Visite guidée de Second Life : à vous de jouer !

J’avais proposé il y a quelques temps une visite guidée de Second Life. Autant la première visite s’est plutôt bien déroulée, autant la seconde était une authentique catastrophe. Entre les problèmes de surcharge de la grille (difficultés de connexion, lenteur épouvantable et déconnexions forcées) et l’impossibilité de se téléporter (ce qui est quand même très gênant pour une visite guidée !), la soirée de lundi était un vrai fiasco.

Bref, tout ça pour dire que je renonce à organiser d’autres visites car ça demande beaucoup de temps et d’organisation (surtout dès que l’on souhaite encadrer un groupe de plus de 30 avatars).

Je souhaite néanmoins poursuivre mon action d’évangélisation de Second Life auprès de tout mes lecteurs en publiant les deux guides qui ont servis de support à ces visites (le guide du débutant et la feuille de route) :

Avant de vous précipiter sur ces guides, je tiens à préciser plusieurs choses :

  • ces guides n’ont d’autres objectifs que de vous aider à faire vos premiers pas dans Second Life ;
  • ils sont très loin d’être exhaustifs et ne présentent que les lieux les plus touristiques ;
  • les commentaires et descriptions des lieux sont subjectifs et découlent de mon appréciation en tant qu’utilisateur.

L’objectif de ces guides est de vous aider à vous faire votre propre opinion, et non de vous expliquer en quelques diapos tout ce qu’il y a à savoir sur Second Life. Pour cela, vous pouvez vous reporter aux blogs qui traitent de ce sujet :

Voilà, je vous propose maintenant la chose suivante : prenez le temps de tester par vous même l’univers virtuel de Second Life, puis je vous donnerais dans quelques semaines mon point de vue sur son potentiel réel.

A vous de jouer maintenant ! (d’où le titre du billet)

Un commentaire sur “Visite guidée de Second Life : à vous de jouer !

  1. Bonjour Fred, Dommage que tu ne réitères plus cette expérience. J’avais beaucoup aimé le premier compte rendu. Merci néanmoins pour les guides.

  2. En fait, rien ne vous empêche d’organiser vous-même des visites guidées. Idéalement il faudrait des visites thématiques : Grandes marques Opérations de branding V-commerce ONG et communautés… /Fred

  3. Fred, Quel interet avez vous a evangeliser sur Second Life..est ce par pure passion du jeu? C’est seul que me suis fait une idee du jeu, avec un abonnement gratuit…et honnetement j’ai plutot trouvé qu’on se fait c… dedans. Mais peut etre aurais je du suivre une des visites guidées (la premiere, la seule ayant bien marché) Je ne doute pas qu’avec un abonnement payant, des fonctions supplementaires (comme monter un business, ou avoir une vie de consommateur) peuvent rendre le jeu plus interessant. Je trouve que je passe suffisamment de temps deja sur l’ordinateur et le net apres le travail…qu’est ce que ca serait si je devenais addictif a ce jeu..en plus, on peut vite imaginer les derives nefastes et la mise en danger d’une situation familiale (et y en faut moins que ca pour briser un couple : de simples navigations ou du chat suffisent). Imaginons, apres le boulot, connexion au jeu jusqu’au bout de la nuit. Au finish plus de dialogue, plus de vie, on devient un vrai no-life en somme. Et si en plus en journée on bosse deja avec l’informatique (qui est partout), voila le desastre…on n’en sort plus. Les visites: bonne initiatives pour les intéressés…mais non merci, sans moi…j’estime que ce jeu est une perte de temps, meme si je reconnais la technique de navigation interessante (mais pas revolutionnaire non plus).

  4. Excellent commentaire d’AboutSecondLife. Je ressens exactement la même chose, l’impression que tout se déroule derrière un écran y compris le soir, en couple…

  5. @ AboutSecondLife et Polus > En fait j’ai des sentiments ambivalents envers l’intérêt de SL. Comme je ne voulais pas faire de polémique, j’ai préféré dans un premier temps inviter des annonceurs à visiter SL, publier dans un deuxième temps ces guides et finalement donner mon avis dans un troisième temps (sûrement la semaine prochaine). L’idée est de laisser chacun se faire une opinion (au moins une première impression) et d’argumenter sur l’intérêt ou non d’investir dans SL. Cet univers est tellement complexe qu’il aurait très délicat de prendre la parole sans se faire lyncher par les gardiens du temple et autre aficionados de SL. /Fred

  6. Fred, Tres bien… ok pour les visites destinées aux annonceurs dans SL..j’attends ton prochain article avec impatience. Je lis : « la crainte de se faire lyncher par les fans de SL » Mais y a t’il vraiment un risque , si ce n’est seulement une petite baisse de la cote de popularité de ton blog (et de toi) … Je pense que ton blog est bourré d’autres articles tres intéressants : ces fans auront juste a faire l’impasse sur les articles traitant de SL ;-) Tu vas argumenter a partir de ton experience : tu dois certainement reconnaitre des qualités à SL, mais n’oublie pas de mettre aussi l’accent sur les derives potentielles de ce jeu, et le possible impact nefaste sur les joueurs…pense aux nombreux lecteurs qui consultent ton blog… et surtout, faire abstraction des fans de SL en écrivant ton article. On est encore libre de nos opinions, merde!

  7. J’étais de cette seconde visite un peu foireuse mais je tenais quand même à remercier Fred pour cette chouette initiative. Même si on n’a pas visité grand chose, c’était sympa de pouvoir blablater avec quelques francophones ! Au fait, où sont les photos de groupe ? J’aimerais bien voir ma tête :P

  8. J’ai été sur Second Life un petit peu. Pour des raisons techniques l’expérience était assez désagréable. Mais finalement le problème c’est que je me suis retrouvé assez vite seul… et ceci malgré l’identification (l’état civil). Si on prend le monde réel comme repère on se rend compte qu’il est bien pratique, et parfois le pratique a ses raisons, d’avoir des parents. Etant adulte, c’est à dire que je possède déjà une identité en dehors de Second Life, je pense que ta bonne initiative de présentation pourrait être en fait constitutive de l’univers. Merci pour tous les documents que tu cites, j’irai voir à l’occasion mais rien ne vaut le vécu.

  9. Merci pour la visite, même si je n’ai pas pu me connecter : je me suis énervé dans RL pendant près d’une heure ! J’ai cependant essayé le lendemain matin : oh miracle ça a fonctionné du premier coup. Mais plus personne du coté de l’Atelier ! Je vais recommencer en suivant les guides et j’attends les commentaires qui semblent déjà très inspirés. Au fait, pour moi SL est tout sauf un jeu : un passe-temps, un mode de (non) vie ? Un support de communication en tout cas.

  10. merci, j y vais seule, je devrai y passer plus de temps mais c est sympa de constater que beaucoup y jouent comme dans la vraie vie comme etre assis sur un banc et ecouter l eau couler… parler de choses et d autres… j irais visiter plus tard le cote marketing. sinon, je peux enfin voler comme mon ami et je le comprends mieux. merci pour les guides. vero

  11. Fréd, Pourquoi ne pas créer un blog à part pour Second Life. J’étais jusqu’à il y a peu un lecteur assidu. Second Life ne m’intéresse pas et le blog ne parle quasiment plus que de ça. Il y a eu un avant SL et un après en fait. Je n’aime pas ce que ce blog est devenu. Je pense qu’il y a toujours autant d’actualité Web 2.0, simplement tu n’en parles plus autant, et préfères parler de SL, alors qu’il n’y a pas vraiment que ça d’intéressant sur le Web. Heureusement que TechCrunchFR est là…

  12. Décidemment doit y avoir de la friture dans la ligne : J’écrivais hier sur une idée courante ici en Inde sur SL. SL est vu ici comme un nouvel espace (semi-public), comme une ville en gros. Comme chaque espace semi-public, il a ses critères technico-socio-culturelles, celui de SL est en premier lieu d’être virtuel, mais cela ne gène pas cette approche. Une fois ce postulat acquis, la réflexion sur SL devient très intéressante. Habiter une image, se représenter virtuellement fait extrêmement de sens (notamment en business, services, front office, tourisme…). Dans cette réflexion, ce devient l’interface (l’ordinateur) qui ne fait plus sens mais les hardware hackers et autres entrepreneurs web3 et Internet 3 sont déjà sur les dents. Essayez un moment d’intégrer ce postulat dans nos réflexions et je suis sûr certain que la French touch peut faire fureur ici. A plus j’espère, Merci Fred

  13. Mais c’est vraiment nase Second life, faut arrêter l’abus. C’est moche, ça crash/bug, c’est lent, c’est mercantile et je vous la fais courte sur les pires synonymes. L’expérience du monde virtuel s’arrêterait-elle si bas pour certains ? À l’heure actuelle, il est techniquement capable d’offrir bien plus, mais le plus important je pense serait de repenser clairement ce genre de produit pour offrir des raisons valables de s’y intéresser. S’emballer pour si peu, réveillez-vous bon-sang…

Laisser un commentaire