Vers de la publicité subliminale en ligne ?

Si vous êtes allez faire un tour sur le site des Echos ce matin, vous avez surement remarqué le matraquage publicitaire d’GDF-Suez (deux bannières + un article en Une). Mais aviez-vous remarqué l’image quasi-subliminale en fond de page :

lesechos1

 

En fait il s’agit du logo et de la baseline de l’annonceur qui sont affichés en fond de page avec une couleur très clair, à peine visible. En faisant défiler la page vers le bas il est possible de mieux la distinguer :

lesechos2 (1)

 

Alors bien évidement il ne s’agit pas d’une image subliminale aussi subtile que celles utilisées par François Mitterrand dans le générique du Journal du 20H, mais quand même cette forme de communication me laisse songeur.

Prenons la définition de la publicité subliminale : « Technique publicitaire qui consiste à insérer un message visuel et/ou sonore, qui ne peut être consciemment perçu par le spectateur, mais qui est censé frapper son subconscient« . Force est de constater que ce n’est pas réellement dans cette configuration que nous nous situons, mais plutôt à la périphérie.

Partons du principe que les deux bannières n’existent pas, tout navigateur digne de ce nom est en effet capable de les filtrer. Il nous reste tout de même dans cette page deux formes de publicité beaucoup plu subtiles :

  • Il y a tout d’abord l’article, rédigé par un journaliste (cela va de soit), mais dont la teneur est héritée du communiqué de presse, de même que la date et heure de publication (l’article est publiée dès la réception du CP, il suffit juste de bien choisir son moment pour l’envoyer).
  • Il y a ensuite cette image de fond qui n’est pas filtrée par les filtres à bannières (elle est donc dans le code source) et qui reste à une position fixe au centre de l’écran lorsque l’on fait défiler la page.

Serions-nous face à une nouvelle forme de communication sensée palier au phénomène de banner blindness auquel je faisais référence hier ? Verrons-nous des publicités subliminales garnir les fonds de page des sites et portails à gros tirage ? L’IAB va-t-elle proposer une norme ? Affaire à suivre.

(Merci à Alexandra pour son oeil de lynx)

30 commentaires sur “Vers de la publicité subliminale en ligne ?

  1. que d’histoires pour un simple habillage qui, s’il est bien fait, est un des formats les moins intrusifs.

    Ce type de format est utilisé depuis des lustres chez la grande majorité des gros éditeurs de sites réveillez-vous…

  2. Je dois bien être le seul mais personnellement ça ne me choque pas du tout.
    Au contraire je trouve que c’est une façon intelligente d’utiliser l’espace.
    Si on excepte le côté «subliminal» ça me fait penser au type de publicité que propose parfois dailymotion, sous forme d’un habillage du site.
    C’est élégant et pas vraiment obstrusif. Bref, je préfère largement ça à une pop up, ou même un simple cadre qui clignote dans tous les sens.

  3. Bonjour,
    C’est en effet effrayant d’en arriver là, je n’avais pas encore remarqué, mais qui sait j’ai peut-être déjà eut ce genre de choses sous les yeux.

  4. C’est habile au niveau communication mais ce genre de pratique pose également la question de la séparation entre la rédaction et la régie pub. D’un autre côté, la plupart du temps les articles en ligne sont de bêtes dépêches AFP non retravaillées. Ca reste en effet proche du communiqué de presse de l’entreprise…

  5. la pub sur le web est en train de se chercher : quel format utilise ? Quel modele economique ? Comment faire reellement emerger la marque ? Neuf formats cohabitent habituellement sur un site classique et la mesure du ROI n est pas encore averee. Cette technique ‘subliminale’ est originale et d’autres vont suivre c’ est sur. Heureusement que des bloggeurs avertis pointent du doigt ces derives. Pour eviter de faire le jeu de ces pulicitaires non ethiques

Laisser un commentaire