Toujours plus de maturité dans les applications pour tables interactives

Lancée en 2007, le concept de table interactive de Microsoft n’en finit de m’épater. Mieux, les premières applications réellement convaincantes commencent à faire surface (hé hé hé, j’suis trop content de ma blague).

Aujourd’hui je ne vous propose pas 1 mais 4 exemples d’applications possibles, et ça commence avec deux très beaux prototypes réalisés par l’agence Razorfish. Le premier concerne une simulation de ville destinée aux garagistes : From the Razorfish Living Lab: Carville.

L'application Carville pour Surface
L'application Carville pour Surface

D’après ce que j’ai compris cette application servirait à faire patienter les clients qui attendent de récupérer leur voiture. Le but de la manoeuvre étant de transformer une corvée (personne n’aime perdre une heure chez le garagiste) en une expérience ludique pour pouvoir les fidéliser et leur proposer des services à plus forte valeur ajoutée (entretien annuel…).

Dans cette simulation des voitures circulent librement dans une petite ville, les utilisateurs peuvent prendre le contrôle d’une voiture (pour visiter les différents bâtiments et y obtenir des infos) ou interagir avec l’environnement (en provoquant des embouteillages…). Démonstration vidéo :

http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=3605050&server=vimeo.com&show_title=1&show_byline=1&show_portrait=0&color=&fullscreen=1

Deuxième prototype avec un jeu très ludique qui repose sur la physique de formes : New Razorfish DaVinci Surface Application Video.

Le prototype DaVinci pour Surface
Le prototype DaVinci pour Surface

Il ne s’agit pas réellement d’une application commerciale mais plutôt d’un prototype destiné à exploiter au mieux les possibilités de la table Surface. Démonstration :

http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=3635423&server=vimeo.com&show_title=1&show_byline=1&show_portrait=0&color=&fullscreen=1

Troisième exemple avec ce restaurant de Londres équipés de tables interactives : Des tables interactives au restaurant grâce à flash.

Les tables interactive du restaurant de Londres
Les tables interactives du restaurant de Londres

Ces tables permettent de parcourir le menu, de jeter un oeil en cuisine (via une webcam) ou encore de jouer en attendant d’être servi. Pour la petite histoire il ne s’agit pas de tables Surface mais d’une réalisation « maison » qui exploite Flash.

Et puisque l’on parle d’alternatives à Surface, je vous propose également de découvrir ce prototype de Touchmap bricolé par le MIT Mobile Experience Lab : Une table multitouch en AIR en 4 jours.

Le prototype de Touchmap réalisé par le MIT Mobile Experience Lab
Le prototype de Touchmap réalisé par le MIT Mobile Experience Lab

Bon, inutile de s’emballer car il faut bien admettre que ce prototype est encore très loin d’offrir la même expérience que la table de Microsoft.

Et pour finir j’aimerais également vous proposer cette article de Fast Company qui parle de la future version de Surface qui devrait sortir d’ici 2011 : Microsoft’s Surface 2.0-aka SecondLight-Due in Two Years.

Surface 2.0
Surface 2.0

Au programme des améliorations : un capteur de mouvements qui détecte les gestes des utilisateurs (pour leur éviter de salir la vitre avec leurs gros doigts) et une technologie de reconnaissance de formes qui permet d’apporter un niveau supplémentaire de détail en projetant des informations secondaires (comme ici la vue « fil de fer » de la voiture).

Tout ceci est réellement encourageant, j’anticipe un nombre infinie de possibles applications dans différents domaines : agences bancaires, immobilières, magasins…

7 commentaires sur “Toujours plus de maturité dans les applications pour tables interactives

  1. j’ai eu l’occasion de déjeuner dans ce restaurant : c’est assez marrant mais finalement pas vraiment bluffant. La zone d’action est très restreinte : on a une tendance a vouloir taper du doigt sur la représentation des plats, mais il faut en fait passer par une sorte de trackpad ce qui rend l’action moins naturelle. Vu d’autres réalisations du genre, on pouvait s’attendre a un peu mieux. Sinon la bouffe est pas mal :-)

  2. Je vois mal un garagiste investir dans le prix d’une Surface pour faire patienter ses clients.

    Moi je préfère mon garagiste qui me prête (oui, « prête ») une voiture, le temps qu’il effectue la révision. Du bon vrai sens du service quoi. Je ne suis pas prêt de changer de garagiste!

    Concernant la table multi-touch, je me suis amusé à m’en faire une l’autre jour. C’est rigolo. J’ai hâte que ça se démocratise.
    J’aimerais bien m’en faire une avec projection intégrée mais c’est pas dans la même gamme de prix (l’acrylique épais est plutôt cher).

    En tout cas des projets tels que ceux du groupe NUI (http://www.nuigroup.com/) permettent de se faire la main à moindre frais.

  3. Tu l’as dit ! Reste à s’assurer que les consultants comm ou market et les clients aient cette même maturité. En mode accompagnement à l’Innovation, je constate souvent que les attentes sont disproportionnées ou à côté de la réelle valeur ajoutée du procédé. Et par effet miroir, les clients sont après coup déçus ou perplexes quant aux résultats obtenus… Je suis parti-prenante de tout échange, sur le sujet ! bon post / j’en parle aussi pas mal sur mon blog et en mode plus intimiste « rdv client ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s