Vers une interopérabilité des univers virtuels ?

Connaissez-vous le projet Croquet ? Il s’agit d’une plateforme open source pour concevoir des univers 3D.

Exemple d'un univers 3D réalisé avec Croquet

Ils ont publié l’année dernière une première version de leur environnement de développement (ils appellent ça un SDK) qui a permit de nombreuses expérimentations : représentation et manipulation de molécules ou de données numériques, reconstitutions de lieux disparus ou non, visualisation des interactions sur un champ de bataille… (plus d’infos ici : Croquet SDK, première version stable). Cet environnement fonctionne sur plusieurs OS (Windows, Mac Linux) et il permet l’importation de modèles 3D (environnements, objets, avatars…) réalisés avec des logiciels du genre de Blender, 3DS Max, Maya…

Plus surprenant, cet environnement intègre une interface de collaboration (basée sur Squeak) qui permet de faire dialoguer entre elles des applications… ou des univers virtuels comme nous le démontre un des contributeurs du projet : Metaverse Interoperability.

Oui, vous avez bien compris : une action réalisée dans un univers A (admettons Second Life) génère l’envoi d’un message qui va déclencher une action dans un univers B (admettons Virtual Laguna Beach). Gloups !

Importation de modèles 3D, dialogue entre plusieurs univers, open source, multi-plateforme… vous pourriez légitimement croire que c’est une blague du 1er Avril et pourtant, tout semble véridique. Voilà en tout cas de quoi relancer le débat sur les univers virtuels et sur leur évolution. (merci à Louis pour le lien)

Un commentaire sur “Vers une interopérabilité des univers virtuels ?

  1. Je reste toujours et encore très insatisfait des applications réellement utiles que proposent les mondes virtuels, mais si on parle d’interopérabilité, alors je pense que c’est à mon avis un critère primordial que l’utilisateur doit avoir à disposition.

  2. The kind of interoperability described in the cited article is interesting but I think there is another equally important notion that I would call « Avatar continuity ». With this I mean all the needed machinery that makes it possible to jump seamlessly from a VW to another. I don’t know what is necessary to achieve this. Maybe we need an universal client (the next-gen browser maybe) and an unified and interoperable notion of « avatar state » (all static and dynamic features of an avatar). I’m not optimistic that this is arriving soon… P.S. Sorry, I can’t write French. It’s even worst than my English!!

  3. Croquett est un environnement très prometteur, mais en développement depuis plus de 4 ans si je ne m’abuse.. à quand une vraie version que l’on pourrait tester ? En tout cas, avec un client léger et quelques fonctionnalités en plus, c’est le type d’applications qui tenterait bien quelques entreprises pour leur usage en interne ;)

  4. La principale difference entre Croquet et Linden Labs se situe au niveau de l’architecture applicative : Second Life est résolument client-serveur (faites un netstat pour vérifier…) toutes les infos vont et arrivent vers un serveur unique (celui du sim), alors que la technologie utilisee par Croquet emploie également le peer to peer : les clients communiquent des informations entre eux de maniere intelligente, sans passer obligatoirement par un serveur.
    Bref, deux concepts aux antipodes. Il faudrait voir Croquet tourner dans les mêmes conditions qu’un sim bien chargé dans Second Life pour vérifier si la solution peut être employée à grande échelle. A voir…
    Qui a le courage (et les sous…) de créer un Second Life français à l’aide de cette technologie ?

Laisser un commentaire