Retour gagnant pour Yahoo!

Alors que l’on croyait Yahoo! condamné à une lente agonie, voilà que les annonces des ces dernières semaines me laissent à penser que la firme de Sunyvalle pourrait bien réussir une transformation spectaculaire qui en ferait un acteur de premier plan (devant Google, Microsoft, Amazon…) à l’approche de 2009.

Oublions donc les difficultés financières, les départs en série au sein du Top Management ou cette lassante histoire de rachat qui n’en finit plus de rebondir.

Y!OS, le premier Social OS d’envergure ?

Voilà plusieurs mois maintenant que Yahoo! a entamé un grand chantier d’ouverture baptisé Yahoo! Open Strategy (Y!OS pour les intimes). Il s’agit d’un gigantesque chantier de transformation qui vise à complètement ouvrir la plateforme de Yahoo! vers un modèle 100% social.

Ceci est d’autant plus intéressant que Yahoo! reste jusqu’à preuve du contraire une destination incontournable pour les internautes et un véritable vivier social avec plus de 250 millions d’utilisateurs (mail, My Yahoo…).

Au cours des derniers mois différentes annonces ont ainsi servis à dessiner un tableau tout à fait convainquant de ce que pourrait être le « nouveau » Yahoo! à l’heure des médias sociaux :

 

yos

Des échecs compensés par de francs succès

Alors bien sûr vous pourriez me dire qu’il y a eu les échecs d’un certain nombre d’initiatives internes (360, Mash) mais comme dit le proverbe : « qui ne tente rien n’a rien« .

Je préfère plutôt regarder les succès de FlickrR, Delicious, UpComing, Pipes. Ces services font maintenant parti du quotidien des internautes et ils auraient bien du mal à s’en passer. Plus fort, ils font également parti du quotidien des développeurs ;-)

Outre ces services, n’oublions pas qu’il subsiste chez Yahoo! un certain nombre de projets « dormants » qui présentent un fort potentiel (Buzz, Kickstart, MyBlogLog, Live…), des initiatives locales (Yahoo Launches Social Network In India), sans oublier des services plus anciens mais que l’on pourrait redécouvrir à la lumière des évolutions du marché :

  • Yahoo! Games qui pourrait bien faire un retour en force dans le paysage du casual gaming (à l’image du tout nouveau Play Sega) ;
  • Yahoo! Avatars qui pourrait prendre des parts de marché à de nombreux pseudo-univers virtuels.

Bref, Yahoo! regorge de « pépites » pour diversifier ses activités et nourrir une audience très disparate.

Et ce n’est que le début…

Mais figurez-vous que le pire dans tout ça, c’est que Yahoo! est également présent sur d’autres sujets critiques :

Bref, Yahoo! est sur quasiment tous les fronts, dans l’ombre de Google.

Voilà pourquoi, malgré la période trouble qu’il traverse, Yahoo! reste et sera toujours un acteur leader de l’internet, peut-être même celui qui a le mieux préparé sa transformation vers un web plus ouvert, plus social.

20 commentaires sur “Retour gagnant pour Yahoo!

  1. Si Yahoo peut nous éviter un Google hégémonique en passant par un virage web social, j’adhère ! (d’ailleurs c’est déjà le moteur que j’utilise en complément d’Exalead)

  2. Tiens c’est marrant : voilà un billet relatant un sentiment que j’ai depuis longtemps (que j’avais essayé de mettre pietrement en forme là : http://www.abricocotier.fr/32-le-web-est-il-vraiment-domine-par-google ) : Yahoo, s’il n’est pas aussi flamboyant que Google, se meut derrière lui, et fait son petit bonhomme de chemin.

    Aujourd’hui, je crois ne pas me tromper en disant qu’il est leader sur le marché du photoblog avec Flickr (épaulé subtilement de Picnik), il a un algorithme de recherche quasiment aussi bon que celui de Google (cf : http://aixtal.blogspot.com/2007/11/moteurs-comparaison-google-yahoo.html ), un webmail très propre, aidé d’un IM aussi bon voire meilleur que celui de Google.

    Bref : je suis tout à fait d’accord avec le présent billet.

  3. L’article est si enthousiaste que je me demanderais -si je ne connaissais l’indépendance de Fred Cavazza- si ce n’est pas un publi-rédactionnel… L’argumentation est juste de mon point de vue ( certe moins expérimentés ) je note l’évolution de mybloglog vers un FriendFeed avec des tournures un peu à la cocoment et disqus..
    M’étonnerait pas de voir arriver la possibilité de commenter dans my bloglog de sorte qu’on se trouverait rapidement dans un lifestream 2.0 pure jus .. Mais Full Yahoo Powered.

    La question qui se pose c’est à quoi peut mener cette formidable mayonnaise qu’est-ce qu’un Y!OS pourrait apporter de plus?

  4. MyBlogLog est un outil très intéressant, plus sexy qu’un aggrégateur de flux, mais aussi plus personnel. Les seuls bémols sont que :
    – il y a des fonctionnalités « payantes », alors que je pense que l’internaute préfèrerait de la pub plutôt que de devoir payer.
    – on peut rater des billet car on a pas un système de gestion des lectures comme dans tout agrégateur.

    Je l’ai mis en test sur http://kgen.elitwork.com/.

  5. Adwords est le seul truc de Google qui gagne de l’argent… et Google a ses flops aussi (Apps a du mal a s’implanter en entreprise, Google talk arrive un peu tard sur un marché dominé par Microsoft & Yahoo) et de bons succes (Picasa, Google Earth).

    Wait & see :)

  6. C’est osé comme pari! Mais pourquoi pas ?
    Sur la mobilité, qui est selon moi le secteur qui a le plus d’avenir, Google a une grosse avance avec Androïd, ses cartes et la géolocalisation.

    Allez Yahoo, encore quelques efforts !

  7. La stratégie d’ouverture de Y! est très intéressante mais trop limitée à mon avis. Je m’explique. Malgré une longueur d’avance et une foultitude de services Web et d’API riches, simples et très bien documentés, ils ne sont pour la plupart exploitables que par et pour un public anglophone.
    En effet, une fois passé le stade de l’annonce, on s’aperçoit en regardant de plus près qu’une minorité des services proposés intègrent des éléments d’internationalisation (y!search, flickr et encore ce dernier proposait déjà des api ouvertes avant le rachat par Y!).
    Ce qui est à mon avis une faiblesse sur le Web à l’ère de la globalisation.

    Par exemple, parmis les pépites de Y!, j’avais repéré leur service « Related Suggestions » (génération dynamique de mots clé à partir d’un texte) mais ça fait des mois (année?) que son internationalisation est « en cours » et donc pas moyen de soumettre un texte français.
    cf: http://tech.groups.yahoo.com/group/yws-search-general/message/1300

    Au moins avec Google, le déploiement d’un nouveau service est quasi instantanée partout dans le monde.

  8. « Alors que l’on croyait Yahoo! condamné à une lente agonie »
    Ah bon ? Qui ça à part Michael Arrington qui ne cessait d’aller dans le sens de Cahn et ne regardait que le cours du titre, et ceux qui pensent que les analyses de TechCrunch US sont sérieuses ?
    Yahoo est toujours le site n°1 d’après Alexa et avec Compete, si on prend n’importe quel critère autre que les visiteurs uniques.
    Yahoo est super actif, a d’excellentes technologies, un programme sympa pour les développeurs… c’est surtout les geeks qui suivent les sites d’actu technologique qui pensent que c’est ringard. Yahoo ne communique pas beaucoup, mais est loin de se tourner les pouces.

  9. @Tanguy > « C’est osé comme pari! Mais pourquoi pas ?
    Sur la mobilité, qui est selon moi le secteur qui a le plus d’avenir, Google a une grosse avance avec Androïd, ses cartes et la géolocalisation. »

    Parce que Yahoo n’a pas de cartes d’après toi ?
    http://maps.yahoo.com
    Certes, ils ont pris du retard sur Google et Microsoft, mais c’est pas un nouveau service qu’ils viennent de mettre en place, et ils ont acquis de l’expérience, on peut penser qu’ils amélioreront leur service.
    Yahoo sait aussi géocaliser, et propose des choses sur mobile depuis longtemps : http://fr.mobile.yahoo.com/go
    Yahoo fournit ses services Météo et Finances sur l’iPhone.
    Yahoo a une nette avance sur le local aux USA : http://local.yahoo.com/

    Bref, c’est ce que je disais dans mon message précédent : Yahoo est très mal connu.
    Par contre, Google part toujours avec un à-priori très favorable. Genre Androïd que tu cites : je lis déjà pas mal de commentaires ici et là comme quoi c’est trop top et que l’iPhone va être enfoncé… franchement d’après ce que j’en ai vu, ils ont encore du boulot pour arriver au niveau. Beaucoup de boulot, et c’est pas sûr qu’ils comblent un jour le retard.
    Apple est très réputé dans le milieu de l’informatique pour aller très vite – c’est d’ailleurs toujours la première chose que disent leurs partenaires après une collaboration : ils demandent des délais de fous avec une exigence sur la qualité à laquelle ils n’avaient jamais été confrontés.

    Bref, à force de penser que Google réussit tout, c’est limite auto-prophétique.
    Mais comme le dit IO, Google aussi a ses flops mais ils sont vite oubliés (Talk… mais peut-être Chrome aussi prochainement).
    Faudrait peut-être que Yahoo communique plus sur ses succès.

  10. Après la tentative de rachat par MS, j’ai l’impression que Yahoo s’est dopé ! bien sûr ils étaient déjà actifs, mais j’ai comme l’impression qu’ils passent à la vitesse supérieure :-). Tant pis pour les divas des sites rachetés par Yahoo (delicious et cie), Yahoo va continuer son bonhomme de chemin et semble prêt à faire sa révolution. Au niveau search, il ne sera paut être jamais au niveau de Google, ce qui ne veut pas dire qu’ils ne sont pas bons, mais ils ont su s’adapter aux tendances à venir et ce post le prouve.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s