L’avenir de la recherche ?

Je viens de lire un billet sur le très bon site InternetActu qui concerne l’avenir de la recherche et notamment la recherche en situation de mobilité. L’auteur du billet cite un article publié dans le Time Magazine : Vous atterrissez tard dans la soirée dans une ville où vous ne connaissez personne. Vous n’avez pas eu le temps de réserver un hôtel, votre bagage ne s’est pas présenté dans le carroussel et l’air conditionné de l’avion vous a donné un petit mal de gorge. Que faire ? Avec votre téléphone mobile, vous Googlez votre valise (elle est équipée d’une petite puce qui vous permet de la localiser) pour constater qu’elle a été déposée 200 mètres plus loin, au terminal suivant. En allant la chercher, vous en profitez pour chercher une chambre d’hôtel. L’écran de votre téléphone vous montre des images de plusieurs hôtels dans votre gamme de prix, avec des vues depuis la fenêtre de votre chambre. Votre moteur de recherche vous donne la liste des pharmacies qui sont encore ouvertes à cet heure et vous annonce que votre groupe de blues favori jouera au festival de la ville durant le week-end. Le moteur, qui peut chercher sur votre ordinateur resté à domicile, vous rappelle qu’un ami de collège vous a envoyé un mail il y a un an pour vous dire que lui et sa femme avaient déménagé dans cette ville (ce que vous aviez oublié). Vous décidez de les inviter au festival.

La lecture de cet extrait me mène à la réflexion suivante : Et puis quoi encore, vous prenez vraiment vos lecteurs pour des ânes !. J’avoue être un enthousiaste des nouvelles technologies et des dernières innovations, mais il y a quand même une certaine limite à ne pas dépasser où l’on sort du cadre de l’innovation pour tomber dans celui de la science-fiction. La réalité des services mobiles est en effet loin de la promesse et la situation que décrit ce journaliste du Time Magazine ne se produira sans doute jamais :

  • trop lourd techniquement (vous imaginez le nombre de requêtes) ;
  • trop intrusif (qui va tolérer de se faire modéliser sa vie privée à ce point ?) ;
  • trop naïf (qui va payer pour développer tout ses services ?).

Par contre, le reste du billet pointe sur des services mobiles innovant et notamment Mobot (Il suffit ainsi de prendre la photo d’une affiche de film pour accéder à de l’information sur celui-ci, réserver ses tickets, trouver le cinéma le plus proche).

Il est vrai que le secteur de la recherche d’information est en pleine ébullition et que l’on voit émerger des concepts surprenant comme la recherche audio (Blinkx, SingingFish) ou la recherche sociale (Yahoo! My Web, Rollyo).

Un commentaire sur “L’avenir de la recherche ?

  1. Bonjour Fred, Bonne rentrée tout d’abord en espérant que le petit dernier se porte bien. Je suis un peu de l’avis du commentaire ci-dessus, la connexion entre les différents terminaux devient inéluctable me semble-t-il. Certes tout cela n’est pas encore très « user friendly », néanmoins le fait est que l’on peut dores et déjà se connecter facilement avec un tph portable, lire, envoyer des mails, rédiger un post sur son blog etc. Le GPS intégré dans un tph existe et ce n’est plus une innovation majeure en 2005. Ces usages sont par ailleurs déjà effectivement répandus aussi bien au Japon qu’aux USA. Oui, ce sont encore des geeks qui les utilisent majoritairement, mais cela évolue vers le plus grand nombre. La localisation effective d’endroits physiques devient possible dès que chaque lieu est équipé d’une puce rfid. Vous capterez (votre tel) cette dernière et je suis d’accord elle vous captera aussi ! Les coûts de production sont aujourd’hui abordables (on en parle pour les vêtements) alors un hotel qui veut être mieux référencé se paiera sans nul doute une ou plusieurs puces pour ce faire, tout en proposant un accès wifi gratuit et la boucle est bouclée : vous vous connectez et vous tombez comme par hasard sur la HP de l’hôtel en question. Si ce n’est encore fait lisez « Foules Intelligentes » (titre français de Smart mobs) vous allez vous régaleret il est préfacé par D. Kaplan de la Fing !

Laisser un commentaire