Du signal social au marketing social ?

Vous devez très certainement connaitre la célèbre phrase : dis moi ce que tu manges et je te dirais qui tu es (ça marche aussi avec pour qui tu votes, ce que tu écoutes…). Avec l’avènement de l’internet et des services en ligne où tout ce que vous faites est traqué, enregistré, analysé, décortiqué… ce type de raisonnement fonctionne à merveille pour pouvoir personnaliser un discours ou une offre (du moins en théorie, mais là n’est pas la question…).

Aujourd’hui ça se complique puisque l’on voit venir tout un tas d’applications et de services en ligne qui fonctionnent comme des indicateurs de présence, d’activité ou encore d’état :

  • MyBlogLog qui permet de savoir quels sont les derniers visiteurs d’un site (récemment racheté par Yahoo!) ;
  • Twitter qui sert à diffuser à votre entourage de courts messages pour indiquer la tâche que vous êtes en train d’accomplir là tout de suite ;
  • DodgeBall, le service mobile racheté par Google, qui permet à votre réseau de pôtes de savoir où vous vous trouvez à un moment donné ;
  • I Rate My Day qui vous sert à décrire l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez (puis d’en faire des statistiques, des historiques…).

Est-ce que vous imaginez un peu le potentiel que représentent tout ces signaux sociaux pour un marketeur ? (de la notion de signal social popularisée par Alain Lefebvre) C’est potentiellement une véritable mine d’or pour pouvoir modéliser vos déplacements, vos comportements… Mais bon, il faut bien avouer également que tout ça est un peu inquiétant, non ? Surtout quand on sait que des mastodontes comme Yahoo! ou Google sont derrière tout ça !

Toujours est-il que ce type de services se développe fortement et que l’on commence même à voir apparaitre des mashup comme TwitterVision (qui combine Twitter et Google Maps) et des dérives marchandes comme Woot qui relaye ses produits du jour via un compte Twitter (pour faire de la nano-publication marchande) ou encore des casino en ligne qui parcourent les blogs incluant le widget de MyBlogLog pour gagner en visibilité.

Et vous, ça vous stimule ou ça vous fais peur ?

Un commentaire sur “Du signal social au marketing social ?

  1. Personnellement, je trouve ces services un peu trop indiscrets. Comme Fred l’a souligné, on ne sais pas ce que vont devenir toutes ces informations.

    Donc oui, une « petite peur » vis à vis de ces outils qui vont peu à peu arriver à nous dépasser…

  2. Ca me stimule plutôt, et j’aime bien la phase de découverte et d’appropriation de ces nouveaux outils. En ce qui concerne les services comme mybloglog, rien n’est imposé : c’est l’éditeur du blog qui décide d’utiliser – ou pas – le widget. Pour ma part, bien qu’étant actif sur MBL, je ne l’installe pas pour autant : trop de widget tue le widget ;) Je préfère celui de copaing : ceux qu’on affichent sont d’accord en principe pour figurer sur votre blog. Je me sers de Twitter pour afficher des nano asides. Ecrire en 140 caractères est un exercice stimulant. Bref, je suis plutôt pour ces outils, d’autant plus que si nous les découvrons aujourd’hui, il y a fort à parier que nos enfants vivent avec. Autant les guider en sachant de quoi on parle…

  3. Et l’intérêt réel dans tout ça ? La valeur ajoutée pour l’utilisateur ?? Perso et malgré ma bonne volonté à comprendre, je n’en vois que très peu, trop peu pour m’y mettre. Si je suis un fan, à mes heures perdues, de http://twittervision.com/  »on se dit que les autres n’ont plus n’ont pas envie de travailler aujourd’hui », je ne comprend pas qu’on puisse passer 5 minutes à aller sur un site ou une interface, se connecter, écrire, publier, vérifier, mettre en ligne.. qu’on a un besoin naturel urgent (par exemple, comme je l’ai vu récemment). Et vous ?

  4. Mike tu as bien pris quelques minutes pour commenter ici … regarde aussi par exemple les commentaires sur des sites comme dailymtion ou youtube ou encore le succés des MysPace et Facebook. Non je ne pense pas que la perte de temps soit la barrière principale.

  5. A propos de twitter, il y a une petite appli sous windows : twitteroo, simple et rapide, et on peut aussi notifier à partir d’un IM. Dans le meme genre, il y a Jaiku, concurrent direct de twitter, j’ai écris un petit comparatif là dessus hier : Twitter ou Jaiku ?

  6. (Mal?)Heureusement les choses évoluent dans ce sens…Personnellement je serais plutôt stimulé par cela. Nous (en temps qu’être humain) avons un gros travail personnel à faire concernant notre « Privacy ». Ce n’est pas la première fois (Caméra de surveillance, GPS, Portable, GSS, Ikea,…) ni la dernière (Twitter, Signature numérique et futur vulgarisation de l’utilisation de l’empreinte digitale) que nous serons surveillé. J’aurais plutôt peur que notre identité réelle devienne tout simplement obsolète au profit de notre identité virtuel, surveillé certes, mais très certainement beaucoup plus sollicitée. Auquel cas il faudrait complètement repenser la notion de vie privé…

  7. Sur un vieux article de Outils-Froids dédié aux PKM, j’ai recemment fait remarqué que les moeurs des internautes ont beaucoup changés ces derniers temps : « A croire que les (nouveaux) internautes n’ont plus notre* appréhension à être espionné ou tracké par les sites qu’ils consultent, leur entourage, ou des inconnus. Et que au contraire ils veulent partager et valoriser leurs activités sur le Web. » (*) les vieux baroudeurs du Web des 90’s. Et mon expérience personnel avec LiFE-LiNE est que cette outils me permet de facilement voir ce que l’on peut recolter à mon sujet. Et corriger le tir via les options de partage et tagging des services Web… Pour que les curieux « conclue » à mon sujet ce que je veux qu’ils comprennent. Bref, les internautes veulent bien en dire plus sur eux-meme, mais il faut leur donner plus de moyens de controle. L’article de Christophe: http://www.outilsfroids.net/news/memoire-numerique-personnelle-memoire-numerique-d-entreprise

  8. Twitter ou Jaiku font parti des services de micro blogging (service de signal social) et c’est vrai que ce nouveau phénomène est séduisant parce qu’il ne nécessite pas de prendre le temps de bien poser ses mots comme dans le post d’un billet de blog. Beaucoup disent en effet qu’un service de signal social ne sert pas à grand chose. De première abord on peut le penser, mais dès lors que le marketing intervient sour la forme d’autres services marchands (des mashups ou comme Woot par exemple) qui utilisent le signal social, on arrive à des sites déjà plus interessants dans l’absolu. Une dérive ? Pas forcément, peut-être que la notion d’identité personnelle en pleine mutation. Peut-être même un nouvel état d’esprit des internautes qui fait que la notion d’identité personnelle devient tout bonnement un moyen de communication traditionnel. Il y a je pense une part de pseudo identité qui permet aussi de ne dévoiler que ce qu’on a envie de dévoiler. Fred, je ne connais pas bien comment fonctionne Woot. Peux tu nous en dire un peu plus ? Merci par avance.

  9. En fait Woot est une boutique éphémère : tout les jours il n’y a qu’un seul produit à vendre. Voilà pourquoi ça s’adapte bien au mode de publication de Twitter. Quoi que… certains blog marchands fonctionnent sur le même principe. /Fred

  10. Au moment de démarrer IRateMyDay, je me posais également cette question : est-ce que les gens veulent vraiment divulguer leur état d’âme devant tous ? Mais force était de constater que la plupart le faisait déjà, d’une certaine façon, sur leur blogue. Durant les derniers mois, j’ai remarqué qu’au contraire, il y a un besoin pour cette approche de blogging instantané. C’est ce qui fait que des centaines d’utilisateurs reviennent chaque jour évaluer leur journée. Et ceci, peu importe la tranche d’âge. Ceci dit, nous ne sommes pas associé à Google ou à Yahoo ;)

Laisser un commentaire