. Vous pouvez deja rejoindre le communaute. Le principe est similaire a « cambrianhouse » et une fois n’est pas coutume, l’initiative est francaise.

  11. Je suis en train de rédiger une note sur le crowdsourcing, il me semble intéressant néanmoins de différencier 2 types de crowdsourcing :

    – une vraie sous traitance à la foule des internautes par d’une entreprise conservant son organisation ( l’entreprise vend la même chose mais au lieu de passer par des fournisseurs classiques elle le fait réaliser par des internautes volontaires rémunérés ou non)

    – une nouvelle organisation : l’entreprise ne gagne plus de l’argent parce qu’elle un bien/service ou le vend mais parce qu’elle gère une communauté qui se charge de le faire

    Qu’en pensez vous?

  12. Malgré l’ancienneté de ce billet, le concept est toujours d’actualité donc bien vu Fred !

    Il y a 5 mois j’ai lancé mon site de crowdsourcing pour la création de supports publicitaires (nom, slogan, logo, print…).
    Je vous invite à le visiter : http://www.creads.org
    Merci de vos retours !

Laisser un commentaire