Est-ce la mode des menus déroulant riches ?

Voilà plus de 10 ans que le web existe. Plus de 10 ans que nous nous contentons de ce que le HTML nous propose comme éléments d’interactions (boutons, menus…). Peut-être serait-il temps d’expérimenter de nouvelles choses afin de gagner de la place. Dans ce contexte, laissez-moi vous présenter des choses tout à fait intéressantes, et notamment ces composants surprenants.

Premier exemple chez Google Base avec ces menus déroulant qui intègrent des cases à cocher et même des champs de saisie :

RichDropDown1

RichDropDown2

 

Autre exemple chez Getty Images avec ce champ de recherche extensible (les options apparaissent lorsque le curseur est dans le champ) :

RichDropDown3

 

Dernier exemple chez Monster avec ce mélange de menu déroulant, de listes extensibles et cases à cocher :

RichDropDown4

 

J’ai personnellement un petit faible pour les menus déroulant de Google Base, même si je serais curieux de voir la réaction d’utilisateurs lambda… A quand une intégration de ces composants dans le Google Web Toolkit ?

19 commentaires sur “Est-ce la mode des menus déroulant riches ?

  1. C’est vrai que le menu déroulant Google Base à l’air joli a première vue….et seulement à premiere vue.
    Déjà, en parcourant le code source, il y a pas moins de 7 imbriquées à parcourir avant d’atteindre ce fameux composant. Mais bon, ceci est un autre sujet…
    Le composant est en fait un tableau de 2 colonnes avec d’un coté le texte « Any » et de l’autre une simple image. Qui en cliquant dessus fait apparaitre une div. Du coup rien de vraiment nouveau. Je n’appellerais pas ca un menu déroulant, mais plutôt un menu qui imite un menu déroulant.
    Si les menus déroulant riches ne sont pas qu’un simple effet de mode, peut être serait-il bon un jour d’enrichir les controles html de bases. Mais bon c’est une autre histoire qui ne peut se faire facilement…

  2. En fait ces clients « riches » et autres gadgets « 2.0 » compliquent largement la vie de l’utilisateur lambda (exemple : pas possible d’enregistrer son mot de passe dans firefox) et de celui qui veut interagir sans passer par le clicodrome (exemple : utiliser curl ou python pour interroger un serveur web sans passer par l’interface, y compris pour des formulaires).

    Moins pratique … mais plus joli ! C’est donc logique que ce soit à la mode …

  3. Intéressant … la conception ne doit pas être des plus simples si on veut assurer un code html valide et sémantique … Quand est-il de l’accessibilité sur les lecteurs d’écrans ? Et qu’en est-il de l’ergonomie sur des navigateurs graphiques modernes ?

    Dans tous les cas, la conception telle analysée par Seb n’est vraiment pas géniale.

  4. @ Seb > « Enrichir les controles html de bases » ? Heu… tu ne ferais quand même pas référence à HTML 5 des fois ?

    Plus sérieusement il est grand temps que les contrôles évoluent (HTML, CSS et même JS).

    /Fred

  5. Là, comme ca, sans aller voir le context et tout le reste le premier menu de googlebase me laisse perplexe. Pas sur que je comprenne comment l’utiliser.

    Le second, par contre, me plait plus et reste plus clair (à mon avis).

    Le Menu de chez Monster est intéressant aussi. C’est probablement plus pratique qu’un pop-up ou une lightbox et ca évite de surcharger le formulaire avec un gros champs reprenant tout les options à selectionner.

  6. Ca me parrait tout de même difficilement implémentable sur un site très grand public. Ce sont des fonctionnalités (champs de formulaire à choix multiples) très répandus et il n’est jamais évident de modifier les usages d’un éléments aussi « intégré » dans les habitudes d’utilisation…

  7. Totalement d’accord avec le préambule : le HTML n’a pas évolué. Peut être que les interfaces riches le permettrons, mais a quel cout ? Le web manque vraiment de maturité technique.

  8. « Le web manque vraiment de maturité technique. »

    Le web a surtout comme problème l’assimilation des standards par les navigateurs.
    On n’avancera pas tant que des navigateurs à fort taux de pénétration (j’en vise un en particulier bien évidemment) n’iront pas dans le sens de ces standards.
    Tant que leur support par les browsers n’est pas correctement assuré, on est nécessairement bloqué dans l’innovation. (Css3: en 2058 sur IE17 ?)

  9. C’est vrai qu’ils sont séduisants ces petits menus déroulants, mais peut-on dire qu’ils aillent dans le sens des utilisateurs ? C’est moins certain. Voir à ce sujet, la « gueulante » de Jacob Nielsen (sûrement un peu provocateur : http://www.useit.com/alertbox/web-2.html) à propos des interfaces 2.0, bardées de gadgets en tout genre, mais qui, au final, n’apporte rien en terme d’usabilité.
    En ce qui me concerne, je deviens de plus en plus partisan de l’austérité ou, on pourrait l’appeller aussi comme ça, de la complexité invisible, autrement dit d’interfaces très intelligentes, capables d’aider l’utilisateur à prendre des décisions compliquées sans qu’il ait besoin de réfléchir « pendant une heure » quelle action il doit effectuer pour obtenir ce qu’il cherche.
    Le iPhone, que j’ai vu grâce à une de me collègues, répond entièrement à cet impératif : même si vous êtes peu doué de vos doigt, il vous permet de réaliser des interactions complexes sans avoir à consulter son manuel.
    On aimerait pouvoir en dire autant des interfaces webs toujours prêtes à rajouter des fonctionnalités là où il faudrait déjà d’abord mettre de la simplicité.
    Il y a quand même un site pour lequel je ne cache pas mon admiration, c’est Flickr.com qui, en particulier, fait une utilisation d’Ajax très très maline.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s