De l’art de (dé)concentrer l’attention des internautes

Je vous propose ce soir un petit jeu avec la vidéo suivante. Pensez-vous être capable de compter le nombre exact de passes réalisées par l’équipe en blanc ?

Visionnez cette vidéo jusqu’au bout et lisez la suite du billet.

Le commentaire à la fin de la vidéo est équivoque : « Vous avez pu dénombrer le nombre de passes exactes de l’équipe blanche mais aviez-vous remarquez l’ours en train de faire du moonwalk ? Il est très simple de ne pas voir des choses évidente quand vous êtes concentré sur autre chose« .

Et oui, moi non plus je n’avais pas remarqué cet ours.

Pourquoi est-ce que je vous raconte ça ? Tout simplement parce que ce terrain de basket improvisé est la métaphore parfaite de ce qui se passe sur bon nombre de sites et de boutiques en ligne : l’attention des internautes est accaparée par de nombreux éléments perturbateurs (bannières, blocs d’auto-promotion, news de dernières minutes…) qui les empêchent de bien comprendre comment fonctionne le site et ce qu’ils peuvent y trouver.

Il existe pourtant une règle simple : Vous ne pouvez attirer l’attention qu’une seule fois.

Partant de là, j’ai toujours eu beaucoup de mal à comprendre la logique derrière ces pages d’accueil qui clignotent dans tous les sens. Est-ce si compliqué de définir un objectif prioritaire et de s’y tenir ? (via rMen’s blog)

23 commentaires sur “De l’art de (dé)concentrer l’attention des internautes

  1. tu dois adorer la home page de Rue du Commerce, un modèle en la matière ;-)

    PS : utiliser la vidéo d’une campagne sur la sécurité routière concernant les vélos en Angleterre et la transformer en métaphore sur les sites e-commerce, il n’y avait que toi pour faire cela !

    Et c’est très bien vu !

  2. Excellente cette vidéo. Je me suis complètement faite avoir !
    Et j’apprécie énormément ce parallèle avec les publicités intempestives de certains sites. On y va une fois et on se fait avoir, mais la seconde fois, on sait où ne pas regarder !

  3. Pour vous donner une info encore plus précise, l’origine de cette pub n’est pas la récente campagne de la sécurité routière anglaise en faveur des cyclistes… une vidéo sur le même ressort a déjà été réalisée avec des collégiens/lycéens devant 2 portes d’ascenseurs il y a plus d’un an. Et si vous voulez tout savoir, j’ai vu cette vidéo l’an dernier lors d’un stage pour récupérer 2 points sur mon permis^^

  4. Il y a une chose, c’est que bien souvent ce sont les clients pour qui on réalise le site internet qui demande à ce que ça clignote de partout !

    Vous leur expliquez qu’ils perdent toute l’attention de leurs visiteurs sur l’essentiel à savoir, vendre ou attirer l’attention sur des choses essentielles… Non ils veulent que ce soit animé de partout, le résultat, décevant, ne se fait pas attendre sur les visites, les ventes,…

  5. Ce vidéo est super! Un bon exemple de ce qu’il FAUT faire sur le Web. Bravo aux concepteurs (peu importe qui ils/elles sont).

    Par contre, on se retrouve face à une problématique, celle que ce vidéo sera sûrement plus vu par les internautes sur Youtube que par les internautes sur le site http://www.dothetest.co.uk/ de Transport for London.

    Donc je lance une question : comment faire pour ne pas perdre de trop les bénéfices d’un tel effort en marketing Web?

  6. J’ai également visionné ce même genre de vidéo (une beaucoup plus ancienne, réalisée par des chercheurs) lors d’une conférence sur les neurosciences et les sciences cognitives. Elle sert de démonstration sur la « prise de conscience » et introduit les notions sur la concentration.

  7. Ce que m’inspire cette vidéo, personnellement, c’est que finalement pour une bonne pub sur le net il faut qu’il y ait une dimension de jeu.

    Un site, commerçant par exemple, est ce qu’il est et pour tout le monde. Mais on peut orienter le client en lui donnant un bon objectif. Si on veut que le client voie l’ours il est évident que lui demander de compter les passes des blancs, alors que c’est compliqué, c’est un peu idiot. Par contre montrer cette vidéo toute nue, sans aucun défi de ce style, l’utilisateur se casse sans même aller au bout.

    « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt. » Certes… mais peut-être qu’il serait intéressant de regarder aussi celui qui montre la Lune et de chercher à qui il s’adresse. Ainsi à force de montrer avec fierté au spectateur à quel point il se fait avoir et comment il est facile de le manipuler alors qu’en fait c’est parce qu’il s’y prête de bonne grâce, nous allons nous retrouver avec des gens qui n’ont plus confiance en rien du tout et qui ne se laissent plus faire. Faut-il humilier le consommateur ?

    On ne se fait pas avoir: on se prête au jeu.

  8. Salut,

    Ce qui est étrange c’est que les sites moches et qui clignotent sont souvent très vendeur. C’est ce qu’avait répondu le patron de cdiscount un jour : c’est moche mais ca vend.

    Le truc c’est que si les basketteurs ne se faisaient pas de passes spectaculaires, tu ne verrais pas non plus l’ours… car tu décrocherais de la vidéo à la dixième seconde :)

    Daniel

  9. @Daniel Gergès

    C’est encore pire. J’ai regardé la vidéo « à froid » et il n’y pas de passe spectaculaire. Simplement on nous propose un défi et on se croit spectaculaire à réussir sans effort ce qui est présenté comme un exploit: compter les passes. Non seulement c’est le défi qui nous fait rester mais c’est aussi sa facilité: si on n’arrivait plus à compter les passes au bout de 2 il y a des chances pour qu’on décroche aussi très rapidement.

  10. Principe classique de La Lettre Volée d’Edgar Poe.
    Ou du jeu de la carte géographique : chacun choisit un nom sur une mappemonde, l’autre doit le retrouver. Les débutants choisissent un tout petit nom, genre une rivière. Les vicieux choisissent un mot de la légende. Les pros choisissent un truc comme Afrique. Plus c’est gros et sous ton nez, moins tu vois si tu cherches ailleurs.

    Le pop-up vivait sur cette idée du « attirer l’attention une seule fois », en particulier à l’arrivée sur la page d’accueil. Sauf qu’on les bloque toujours et sans difficulté aujourd’hui… Alors les sites ont cherché autre chose pour nous obliger.

  11. Et si l’ours avait été blanc ? Le fait de se concentrer sur la couleur claire nous fait occulter tous ce qui est sombre sur l’écran… ce ne sont pas les passes de l’équipe noire que l’on nous demande de compter.

  12. J’ai testé de compter au départ et j’ai vite laché le fil des passes et j’ai vu l’ours faire du moonwalk… J’suis pas normal :p

  13. Excellent!!! J’étais tout fier d’avoir réussi à compter les 13 passes mais la je dois bien avouer que je me suis fait avoir! Sympa en tout cas ce petit test, ça montre pleins de choses intéressantes finallement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s