L’avenir du RSS

J’ai récemment participé à une enquête collective sur l’avenir du RSS orchestrée par Philippe du blog AccessOweb : L’avenir du RSS dans le Web de demain.

Un exercice très intéressant puisque sont comparés les avis de nombreux bloggeurs dont (entre autres) Aref Jdey, Jean-François Ruiz, Franck Poisson, Benoit Dausse, Eric Dupin, Jeremie Berrebi, Ouriel Ohayon, Sébastien Simoni

Un petit condensé de ma réponse : La technologie RSS n’en est qu’à ses premiers balbutiements. Cette technologie ne décollera réellement que lorsqu’elle sortira de la sphère un peu trop confinée des geeks. Avec les sorties prochaines d’IE 7 et Firefox 2, nous commencerons à voir des choses très intéressantes (plus de praticité et de pédagogie) et surtout bien plus accessibles au grand public.

Un commentaire sur “L’avenir du RSS

  1. C’est pas une technologie c’est un format. Le véritable enjeu se situe amha au niveau des technologies et services basés sur ce format ou plus généralement sur les webservices et par extension le Web Sémantique.

  2. A mon avis le problème ne vient pas du format RSS ou de la technique, mais du contenu! Un flux RSS doit contenir uniquement des nouvelles informations! Mais dans la plus part des flux RSS on retrouve toujours une unique et veritable news composé d’une dizaine d’autres plus anciennes! Ce qui signifie que 90% du flux RSS est du réchaufé! 90% des flux est inutile! 90% de la bande passante est utilisée pour rien! Alors bloggeurs et WebMaster soyez les premiers a faire de l’info et ainsi les users trouverons de veritables news.

  3. Je pense que l’intérêt des flux ne réside justement pas que dans les news. Aujourd’hui internet ne se résume pas à la lecture de news. Il y a aussi nos achats (avec suivis de commandes par exemple), gestion d’emploi du temps, gestion comptable… bref plein plein de choses sur lesquels un petit flux serait des plus utiles. En tant que fan de Google, je suis d’ailleurs fan de Google… en attendant toujours plus.

  4. Tu as parfaitement raison ropib Par news je veux dire nouvelles informations. Ces informations peuvent être de tout type. Bref plein de choses…..mais toujours du nouveau! Petite remarques: un flux RSS doit contenir que du contenus! Pas de mise en page! Pas des images du style du style 300’000 octets! Il faudra bien que je fasse une petite doc sur mon site dans le style…. Un flux RSS correct c’est ….

  5. Le navigateur flock (si il décolle) propose une très belle intégration des flux RSS. Les RSS, en dehors de leur utilisation personnelle, sont aussi un magnifique format dans l’agrégation, recomposition, organisation multiple de l’information. Un contenu n’appartient plus à un seul site, il se propose, se diffuse sur le web. Un contenu peu se voir dans de multiples contextes, support, contenant. C’est web2.0, ubiquity of content ;-)

  6. Flock est pas mal et permet d’aborder facilement plein de nouvelles fonctionalités. Mais pour moi Firefox reste le plus puissant avec une multitude d’outils d’intégration des flux RSS (j’utilise Wizz RSS). Mais il est clair qu’avec l’explosion d’utilisations différentes on aura des intégrations différentes. Pour mes suivis de livraison chez colissimo j’utilise un widget (c’est comme ça que ça s’appelle ?) sur Netvibes mais c’est encore beaucoup trop manuel et pas propre. En plus couplé de manière plus serrée avec Cityssimo on pourrait avoir vraiment un truc bien. A partir d’un moment se pose toujours le même problème avec des données personnelles, partagées, collectées… c’est la connexion à tous ces bidules ici et là.

  7. xhtlm a raison. Mais ce sont les lecteurs qui sont mal conçus ainsi que les fournisseurs de contenu qui bossent mal. DAns l’entête RSS il est possible de fixer un identifiant. On peut imaginer que cet identifiant soit un numéro de série, incrémenté à chaque fois qu’il y a une nouveauté. Ainsi, le lecteur bien conçu, conserve en cache les news (jusqu’à leur péremption) et ne récupére que le numéro de série. Si celui-ci a changer depuis la dernière visite (persistance) il récupère le flux sinon rien. Parfait me direz-vous c’est ainsi que fonctionnent le DNS, le SMTP, etc. Mais pour le RSS il y a un hic ! C’est que nous sommes en présence de XML. Et pour décoder l’entête il faut avoir récupéré le DOM et donc le flux dans sa totalité. Goblam ! (ou damned c’est selon). Bon, faut-il envisager 2 flux, l’un pour les notifications de mise à jour et l’autre pour le flux en lui-même ? db

  8. bonjour heureux de voir que le sujet passionne beaucoup de monde. Merci encore Fred pour ta participation dans les commentaires ci-dessus, ropib a dit  » Aujourd’hui internet ne se résume pas à la lecture de news. Il y a aussi nos achats (avec suivis de commandes par exemple), gestion d’emploi du temps, gestion comptable… bref plein plein de choses sur lesquels un petit flux serait des plus utiles » Il me semble bien qu’il existe deja pas mal de chose dans ce sans la. http://shopify.com/ fait dans le suivi d’articles a acheter je crois et on retrouve aussi les fux RSS dans les services tel que BaseCamp par exemple pour le suivi de projet et gestion de calendrier. Je me trompe ?

  9. @4 Oui 90% du flux RSS est du réchauffé mais non ce n’est pas inutile. Cette redondance permet à celui qui n’a pas son agrégateur tournant 24h/24 de tout de même récupérer les news parues entre temps. Si je suis abonné à un flux RSS, c’est que je souhaite de façon certaine récupérer la dernière news publiée mais comment le site pourrait-il deviner si oui ou non j’ai récupéré l’avant-dernière news, l’antépénultième, etc ?? Et si j’ai téléchargé la dernière news et que je me reconnecte alors qu’il n’y a rien de neuf, 100% du flux est du réchauffé si l’on applique votre proposition pourtant ce n’est pas inutile puisque j’obtiens une information: il n’y a rien de nouveau depuis le dernier passage de mon agrégateur (et pour le cas précédent, c’est qu’il y avait une news mais pas 2, une info importante)

  10. @xhtml Pas tout à fait. Je prends l’exemple de 1work, justement. Voici le contenu du flux français. <channel> <copyright> Copyright 2005 -1-Computer Technology Group http://www.1info.com/1computer/1work_e.html </copyright> <title> 1Work rss suisse RSS cms web changement xml xhtml technologie </title> <link>http://www.1computer.info/</link&gt; <description>www.1computer.info News Releases</description> <pubDate>Fri, 26 May 2006 10:21:00 GMT</pubDate> <lastBuildDate>Fri, 26 May 2006 10:21:01 GMT</lastBuildDate> <docs>http://backend.userland.com/rss/</docs&gt; <generator>1Work Technology 1.0</generator> <category>News</category> <managingEditor>mail@1info.com (Raoul Mengis)</managingEditor> <webMaster>mail@1info.com (Raoul Mengis)</webMaster> <language>fr</language> … viennent ensuite les items et on ferme toutes les balises ouvertes. Le souci c’est que c’est trop long. Et qu’il faut récupérer l’ensemble de l’arbre (à moins de faire du SAX, pourquoi pas) pour savoir si lastBuildDate ou pubDate ont été modifiées depuis la dernière lecture. Du coup si on pouvait récupérer un timestamp conventionnel genre timestamp = « http://backend.userland.com/rss/ » + « timestamp » et comparer sa valeur par rapport à la lecture précédente cela n’en irait que mieux. Plus fort : l’agrégateur ne fournit que les items nouveaux. Comment sait-il qu’ils sont nouveaux pour un client donné ? Parce que ce dernier lui présente, dans la requête, le dernier timestamp qu’il a lu. Du coup l’agrégateur est en mesure de recomposer la liste en éliminant les items dont la date de publication est antérieure au timestamp livré. C’est autant de bande passante économisée côté fournisseur RSS ! Maintenant le jeu en vaut-il la chandelle car de la bande passante on en a à profusion. Mais le RSS aurait été inventé au début des années 90, nul doute que le mécanisme décrit y aurait été incorporé. db

  11. @philippe Je suis passé sur shopify… bof. Je suis par contre particulièrement intéressé par les solutions de paiement de google (j’étais justement en train de me dire que ça manquait) même si ils n’ont pas tout intégré mais je pense que ça va venir. Mais pour changer que font les banques ? Enfin pour l’instant j’imagine qu’ils ont d’autres chats à fouetter mais laisser une position aussi stratégique à Google est un peu dangereux, il suffit qu’ils achetent une banque après tout ou qu’ils fassent breveter le concept de banque ce serait encore plus beau.

Laisser un commentaire