Compte-rendu du Festival de la Publicité : Jour 2

Réveil matinal (et glacial) en ce deuxième jour de mon périple à Méribel où la montagne avait revêtu sa plus belle apparence : temps froid et sec, ciel parfaitement bleu.

Meribel_4

 

Avec un temps pareil, le business center est complètement déserté et nous sommes à peine une dizaine (sur plusieurs centaines de festivaliers) à nous partager l’espace et la connexion Wifi :

Meribel_5

 

J’en profite pour m’installer sur ce fauteuil très original du stand Orange qui intègre une petite tablette pour mon portable.

Meribel_6

 

Ainsi parfaitement installé je me lance dans une longue séance de Google Reader (près de 850 billets publiés en un peu plus de 24 H… il va vraiment falloir que je fasse le tri dans mes flux…).

Le marketing collaboratif : quelle relations entretenir avec un Empowered Consumer ?

Une table ronde à laquelle participait François Laurent (du blog Marketing is Dead), Thierry Maillet (auteur du livre « Génération participation« ) et Jean-Paul Baradel (le patron del a CRM chez Danone) :

  • La notion de marketing collaboratif n’est pas une révolution puisqu’elle a émergée dans les années 60 aux États-Unis avec les premières expérimentations de démocratie participative ;
  • La collaboration favorise l’élévation des consommateurs dans une recherche du « savoir acheter » ;
  • La participation est une exigence, une nécessité en cette époque caractérisée par l’hyper-choix (85.000 produits référencés en moyenne dans les hypermarchés pour seulement 750 produits consommés par an dans les foyers) ;
  • Les consommateurs ont développés des capacités et se sont appropriés des outils leur permettant de contrecarrer la communication descendante des grandes marques ;
  • Certains bénéfices produits sont devenus trop complexes pour se contenter d’un spot TV de 30 secondes (ex. les yaourts Essensis et la boisson Actimel) ;
  • Les entreprises récentes ont compris qu’elles devaient descendre de leur piédestal et se rapprocher des consommateurs, illustration avec les logos tout en majuscule des marques historiques (RENAULT, BNP, AIR FRANCE) et les logos en minuscules des nouvelles stars (Google, Amazon, eBay).

Une discussion intéressante, mais je regrette de ne pas avoir pu parler de deux exemples emblématiques : Dell Ideastorm et Crowdspirit.

Moment de détente lors du déjeuner autour d’une bonne choucroute (tout est normal) et de discussions animées sur les modèles gratuits de l’industrie musicale (cf. le dernier album de Radiohead) et cinématographique (le prochain volet de Jackass sera visiblement proposé en téléchargement libre) qui risquent de contaminer l’industrie du livre.

Meribel_7

 

Réseaux sociaux et univers virtuels : Mythe ou réalité

Grosse déception puisqu’ils nous avaient attribués une toute petite salle pour ma conférence (il a fallu rajouter des chaises en cours de présentation). Quelle dommage qu’il n’y ait pas eu de possibilité de filmer mon intervention (c’était pourtant prévu).

Du coup, nous essayons de réfléchir avec l’équipe du Public Système à une seconde présentation à Paris au cours du mois de Janvier.

Voilà, c’est déjà la fin de mon séjour. Je repars un peu frustré de n’avoir assisté qu’à une partie de ce festival. J’en retiens une ambiance très décontractée et une profession qui se pose tout de même beaucoup de question.

Le web 2.0 et ses outils de consumer empowerment fait visiblement très peur aux annonceurs qui ne jurent plus que par l’engagement de la marque et le dialogue avec les clients finaux. Tant mieux !
J’espère ne pas avoir embrouillé mes interlocuteurs avec mes histoires de plateformes sociales de nouvelle génération, de casual games et de web 3.0…

8 commentaires sur “Compte-rendu du Festival de la Publicité : Jour 2

  1. Les agences Media Traditionnels ont déjà eu du mal avec Internet au sens large alors des applications web 2 , web 3 ou réseau social virtuel à la second life ou réseau social standart …

  2. Un truc : ce festival était uniquement franco-français dans ses thèmes je suppose non ?

    Je trouve que certains points sont clairement surprenants, et pas valables sur certains marchés européens dont l’Angleterre et la Scandinavie, pour parler de ceux que je connais, et je me pose des questions pour le marché français aussi. Exemple :

     » – La création artistique ne fait pas la différence dans une campagne, elle offre de la constance dans l’identité de marque (c’est une condition nécessaire mais pas suffisante, seule la proposition – offre / prix – peut accélérer de façon significative le recrutement »

    Ca me fait tiquer, car c’est une affirmation qui nivelle par le bas la relation client/produit et qui ne concerne finalement que des produits de grande consommation dont l’achat est plus mécanique qu’autre chose. Le recrutement, surtout si on parle d’adhésion à une marque, peut dépendre complètement de la création artistique et de la valeur ajoutée émotionnelle de cette création, surtout dans certaines catégories de produits comme le tech-hype, le luxe, l’automobile, les fringues, etc.

    Bref, pour moi, la création artistique dans la pub, mesurée ou exagérée, c’est le nerf de la guerre.

    Thx Fred pour ce compte-rendu.

  3. Ah les réseaux sociaux, un véritable phénomène. C’est devenu incontournable sur la blogosphère et les agences de marketing l’utilise de plus en plus afin de développer des opérations de marketing viral. Le seul problème, c’est que chez certaines compagnies, cette pratique est devenue un peu trop systématique. Certes, cela permet de rapprocher la société du client final mais parfois celui-ci peut se sentir quelque-peu agressé commercialement et c’est ainsi que les mails finissent par atterrir dans la catégorie « spam ». Utiliser les réseaux sociaux signifie également maîtriser toutes les infos qui en sortiront. Gérer l’image de la société sur ce type d’opération marketing est une vrai problématique.

  4. Ce qui est sûr c’est que le deuxième jour avait l’air beaucoup plus intéressant que le premier.
    Après le problème des agences c’est de recruter du personnel spécialisé.
    Je m’explique, avec quelques années d’études et de la bouteille on peut être à l’aise avec les concepts majeurs du marketing, en revanche pour les usages/pratiques du web il n’y a pas de secret, il faut être soi-même acteur et ça, malgré tout, ça ne court pas les open-space…

  5. Ta conf était super intéressante : j’essaierai de mettre un compte-rendu en ligne demain. J’ai discuté avec quelques personnes qui y avaient assisté et tous étaient emballés (notamment Philippe Sarrazin, ex d’Initiatives. )
    Et histoire de te faire passer un compliment : j’avais déjeuné juste avant avec le dg de Public System qui m’avait vanté tes qualités;) avant de me confier qu’il allait créer une agence de presse en interne pour notamment créer le cntenu des web TV de ses clients.

  6. Personnellement tout était très clair pour avoir eu la chance de participer à ta conf.
    En effet, le beau temps et la petite salle t’ont desservi mais le contenu était top.

    Si tu souhaites refaire une conf en janvier, le Pole Léonard de Vinci à la defense dispose de magnifique salle de conférence et je pense que tous mes camarades du MCI (3eme Cycle Marketing et Commerce sur Internet) seront ravis de t’épauler sur cet événement.

    Ca ne vaut pas les montagnes de Meribel mais les tours de la défense ont leur chic…

  7. Bjr,
    je serais vivement interessée par la conf à Paris, j’ai assisté à la conf ebg sur les nouveaux média à la sorbonne il y a quelques jours, ils ont tout bonnement sucré la partie social network…heureusement que j’avais eu deux boites de mini smarties…

    LA defense c’est parfait je bosse à deux stations…oui oui je suis assez nombriliste.

    Advertainement yours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s