Vers une overdose de Twitter ?

<prologue>Pour celles et ceux qui souhaitent se remettre à niveau c’est ici : Twitter in Plain English, Twitter… what’s all the fuss about? ou encore How to Twitter (ces 3 article ssont en anglais mais vous avez aussi mon billet de l’année dernière : Twitter au cœur de la révolution des médias sociaux ?)</prologue>

Aviez-vous remarqué ces derniers temps la prédominance de Facebook et Twitter dans les discussions de la blogosphère ? Pour Facebook ça se comprend à la vue des courbes de croissance et du volume de trafic, mais pour Twitter… est-ce bien raisonnable ? Ne vous méprenez pas,  je ne vais me lancer dans un « Pourquoi je ne crois plus en Twitter » mais plutôt dans une réflexion que je souhaiterais partager avec vous : Est-ce que toute cette frénésie autour de Twitter ne va pas lui être néfaste ?

Outils de communication rudimentaire à la base, Twitter est devenu en à peine trois ans une plateforme sociale d’une incroyable richesse qui engendre une authentique adulation par les leaders d’opinion de la blogosphère (je n’ose plus dire « blogueurs influents« ). Le phénomène avait déjà été observé il y a deux ans :

 

history_blog

Pourtant le nombre d’utilisateurs de cette plateforme n’a rien de mirobolant (à peine plus de 10 millions d’utilisateurs dans le monde : Twitter Has A Big Month, Grows To Over 8 Million U.S. Users), mais c’est indéniablement le service hype du moment où il faut impérativement être vu (à l’image des comptes de Google et Mark Zuckerberg ces derniers jours).

Ce qu’il y a de particulièrement intéressant avec Twitter c’est la facilité avec laquelle il est possible de lui trouver de nouveaux domaines d’application :

Dernière folie en date : Kogi, un restaurateur qui mélange cuisine coréenne et tacos dans son camion, qui a eu la très bonne idée de diffuser les emplacements de son camion via son compte Twitter. Résultat : entre 300 et 800 clients à chaque arrêt (cf. cet article du L.A. Times).

kogi

Sommes-nous devant une authentique révolution (web 2.0 2.0 ?) ou devant un épiphénomène comme seule la blogosphère sait nous en pondre ? Difficile à dire car je manque un peu de recul sur ce sujet (cela fait presque deux ans que je tweete sur twitter.com/FredCavazza). Toujours est-il que je vois d’un mauvais oeil cette sur-médiatisation autour de Twitter qui risque de cristalliser l’antagonisme des sentiments que génère ce service (on aime ou on déteste). J’espère sincèrement que tout ce ramdam ne va pas avoir un effet négatif sur ce service.

(via TheNextWeb)

25 commentaires sur “Vers une overdose de Twitter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.