Le paperboard ultime ?

J’ai déjà eu l’occasion de vous montrer différentes expérimentations d’environnement de travail interactifs, mais alors celui-là me laisse sans voix : Le MIT Digital Drawing Board.

Est-ce que vous réalisez la puissance de ce truc ? Imaginez un peu ce que cela pourrait donner dans les phases de conception d’un site web ou d’une application en ligne (en apprenant au système à reconnaître les liens, boutons, champs… ainsi que leur comportement).

PS : rien que pour cette vidéo, ça valait le coup de payer 1,65 milliards de dollars.

Un commentaire sur “Le paperboard ultime ?

  1. En effet, c’est trés impressionnant !On peux voir que la machine reconnait le resort et sait comment réagir face à cet élément (il est ancré en haut et amorti les chocs …). Ceci doit soit limiter le nombre d’éléments utilisables soit rendre leur utilisation hyper compliquée … qu’en penses tu?

  2. Bon, je n’irais pas jusqu’à payer 1,65 milliards de dollars pour la video, mais il est vrais que le « MIT Digital Drawing Board » est surement promis à un bel avenir !

  3. C’est génial mais j’ai quand même beaucoup de mal à comprendre à quoi ça pourrait nous servir dans notre vie de tous les jours… Fred, as tu d’autres exemples pratiques à nous donner ?

  4. Je me pose des questions sur toutes ces variables. En effet la force verticale ne semble pas modifiable, de plus les billes ont l’air d’avoir une masse, comment est-elle calculée ? La voiture « rebondit », il y a donc une notion de matériaux comme on peut le voir avec les ressorts (d’une certaine élasticité). Bref vu la quantité d’informations implicites qui nous sont cachées il est difficile de comprendre la puissance exacte de ce drawing board. C’est effectivement très impressionnant mais il est difficile de juger réellement de la maturité de la chose. Non ?

  5. Je saisi un peu ce que tu disais hier à la conf edelman! Bref, je ne vois pas en quoi cette vidéo serait « bidon » ou « bidonnée ». Bien au contraire, c’est très impressionnant. Effectivement, il manque quelques paramètres comme le souligne Ropib, mais bon rien de quoi faire un drame. Par contre, peux tu s’il te plait préciser ta pensée sur l’utilité de la chose pour la conception d’un site web, car là, par contre il n’y a pas de milliard de paramètres/conséquence concernant l’intéractivité d’un lien hypertexte par exemple…

  6. Cette capacité à extrapoler tout ça d’un dessin 2D me rappelle ce projet vieux de 1999 : Teddy Une applet java qui interprete en 3D ce qu’on dessine en 2D ! Regardez la video, parce que c’est pas facile. D’ailleurs, je me demande si on en a pas déja parlé ici ?

  7. Depuis quelques années, les maitres de conférences du CNAM utilisent ce système. le logiciel permet meme à la fin de sauvegarder toutes les notes, pour en faire un slideshow, et le mettre à dispo sur le net.

  8. Il existe les tablettes wacom qui ont le même principe de fonctionnement sauf que la il s’agit d’un vidéo projecteur. C’est très bien pour les personnes qui se déplacent. Mais pour une présentation il vaudra mieux un grand écran tactile wacom. Car l’ombre est souvent gênante et surtout la lumière du rétro pour la personne qui effectue la présentation. Dans le même type, dans l’éducation certains tableaux blancs permettent de retranscrire les écritures directement sur l’ordinateur. Mais dans ce cas pourquoi ne pas mettre une tablette wacom géante posée contre le mur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s