10 prédictions pour les interfaces riches

Le très bon blog The Universal Desktop nous propose une série de 10 prédictions pour le marché des RIA en 2007 : 10 Predictions for Rich Internet Applications in 2007.

Morceaux choisi :

  • Vista va rehausser le niveau d’exigences des utilisateurs ;
  • Le lecteur Apollo d’Adobe va être bien meilleur que ce à quoi vous vous attendez ;
  • Apple va rentrer dans la danse par l’intermédiaire de QuickTime ;
  • Le format WPF/E de Microsoft va connaître une courbe d’adoption plus rapide qu’Apollo ;
  • OpenLaszlo va s’imposer comme l’alternative majeure en open source, surtout avec la version 4.

Toutes ces prédictions sont très intéressantes et l’auteur maîtrise visiblement son sujet. Par contre je regrette que l’amalgame soit fait entre RIA et RDA. Mais bon, j’imagine que c’est pour le bien de la cause (à savoir l’évangélisation de ces nouveaux types d’interfaces).

Un commentaire sur “10 prédictions pour les interfaces riches

  1. Article très interessant et une vision plutot pertinente des choses. L’avenir du lecteur APOLLO est assurement prometteur par contre j’ai un doute sur les perspectives du lecteur Quicktime en ce qui concerne les interfaces riches. A coup sur on va assister à une lutte acharnée entre Adobe et Microsoft pour imposer leur plateforme respective. Si on se place dans la perspective ou demain l’OS du poste utilisateur revient à un socle online, on imagine l’enjeux et la position de leader à prendre !

  2. « Une lutte acharnée entre Adobe et Microsoft pour imposer leur plateforme respective »… Les flashers iront vers Apollo, les Mozilliens vers XUL, les microsoftiens vers XAML. Passer de l’un à l’autre équivaudrait à sauter d’un marche à pleine vitesse pour essayer de rattraper l’autre. Quand aux « nouveaux venus », ils choisirons ce qui sera le plus demandé. C’est pourquoi je ne pense pas qu’il y’aie une « lutte acharnée », mais j’espère une cohabitation paisible: tous ces acteurs se doivent d’être présent sur cette nouvelle branche RIA pour répondre à la fois à la clientèle existante, et aux développeurs présent dans cette technologie. En bref, il en faut pour tout le monde, et tout le monde pourra bosser.

Laisser un commentaire