Une nouvelle définition de l’Entreprise 2.0

Jusqu’à présent la définition qui faisait référence pour décrire de façon rapide et mnémotechnique le concept d’Entreprise 2.0 était celle d’Andrew McAffee avec son fameux acronyme SLATES (Search, Links, Authoring, Tags, Extensions et Signals).

SLATE.png

Mais voilà que Dion Hinchcliffe nous propose une alternative : The state of Enterprise 2.0.  Pour résumer les propos de l’auteur : le « modèle » SLATE ne reflète pas suffisamment bien les aspects sociaux, émergents et modulaires des pratiques d’Entreprise 2.0 :

FLATNESSES.png

Cette nouvelle définition s’accompagne d’un certain nombre de postulats :

  1. Les pratiques d’Entreprise 2.0 vont se développer au sein des entreprise avec ou sans l’accord de la direction (grâce à des initiatives personnelles) ;
  2. Les meilleurs résultats sont obtenus avec des pratiques plus sophistiquées que les blogs et les wikis ;
  3. L’Entreprise 2.0 est avant tout une question de mentalité plutôt que de logiciel ;
  4. La majeure partie des entreprises devront faire un gros effort d’éducation et de pédagogie ;
  5. Les bénéfices liés aux pratiques d4entreprise 2.0 peuvent être énorme mais ne s’engrangent qu’au fur et à mesure ;
  6. Les pratiques d’Entreprise 2.0 ne remettent pas en cause les systèmes d’information traditionnels ;
  7. Les pratiques d’Entreprise 2.0 vont faire naître de nouvelles formes de collaboration.

Un article très optimiste qui confirme la montée en puissance de ces pratiques et surtout annonce l’arrivée d’une véritable déferlante E2.0 pour l’année prochaine.

22 commentaires sur “Une nouvelle définition de l’Entreprise 2.0

  1. salut
    je désire savoir plus sur vos produits mais aussi recevoir des offres vrai et réelles telque l’argent en espèce merci

Laisser un commentaire