Vers une overdose de Twitter ?

<prologue>Pour celles et ceux qui souhaitent se remettre à niveau c’est ici : Twitter in Plain English, Twitter… what’s all the fuss about? ou encore How to Twitter (ces 3 article ssont en anglais mais vous avez aussi mon billet de l’année dernière : Twitter au cœur de la révolution des médias sociaux ?)</prologue>

Aviez-vous remarqué ces derniers temps la prédominance de Facebook et Twitter dans les discussions de la blogosphère ? Pour Facebook ça se comprend à la vue des courbes de croissance et du volume de trafic, mais pour Twitter… est-ce bien raisonnable ? Ne vous méprenez pas,  je ne vais me lancer dans un « Pourquoi je ne crois plus en Twitter » mais plutôt dans une réflexion que je souhaiterais partager avec vous : Est-ce que toute cette frénésie autour de Twitter ne va pas lui être néfaste ?

Outils de communication rudimentaire à la base, Twitter est devenu en à peine trois ans une plateforme sociale d’une incroyable richesse qui engendre une authentique adulation par les leaders d’opinion de la blogosphère (je n’ose plus dire « blogueurs influents« ). Le phénomène avait déjà été observé il y a deux ans :

 

history_blog

Pourtant le nombre d’utilisateurs de cette plateforme n’a rien de mirobolant (à peine plus de 10 millions d’utilisateurs dans le monde : Twitter Has A Big Month, Grows To Over 8 Million U.S. Users), mais c’est indéniablement le service hype du moment où il faut impérativement être vu (à l’image des comptes de Google et Mark Zuckerberg ces derniers jours).

Ce qu’il y a de particulièrement intéressant avec Twitter c’est la facilité avec laquelle il est possible de lui trouver de nouveaux domaines d’application :

Dernière folie en date : Kogi, un restaurateur qui mélange cuisine coréenne et tacos dans son camion, qui a eu la très bonne idée de diffuser les emplacements de son camion via son compte Twitter. Résultat : entre 300 et 800 clients à chaque arrêt (cf. cet article du L.A. Times).

kogi

Sommes-nous devant une authentique révolution (web 2.0 2.0 ?) ou devant un épiphénomène comme seule la blogosphère sait nous en pondre ? Difficile à dire car je manque un peu de recul sur ce sujet (cela fait presque deux ans que je tweete sur twitter.com/FredCavazza). Toujours est-il que je vois d’un mauvais oeil cette sur-médiatisation autour de Twitter qui risque de cristalliser l’antagonisme des sentiments que génère ce service (on aime ou on déteste). J’espère sincèrement que tout ce ramdam ne va pas avoir un effet négatif sur ce service.

(via TheNextWeb)

25 commentaires sur “Vers une overdose de Twitter ?

  1. Ah moi je commence à penser que Twitter préfigure peut-être le web 3.0 dont on parle parfois… Un truc hyper basique qui ouvre la porte à de multiples utilisations…

  2. Beaucoup de spéculations sur les différents usages du microblogging, sur le business model à venir et le désir d’être « in » pour la majorité précoce. Plutôt une révolution qu’un épiphénomène.

  3. Tweeter est génial !
    par contre le spam sur tweeter ça c’est un vrai problème.Les faux followers qui vous envoit autmoatiquement un mail via tweeter, simplement pour que vous puissiez découvrir leur business et leur soupe. Cela commence à bien faire…
    Mais bon tweeter reste le  » hype, » la « geek attitude , le « i’m not for niouBee ».
    Et les gamins arrivent, après Slyblog, Facebook, attendez vous à une invasion de Followers élévés au WOW (world of)et pratiquant le sms depuis qu’ils ont 4 ans et vouant àtout prix que leurs potes les prennent pour des Geeks .:)

  4. Twitter reste comme tu le dis une sorte de microcosme, tinté d’élitisme même. On en parle beaucoup mais finalement… entre nous. J’entend pas la que les micro-blogueurs sont majoritairement blogueurs. La prochaine étape à franchir serait bien sûr l’arrivée de purs novices dans la boucle… Cela me fait penser à myspace music qui est composé à majorité de musicien par exemple, pas top pour la promo quoi. En revanche à la différence d’un phénomène de sur-médiatisation comme on a eu sur Second Life (où beaucoup parlent de ce qu’ils n’appréhendent pas), les nombreux discours sur twitter sont plutôt justes et élogieux. On peux vraiment dire qu’il a bonne presse, je ne pense pas que cela lui nuise à long terme.

    Adrien

  5. Je partage ton point de vue.
    Ce qui est fascinant, ce sont les potentialités de ce service. Après, Twitter sera ce que les gens en feront : un outil marketing de plus ou au contraire, un véritable service utile et indispensable.

  6. Il faut bien l’avouer, Twitter est encore peu « démocratisé » chez les internautes français mis a part ceux dont le web est le metier, ce qui est mon cas.

    J’ai déjà abandonné Facebook maintenant que j’ai retrouvé tous mes amis de collège/lycée/université, mais je n’abandonnerai pas twitter de la meme façon. Chacun l’utilise a sa façon, pour ma part je suis le follower de quelques « acteurs du web » dont Fred et j’y trouve un grand interet.

    Par contre cette histoire de souris m’a un peu agacé:

    1° le site est si mal fait qu’il n’est pas très dur de trouver le client
    2° comme beaucoup j’utilise un laptop, ma souris est donc en pré-retraite depuis longtemps.
    3° si j’envisageais d’acheter un ordinateur, ce ne serait pas un PC, cette « campagne » me pousserait a ne surtout pas acheter de HP.

  7. Le ‘ticket d’entrée’ sur Twitter étant très bas, les applications vont se développer, surtout avec l’internet mobile.
    Il y a les applis commerciales mais aussi tout ce qui entre dans le domaine du bénévole et du gratuit. Je pense à des services comme SOS Amitiés, SOS Arrêt du tabac (comme @unairneuf que je lance), SOS Devoir de Maths, etc.
    The sky is the limit…

  8. Bon article, mais twitter en fait est ce que sera internet plus tard. L’information en temps réel à la seconde près. L’interconnexion en direct.

    On manque encore de recul pour voir ce que cela donnera sur le long terme (avantages & dérives).

  9. Faire un article sur Twitter est aussi une solution de facilité pour tout rédacteur qui a besoin de se montrer sur le web, de la même manière que des billets sur l’actualité des produits Apple, par exemple, assurera un bon paquet de visiteurs quand bien même l’article soit de médiocre qualité.

    En tant que lecteur, nous devons malheureusement faire le tri entre les analyses réellement intéressante et tout le réchauffé que l’on trouve autour.

  10. J’ai jamais accroché à twitter de mon coté.

    Peut être parce que les gens que je connais ne sont pas dessus mais aussi peut être parce que les gens que je connais ont de meilleures occupation que dire aux autres ce qu’ils sont en train de faire.

    Soyons un peu logique si vous tapez sur twitter que vous êtes en train de faire un truc c’est que vous n’êtes plus en train de le faire (mais de le taper sur twitter).

    Bref perte de temps.

    Ok disons que ça sert à communiquer en temps réel. Je crois que MSN le fait mieux que twitter et depuis des années.
    Si on rajoute un moteur de recherche sur les discussions MSN je crois que les résultats seraient encore plus temps réel.

    Vous parlez du web temps réel et d’une révolution ?

    Donc expliquez moi ou est l’avantage d’une shootbox partagée entre potes (c’est exactement ce que c’est twitter pour moi).

  11. En ce qui me concerne, je fais surtout usage de http://search.twitter.com/ pour faire de la veille concurrentielle sur certain sujet. A chaque mot clé de mes recherches, je collecte le flux RSS que j’agrège via Netvibes.
    Cela me permet de savoir ce qui se dit en ce moment sur tel ou tel sujet. Cette méthode ne m’oblige pas à écouter en temps réel des tas de twits qui ne serve pas à grand chose.
    En procédant ainsi, j’ai déjà fait des découvertes intéressantes.

    FJ

  12. Twitter epiphénomène? non. Twitter peut générer SPAM et perte de temps incroyable? Oui. On parle de twitter entre blogueurs? Je pense malheureusement que oui mais ce n’Est pas une mauvaise chose en soi. C’est l’exemple parfait de la diffusion du innovation ultra simple, remplie de possibilités auprès des early adopters et après de la masse.

    Personnellement, je trouvais Twitter un peu ridicule au début de par son ultra simplicité, j’avais de la difficulté en en voir la valeur, tout comme facebook mais pas pour les même raisons.

    Maintenant, je découvre, en tant que blogueur, tout le potentiel de Twitter mais en l’utilisant avec des plateformes comme tweetdeck. Tweeter contribue à augmenter le traffic sur mon blogue.

  13. SAlut,

    Twitter c’est clairement un effet de mode, car actuellement c’est moins de 30 000 inscritse en France… Soit très très loin de Facebook, et surtout réservé au High Tech…

    Twitter cartonne pour les raisons suivantes :
    1 – Effet de mode
    2 – Des appli innovantes ou copycat d’appli existantes qui sortent tous les jours
    3 – Ca fait de l’actualité pour les médias et blogger

    Perso je l’utilise, mais avec modération, je préfère largement Facebook !
    Néanmoins voici quelques utilisations Pro de Twitter (in french in the text) issu de mon Blog :

    1 – Se créer un réseau et diffuser de l’information.
    Tout comme Facebook, Viadeo, Linkedin… Twitter est un excellent moyen pour entrer en contact avec de nouvelles personnes et ainsi d’élargir son réseau avec des individus que l’on n’aurait jamais rencontré “dans la vraie vie” ou sur Internet.

    Sur Twitter vous trouverez la plupart des bloggers passionnés, des spécialistes du Web… et surtout vous pourrez entrer directement en contact avec eux ! C’est une opportunité inestimable pour faire des RP, proposer des partenariats, présenter une nouvelle offre, faire la promotion d’un évènement…

    Cela peut également être un outil de fidélisation avec ses clients : Tous les experts en emarketing sont d’accord sur le fait qu’il devient de plus en plus difficile d’assurer la délivrabilité des emails, les FAI et Anti-Spam filtrant les emails au moindre signe suspect. De plus l’email a véritablement perdu de son attraction, et parmi la masse des emails et newsletters reçus dans la journée il est devenu difficile de sortir du lot…

    Twitter permet donc d’envoyer un message soit via un message générique, soit via un message direct à la personne. De plus comme les vrais fans de Twitter sont toujours connectés cela permet d’avoir une réactivité forte.

    Il convient donc de distinguer 3 types de messages :
    – Ceux envoyés automatiquement via des flux RSS, par exemple les mises à jour d’un blog, d’un digg like…
    – Ceux envoyés manuellement pour partager une information déjà présente sur le net ou sur un blog autre que le sien.
    – Ceux envoyés en exclusivité sur Twitter pour propager un buzz, offrir une promo exclusive à votre communauté, lancer un sondage, poser une question…

    Néanmoins il y a 2 limites à l’envoi des messages :
    – Une majorité de personnes consultent Twitter de manière sporadique (voir notre graphique plus bas).
    – Les messages envoyés à tous sont perdus dans la foule des messages dès qu’un de vos suiveur suit plus de 50 personnes.

    2 – Faire de la veille concurrentielle.
    Twitter est un outil intéressant de veille concurrentielle car parfois il permet de “surprendre” des conversations entre utilisateurs par son caractère “informel” alors que tout est tracé et enregistré…

    Pour cela il est possible d’utiliser des outils comme http://search.twitter.com/ qui permet de faire des recherches par mots clés sur les Tweets… Par exemple en cherchant ConseilsMaketing.fr on tombe sur cette remarque d’Oliv sur une de nos vidéo postée sur le site :

    Certains services proposent même de suivre 3 mots clés sur le même écran afin de visualiser en 1 clin d’œil les dernières informations sur vos produits comme http://monitter.com.
    Il est même possible de suivre automatiquement les personnes qui ont tapé un mot clé grâce à http://www.twollow.com/ , ou même recevoir une alerte par email avec http://twilert.com/

    Pour aller encore plus loin dans la surveillance, il est possible d’utiliser http://www.tweetstats.com qui permet de faire des statistiques sur un compte Twitter “public” : nombre de tweets, jour et heures de réponses (pour voir si vous l’utilisez au boulot !), à qui vous répondez le plus…
    Et pour analyser l’évolution d’un compte Twitter, avec http://twitterholic.com/ vous le nb de suiveurs, de suivis…

    3 – Améliorer son référencement et générer du trafic.
    Les messages postés sur Twitter sont moyennement bien classés par Google, mais c’est quand même une opportunité supplémentaire pour apparaître sur des expressions. Mais il ne faut pas rêver, ces messages apparaissent généralement en 3ième ou 4ième page…

    Il est même possible d’ajouter des liens en en postant de manière anonyme des billets sur son blog avec des mots clés et expressions via http://www.secrettweet.com/

    Un certain nombre de bloggers utilisent aussi Twitter pour demander, via un message direct, à leurs suiveurs de voter pour leurs billets. Cette pratique bien que courante est un peu limite car cela influence les scoops qui arrivent en home page. On préférera donc une utilisation plus “soft” en publiant uniquement via des messages “classiques” ses scoops.

    Il existe aussi des services comme http://posterous.com/ (en alternative http://twitpic.com/) qui vous permettent de créer automatiquement des pages Web spécifiques sur leur site avec votre le contenu d’un Tweet (texte et photo). Il suffit par exemple d’envoyer un email à post@posterous.com et automatiquement votre page est créé !
    On peut voir le résultat via un test : http://canevet-9wnne.posterous.com/

    4 – Obtenir de l’aide facilement et rapidement
    L’intérêt de Twitter c’est de pouvoir poser des questions facilement à son réseau sans devoir envoyer un email à telle ou telle personne. On lance une bouteille à la mer, et on attend une réponse ! Cela peut être utile si par exemple on ne se souvient plus d’un site, si on recherche un lieu… car c’est une “intelligence collective” qui est alors à votre disposition.

    Il existe également des services de questions réponses dédiées à Twitter : http://www.lazytweet.com/, http://helpwith.tweetapp.com/, http://atanswerme.com/ , http://toanswer.net/ , http://www.mosio.com/twitter/…

    5 – Se créer un Intranet d’entreprise.
    Tout comme les réseaux sociaux classiques (Facebook, Viadeo…), Twitter peut également servir pour créer son propre intranet et partager des informations. Pour cela il suffit d’utiliser des outils comme http://www.yammer.com/ qui permettent de protéger ses informations.

    6 – Mesurer sa qualité de services.
    C’est bien connu, une personne mécontente en parle à 6, et une personne satisfaite à 3 seulement… Il est donc essentiel de surveiller ce que vos clients et prospects pensent de vous pour anticiper les problèmes et limiter leur portée.

    Avec Twitter, vous avez un lien direct post achat avec vos clients, vous avez ainsi un retour direct de ce pensent vos clients, des problèmes qu’ils rencontrent… afin de faire du préventif plutôt que tu curatif.

    7 – Faire la promotion de vos produits et services par vos lecteurs.
    Il suffit pour cela d’ajouter un bouton “Envoyer sur Twitter” à vos articles de Blogs, promos…

    Il est donc essentiel de permettre à ses lecteur de vous suivre (si vous souhaitez suivre ConseilsMarketing.fr c’est ICI).

    Voici toute une galerie de boutons “Follow me on Twitter” que vous pouvez utiliser http://siahdesign.com/archives/150 :

    Vous avez également d’autres boutons à votre disposition comme http://www.widgetslab.com/2008/08/18/twignature-twitter-button-generator/ ou http://www.twitterbuttons.com/ ou http://www.vincentabry.com/31-logos-et-boutons-pour-twitter-2480 ou http://twitbuttons.com/twitter-buttons.php

    Ensuite il faut rajouter un bouton “Partager sur Twitter” afin que les autres utilisateurs de Twitter en parlent à leur réseau ! Il suffit pour cela d’ajouter quelques lignes de code du site http://twitthis.com/

    8 – Gagner (un peu) d’argent.
    Twitter n’a pas vraiment de business model, et donc jusqu’à présent il existe peu ou pas de solutions vraiment rentables pour gagner de l’argent avec Twitter à part http://www.twittad.com/ et http://be-a-magpie.com/ , deux solution qui rapportent d’ailleurs très peu.

    Le plus rentable restant toujours de proposer des liens vers des produits d’affiliation ou ses propres produits (voir notre article Comment gagner de l’argent avec son Blog).

    Voir la suite sur http://www.conseilsmarketing.fr/referencement/quel-usage-professionnel-pour-twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s