Netvibes 2.0 ?

Je ne sais pas pour vous, mais passés les premiers jours d’utilisation des pages d’accueil personnalisables de type Netvibes, Webwag et cie, on ne sait plus très bien quoi rajouter et ça devient vite le bazar.

Alors oui je sais il existe des systèmes d’onglets thématiques collaboratifs comme le Netvibes Ecosystem mais ça reste encore un peu contre-intuitif, surtout pour quelqu’un qui n’a pas encore ses petites habitudes de consommation de l’internet (et qui ne sait pas où placer les petites boi-boites).

Et bien figurez-vous que je suis tombé récemment sur deux initiatives de pages d’accueil personnalisables thématiques :

  • SaneBull, une page d’accueil personnalisable dédiée à la finance où vous pouvez suivre en quasi-temps réel les évolutions des principales places financières, des indices, des devises, et de tout un tas d’actions ;
  • Isabont, une page d’accueil personnalisable dédiée à la recherche d’emploi où vous pouvez consulter les blogs d’emplois, gérer vos listes de candidatures, votre bibliothèque de CV / lettres de motivation, planifier vos prochains entretiens d’embauche…

Tout ceci n’a rien de révolutionnaire, je vous l’accorde. Par contre, l’approche de ces fournisseurs de service est tout à fait intéressante : proposer un ensemble de contenus et de fonctionnalités packagées à une audience très restreinte et surtout parfaitement ciblée. Ces services en ligne peuvent ainsi toucher une typologie d’audience qui est fortement demandeuse d’outils performants mais qui ne souhaite pas forcément perdre son temps à faire joujou avec des gadgets en ligne. De même, ces niches d’audience représentent un territoire de communication qui a d’autant plus de valeur pour certains annonceurs spécialisés.

Alors oui je sais, gadget en ligne c’est un peu rude pour des belles réussites comme Netvibes, mais quand on est boursicoteur ou chercheur d’emploi, personnaliser sa page d’accueil ça relève un peu du superflu. Par contre, bénéficier d’une solution de productivité packagée (tous les contenus et les fonctionnalités utiles en une seule page), c’est tout de suite plus attractif et dédramatisant (je ne perds pas mon temps puisque c’est du boulot).

Bref, tout ça pour dire qu’avec ce principe, il existe une multitude de possibilités et de déclinaisons selon des métiers ou des domaines d’intérêts :

  • le Netvibes des philatélistes (avec gestion d’une collection, flux RSS FlickR des plus beaux timbres, liste de contacts, enchères en cours sur eBay…) ;
  • le Netvibes des automobilistes (avec les blogs consacrés au monde automobile, les derniers résultats de F1 et de rallye, des API vers les services clients des constructeurs…) ;
  • le Netvibes des voyageurs (avec les blogs et photoblogs des globe-trotteurs, les derniers tarifs d’avion, les informations et la météo de vos prochaines destinations…) ;
  • Le Netvibes des cuisinières en herbe avec les principaux blogs de cuisine, un carnet de recettes, un gestionnaire des listes de courses…

Vous l’aurez compris, le principe ici est de se servir des centres d’intérêts de chacun comme d’une étincelle. Parce que avouez-le : Netvibes s’adresse avant tout aux geeks qui sont déjà familiarisés avec les principes de personnalisation et d’API, et il en faudra un peu plus pour débaucher les millions d’utilisateurs de Mon Yahoo!. Ce petit plus, c’est l’approche packagée.

Tiens, tout ça me donne des idées : exploiter la technologie en marque blanche de Netvibes ou Webwag et se concentrer sur le montage de partenariats avec des fournisseurs de contenus / fonctionnalités thématiques ainsi que sur le marketing à destination des cibles et annonceurs.

Ah mince, où est-ce que j’ai noté le téléphone de Tariq ? Bon, tout n’est pas forcément perdu puisque je vais forcément croiser Franck Poisson lors de la prochaine convention E-business (il prendra la parole juste après mon intervention sur le E-commerce 2.0.

Un commentaire sur “Netvibes 2.0 ?

  1. Je n’utilise plus Netvibes. Mes flux RSS de news, je ne les gere pas sur ma page d’accueil. Je ne voie pas l’interet d’avoir en permanence des news qui arrive, c’est contre productif : on est toujours tenté de lire ce qui arrive. J’utilise Protopage, avec des blocs qui corresponde à mon besoin : moteur de recherche, bloc note, liste de liens, bloc messagerie avec prévisu, un bloc de traduction (formulaire qui envoi des mots dans des dictionnaires, ou de congugaison)… et une photo de ma femme !

  2. Je me pose une question concernant la stratégie de lancement de Netvibes (ne connaissant pas l’historique de la boîte) : comment ont-ils pu rassembler autant de personnes, alors que justement les cibles sont plutôt des geeks ? A priori, ils n’ont pas utilisé de système à la Google (invitations) et j’ai l’impression que lorsqu’on a commencé à entendre parler d’eux dans les médias, ils avaient déjà plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs…

  3. Moi je suis un utilisateur quotidien de Netvibes. Je dois bien avouer que j’aurais maintenant du mal à m’en séparer. Il est vrai que cela devient vite le bazar si l’on n’organise pas son espace. Cela dit, on peut recupérer des onglets thematisés dans l’ecosysteme de Netvibes. Je pense que c’est plus une question de wording / marketing que de techno a proprement parlé.

  4. Je suis aussi un fervent utilisateur de netvibes depuis quelques mois maintenant et j’aurais du mal à m’en séparer maintenant. Pour ma part j’ai organisé netvibes par onglets thématiques : – GENERAL : messageries, moteur de recherche, action (bourse) que je suis, to do list, météo, webnotes, bookmarks, les 2 forums que je suis en permanence, le flux rss des commentaires de mon blog – BLOGS : les flux rss des blogs que j’ai envie de suivre (dont le tien ;)) – INFORMATIQUE : les actualités informatiques – SMARTPHONE : actualités – FREE (fournisseurs accès) : actualités – TRASNPORTS : sytadin, ratp, google maps … – DIVERS : prog tv, sorties cinéma … – PRATIQUE : conjugeur, dicto synonymes, traduction … Il suffit de s’organiser et rien n’interdit de plublier ses onglets. Il suffit simplement de bien organiser ceux-ci pour que cela soit clair. La recehrche dans Netvibes Ecosystem est simplifiée par des tags, à nous de bien les renseigner pour qu’ils soient le plus significatifs possibles Dernière solution créer des modules via l’api pour permettre aux utilisateurs d’accéder à tel ou tel service

  5. Isabont me semble un outil assez intéressant, mais je n’ai pas trouvé la possibilité d’intégrer des flux RSS… c’est dommage car de plus en plus de job boards utilisent ce format. Il manque aussi une sélection de liens d’actu sur l’emploi et les entreprises : quand on voit le manque d’information des candidats quand ils se présentent en entretien, ça pourrait être utile.

  6. Il existe des onglets pre-remplis dans l’ecosysteme pour les personnes qui veulent un theme precis. Pour OlivierM qui ne veut pas de flux rss et qui utilise protopage: Rien ne t’empeche de configurer une page netvibes et de mettre les postit une photo de ta femme et ton mail + ton carnet d’adresse.Tu as le droit de supprimer les flux rss non productif… Faire de netvibes un outil contre productif car il offre plus de possibilités c’est comme comparé une 407 a une voiture sans permis. Les 2 peuvent t’emmener au travail tous les jours lorsque tu as 1 km a faire, mais quand tu veus aller a 200km pour voir de la famille et bah tu es dans la merde!

  7. Je pense malheureusement qu’ils ont certes beaucoup d’utilisateurs, mais ce sont des utilisateurs curieux. Parmis ceux-là, je serais curieux d’apprendre combien sont des utilisateurs réguliers. j’avais cru voir une note quelque part à ce sujet, mais ne m’en souviens plus, toujours est-il que ceux-là sont bien moindres. Je m’étais fait à titre perso un compte bien élaboré avec un onglet web 2.0 comme il se doit, un onglet google, un onglet infos générales, etc. Résultat des courses, au bout de deux jours d’utilisation le système s’est trouvé noyé entre tout le reste. Quelques mois après, j’en suis finalement à continuer à vadrouiller et à recevoir les feeds de fréd par mail :p

  8. Ha mais non c’est pas possible ça ! Je t’ordonne de t’inscrire immédiatement à un service en ligne de lecture de flux (Bloglines ou Google Reader). /Fred

  9. j’utilise netVibes… dans Protopage… le meilleur des 2 mondes ==> que t’apporte Protopage en plus ? Simplement les couleurs et le look ? Merci ca m’intéresse. Cdlt.

  10. Je rappelle qu’il y a des annuaires de flux RSS thématisés: Exemple : http://www.lamoooche.com Et sinon, on peut toujours dans Google faire la recherche « RSS <theme-qui-m-interesse>, ca marche de mieux en mieux avec l’expansion du RSS.

  11. Avec l’Ecosystème de Netvibes, n’est il pas possible de réaliser des packages de blocs ciblés (recherche d’emploi, finance, voyage). Ca reprend le bon vieux principe des modèles dans les logiciels comme Publisher ou Powerpoint, rien de très novateur ou web 2.0 En tout cas, bien vu pour Isabont, si je parlais anglais couramment j’aurais adhéré !

  12. Il y a en effet plein de choses à faire dans la verticalisation de l’information et si on associe cela avec des webservices ( ou travel web services :) ça peut donner des résultats très pertinents !

  13. Superbe billet Frédéric : clarté, pertinence, recul, esprit de synthèse et évidemment en filigrane des pistes marketing tout à fait évidentes.

  14. Bonjour J’ai découvert ce blog il y a pas longtemps et je trouve ses articles très constructifs, donc bravo M. Fred. Cela dit, les deux exemples donnés sont anglophones. Cela veut-il dire qu’aucun francophone ne s’est encore penché sur la piste de ces « portails » ? Il n’y a plus qu’à inventer le portail qui regroupe tous ces portails… la dérive ultime du geekisme. (Merci, à Eric pour la version musicale)

Laisser un commentaire