Incitation, rien ne vaut la preuve par l’exemple

Inutile de faire des longs discours pour convaincre vos prospects, la preuve par l’exemple est encore le moyen le plus efficace d’arriver à vos fins. Illustration sur la page d’accueil du très bon site anglais mySupermarket :

MySupermarket.jpg

Il s’agit d’un comparateur de prix des grandes chaînes de distribution anglaises.  Dès la page d’accueil vous êtes accueillis par un témoignage « Why use mySupermarket? » ainsi que par un immense bandeau où les bénéfices du service sont parfaitement mis en valeur :

  • Trouver des produits moins gras (« Swap … for … and Save … calories » sous le titre « Health Checker« )
  • Trouver des produits moins chers (« Swap … for … and Save …£ » sous le titre « Price Checker« )
  • Trouver le prix le plus bas pour un produit donné (« Compare and Save« )

Rien à redire, c’est du très beau boulot, la grille de lecture est un peu étrange mais l’effet est garanti !

(via Springwise)

Dans un autre ordre d’idée mais tout aussi efficace, Amazon propose sur certains produits un concept inverse : la remise est tellement forte qu’il ne l’affiche même pas !

AmazonBoothPrice.jpg

En fiat il faut ajouter au panier le lot de deux produits pour en connaitre le prix. C’est extrême mais ça fonctionne diaboliquement bien.

(merci à Florian pour le lien)

4 commentaires sur “Incitation, rien ne vaut la preuve par l’exemple

  1. Je pense que l’approche de Télémarket est trop intrusive. En effet il propose à l’internaute de dévier ses choix au moment de passer en caisse avec des choix de produits plus bas de gamme et moins cher. Imaginez que vous achetez du jambon AOC et on vous propose du MDD à la place.
    Pourquoi Monoprix est le supermarché qui fait le plus de marge en France car il se sont positionné sur du haut de gamme, et les gens ont choisis ce positionnement.
    Donc pour l’internaute :
    > Impression de remise en question de mes choix
    > Perte de temps à réfléchir sur mes achats : ralenti le processus de paiement en caisse

    Tandis que l’exemple de mySupermarket agit plus en amont, « je vous propose des choix alternatifs d’achat » :
    > Attractif en terme d’approche : j’ai des solutions achat intéressants qui me sont proposées sur le site. Mais je ne suis pas encore dans une phase d’acte d’achat final.
    > Service innovant qui se démarque de la concurrence.

  2. Oui, assez d’accord avec vous. Mais 2 choses:
    d’abord le truck tout bête, mais qui est pour moi un symbole fort de notre métier de designer marketing interactif: c’est le texte par défaut « type your postcode ».
    C’est l’une des première choses que j’ai remarquée, avec, de plus, le texte surligné!
    C’est là un vrai symbole de synthèse entre le métier d’informaticien et du gestionnaire de l’interaction entre un contenu et son spectateur: un vrai débat au sein de l’assoc designer interactif…
    Pour ma part, je n’aurais pas mis au niveau de lecture « graphique » le pavé « why use mysupermarket ». Je l’aurai plus appuyé en différenciant le fond blanc des exemples. Si je retrouve le site que j’avais noté et par ailleurs excellent sur ce point, je vous enverrai l’url.

Laisser un commentaire