De l’innovation dans les catalogues en ligne

Après Like (dont j’avais déjà parlé dans un précédent billet), voici venir une nouvelle interface riche dédiée au shopping : Browse Goods.

L'interface de Browse Goods

L’interface est à mi-chemin entre celles de Smart Money et de Google Maps : un gigantesque catalogue où les produits sont regroupés en catégories, familles, sous-familles… à l’intérieure desquelles il est possible de zoomer. Des infos-bulles permettent d’avoir le détail du produit (voir la capture d’écran ci-dessus) , et il est également possible de faire des recherche :

L'interface de Browse Goods

Chose très intéressante, cette interface a été développée par une société nommée Dotted Pair qui serait financée par Amazon. Si cette rumeur était confirmée, cela prouverais la volonté d’Amazon de se diversifier (en plus d’autres initiatives comme Endless ou Amapedia).

Inutile de préciser que cette interface n’est pas accessible et que les produits qui y sont présentés ne sont pas référencables par les moteurs de recherche. Qu’importe, Browse Goods n’est qu’une manière supplémentaire de parcourir et d’accéder aux fiches produits du très vaste catalogue d’Amazon, c’est comme une entrée secondaire.

(via Capitaine Commerce)

Un commentaire sur “De l’innovation dans les catalogues en ligne

  1. Ou c’est les serveurs, ou Google Maps est plus rapide. C’est interessant tant qu’on va en avant. Quand il faut dézoomer pour aller ailleurs, c’est un peu plus galère. Faudrait une mini carte dans un coin. D’autre part, c’est vraiment rigolo quand on ne sait pas trop ce qu’on cherche. Trouver un modèle précis là dedans relève du miracle. Heureusement qu’il y a la recherche.

  2. Je pense qu’a terme , on devrait arriver a des boutiques en ligne non pas sous la forme actuelle 2D , mais comme dans un jeu vidéo , avec des villes virtuelles en ligne , ect . D’ailleurs , ca me semble plus que faisable des aujourd’hui , peut etre que l’aspect pratique n’a pas encore été démontré . Le Petit Nicolas (mais en Plus Grand)

  3. On peux se demander de plus en plus l’utilité de flash pour le RIA à notre époque. A quand la recherche social sur ce même principe ?

  4. J’ai eu un échange par mail avec les personnes derrière browsegoods.com Apparemment, c’est une techno 100% propriétaire, ils ne se sont pas appuyés sur une API existante

  5. @ Darklg > Loin de moi l’idée de vouloir relancer le débat sur RIA / accessibilité, il n’empêche qu’en surfant un peu (et en faisant qq recherches sur Google) tu trouveras de beaux exemples de cohabitations réussies entre RIA et les règles d’accessibilités. Cohabitation ? Oui, cohabitation, car il serait utopique d’essayer de rendre accessible des interfaces riches. Il en résulte des initiatives intéressantes comme les WAI-RIA et des techniques réussies comme l’enrichissement progressif. /Fred

  6. Excellent. Difficile de dire ce que cela donnera en termes de vente. Mais ce qui est certain c’est que cela diversifie l’expérience utilisateur. Et surtout les produits sont présentés sous plusieurs angles. Donc un visuel de vente attractif même si la fiche produit reste Amazonienne, donc réduit à sa plus simple expression. C’est en tout cas une technique qui pourrait être utilisée sur des sites type Zlio permettant de se balader en utilisant la force du visuel dans une offre pléthorique. A suivre. Merci Fred pour cet excellent lien.

Laisser un commentaire