Des blogueurs invités au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

J’ai un peu tardé à vous faire le compte-rendu du diner avec Valérie Pécresse mais tout vient à point à qui sait attendre. Pas grand chose à dire sur ce dîner finalement, la Ministre nous a confirmé le point de vue qu’elle avait déjà exprimé dans la presse : Trop faible équipement des ménages, fracture numérique, l’après web 2.0…

Diner_Ministere.jpg

En fait le plus intéressant dans ce dîner était d’avoir « accès » à une personnalité aussi haut placée dans le gouvernement. C’est peut-être anecdotique pour certains mais c’est tout de même un sacré geste d’ouverture de la part de la Ministre. Ouverture de quoi ? Et bien ouverture du dialogue et de la collaboration. Entre nous je doute fortement de revoir la Ministre un jour (ou d’échanger des emails) mais ce dîner nous aura permis de rencontrer Bernard Benhamou, le délégué aux usages de l’Internet. Je pense que c’est plus avec lui ou d’autres conseillers que le travail de « terrain » va se faire.

C’était également l’occasion de réunir une belle brochette de blogueurs dont voici les comptes-rendus :

L’occasion aussi de refaire le monde (que se partagent Google et Apple) sur le trottoir en face du Ministère :

Diner_Ministere2.jpg

Et même de se plier à une interview collective express dans un pub de la rue Mouffetard :

(Merci à Rfly pour le montage)

8 commentaires sur “Des blogueurs invités au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

  1. Tant de geeks et si peu de filles )) (zéro en fait).
    Je pose la question : en dehors des flux RSS, combien de livres, de films, de balades, de temps hors métier en fait ?
    Pour ma part, je serais bien incapable de concilier tout ça tout en étant une blogueuse influente.

  2. C’est déplorable !

    La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a le temps d’inviter des « blogueurs » et de permettre à ses conseillers de « travailler » avec eux mais elle n’a pas le temps de *dialoguer* ou de *collaborer* avec les enseignants-chercheurs, les chercheurs ou les personnels techniques de l’enseignement supérieur et de la recherche :-(

    Elle nous considère donc implicitement comme incompétent. Voilà un beau signal…

    Elle n’a même pas le temps de lire, et encore moins de comprendre, les avis du Comité National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER, seule instance élue qui représente *tous* les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche française) qui avait donné un avis défavorable à son texte de loi avant sa présentation au parlement et surtout qui vient, pour la première fois, de voter CONTRE le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche de 2008 (cf [1]). C’est d’ailleurs intéressant de voir comment cette information n’a été relayé par aucun média traditionnels.

    Après les médias « classiques » la nouvelle politique essaie d’utiliser les « blogueurs » pour masquer son incompétence à comprendre et changer les choses et pour faire du spectacle. « Jouons sur la forme pour masquer le fond », voilà comment nous sommes gouverné.

    La fuite des enseignants-chercheurs et des chercheurs français n’a fini de s’accélerer.

    Sur le fond justement jetez juste un oeil rapide sur une petite comparaison du soutien *public* aux universités dans le monde (cf [2]) pour comprendre une partie de notre problème.

    [1] http://www.vousnousils.fr/page.php?P=data/autour_de_nous/l_actualite_du_jour/depeches_de_l_educat/&key=20071218&key2=071217184652.7100q9mb.xml

    [2] http://www.lifl.fr/~beaufils/pub/universites.html

Laisser un commentaire