Récapitulatif des annonces estivales 2013

Il pleut, c’est la rentrée, donc le moment est propice à un récapitulatif des annonces estivales. Trois évènements majeurs ont ponctué ce mois d’août 2013, ainsi qu’un certain nombre d’annonces et nouveautés qui seront listées en fin d’article.

Amazon est le nouveau roi du web

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai vraiment l’impression que les 5 dernières années ont été complètement dominées par Apple, Facebook et Google. Ces trois sociétés ont monopolisé toute l’attention des médias. Pourtant, d’autres poids lourds du web oeuvrent dans l’ombre et sont bien contents de ne pas trop attiré la lumière sur leurs manoeuvres. Amazon et son emblématique patron Jeff Bezos ont ainsi évolué de nombreuses années sous le radar. Mais discrétion ne rime pas avec manque d’ambition, bien au contraire. En une petite décennie, Amazon s’est imposé comme le leader incontesté du commerce en ligne et des infrastructures dans les nuages. Mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg, car l’énigmatique Jeff Bezos est aussi un investisseur compulsif : From healthcare to virtual worlds, the companies that Jeff Bezos invests inExecutive Compensation

L’annonce du rachat du Washington Post par Jeff Bezos a été logiquement accueillie avec le plus grand scepticisme :

Outre la viabilité économique du journal, c’est la logique de ce rachat qui surprend : pourquoi l’homme qui a digitalisé de force l’industrie de l’édition vole-t-il au secours d’un journal ? Pour paraphraser une célèbre réplique des Dents de la Mer : « Ou il est con comme ses pieds, ou c’est un sacré petit malin, mais je n’y comprends plus rien« . En tout cas, tout le monde s’accorde à dire qu’il y a forcément une explication (While We’re Trying To Follow His Game Of Checkers, Jeff Bezos Is Playing Chess).

Bezos

Trois hypothèses sont avancées pour ce rachat :

  1. C’est une question d’ego, il veut jouer dans la court des grands (A new Babylon and the rise of the tech tycoon, The real reason Jeff Bezos bought the Washington Post) ;
  2. Il se cherche des alliés politiques à Washington (Culture War: Bezos and The Washington Post) ;
  3. Il s’essaye à la livraison personnalisée (Jeff Bezos Bought The Washington Post For One Thing: Distribution).

Du coup, tout le monde y va de son petit conseil : Yes, Jeff Bezos should shut down the Washington Post’s printing presses, and here’s why. Et pendant ce temps-là, en France, on essaye de réinventer la roue : France’s latest social network reveals just how much trouble print media is in today.

Quoi qu’il en soit, cette annonce ne doit pas vous faire oublier que la pieuvre Amazon étend ses tentacules toujours plus loin avec des activités toujours plus diversifiées comme l’édition de comics, la livraison de produits frais, la vente d’objets d’art, la vente de biens culturels dématérialisés et la curation. J’ai maintenant la certitude que plus rien n’arrêtera Amazon.

Microsoft va se séparer de son CEO

Autre figure emblématique du web, le patron de Microsoft, qui vient d’annoncer sa démission prochaine : Steve Ballmer To Retire As Microsoft CEO Within 12 Months. C’est donc tout une page de l’histoire de l’industrie informatique qui se tourne avec le départ annoncé de l’ancien bras droit de Bill Gates : Here’s The Letter Steve Ballmer Wrote To Microsoft Employees Explaining Why He’s About To Retire.

ballmer

Comme toujours, cette annonce a provoqué une vive émotion, et de nombreuses railleries : Steve Ballmer’s Retirement News Comes Just Over A Month After A Disastrous Microsoft Earnings Report. Le monde des affaires est décidément impitoyable et sans aucune retenue : By Retiring, Steve Ballmer Just Made Himself Nearly $1 Billion Richer. Personnellement, cette annonce m’attriste, car je trouve que Steve Balmer est de loin le patron le plus combatif et charismatique de ces dernières années (j’ai eu la chance de l’approcher deux fois de très près, et il est incroyable). Du coup, les paris vont bon train (Microsoft’s next CEO, Who’s on the short list?) et les conseils fusent (As Ballmer prepares to retire, here’s what Microsoft should do next).

Changement de règles pour Facebook

Comme c’est souvent le cas pour Facebook, ils choisissent la torpeur du mois d’août pour faire de gros changements. Première grosse annonce, l’officialisation des modifications apportées à l’algorithme : Seven years later, here’s how Facebook is changing your News Feed so you’ll read more stories.

Pour résumer : Les utilisateurs de Facebook ont en moyenne entre 120 et 150 amis, ce qui représente environ 800 publications par jour. Pourtant, seule une petite partie de ces 800 publications sont affichées dans le fil d’actus des utilisateurs. Le EdgeRank est l’algorithme qui permet de trier ces publications et de n’afficher que les plus pertinentes pour chaque utilisateur. Cette pertinence était initialement calculée en fonction de trois critères : l’affinité avec celui qui publie, les actions passées et la fraicheur du message. Mais ça, c’était avant : Stop Calling the Facebook News Feed Algorithm EdgeRank. Les équipes de Facbeook ont donc organisé une grande conférence de presse pour nous expliquer le fonctionnement du nouvel algorithme (Facebook’s News Feed Algorithm Now Has Close To 100K Weight Factors) ainsi que ces principales caractéristiques, dont le story bumping (EdgeRank is Dead, Long Live Facebook’s EdgeRank Algorithm!).

story-bumping-facebook

Officiellement, le but de la manoeuvre est d’améliorer l’expérience des utilisateurs… tout en tenant compte des exigences des annonceurs, vous apprécierez toute la finesse de ce paradoxe. Je ne suis pas devin, mais je pressens que les « petits » annonceurs, ceux qui n’ont pas beaucoup de contenus à valeur ajoutée, vont devoir débourser encore plus d’argent pour exister : New algorythm punishes Facebook pages for low quality posts.

Outre une faille de sécurité spectaculaire (Researcher: Facebook Ignored The Bug I Found Until I Used It To Hack Zuckerberg), Facebook a également annoncé le changement des règles d’engagement pour les jeux-concours : It’s now Easier to Administer Promotions on Facebook. Il est maintenant autorisé d’utiliser le mur pour engager les membres : commentaires et likes seront officiellement reconnus comme valides pour pouvoir participer à une opération promotionnelle. Je suis extrêmement surpris que cette annonce n’ai pas fait plus de bruit tant elle va complètement bouleverser l’activité des pages : Facebook change les règles liées à la création de jeux-concours. Déjà que l’essentiel de l’effort d’animation des pages des annonceurs consistait à faire la chasse aux likes, avec ce changement, ça va être encore pire !

De grosses évolutions à prévoir dans la publicité en ligne

Vous n’êtes pas censé ignorer la fusion entre les groupes Publicis et Omnicom. Cette fusion historique va permettre à la nouvelle entité de prendre la tête du classement des plus gros groupes de publicité, devant WPP. Ce n’est pas tant les montants de cette fusion qui impressionnent, mais plutôt la survalorisation des activités digitales par rapport aux activités de publicité traditionnelle.

Attendez-vous néanmoins à du remue-ménage :

Toujours  autant de ferveur autour de l’impression 3D

Je ne suis pas un spécialiste du domaine, mais je ne peux que constater l’incroyable engouement de la presse US et de la blogosphère IT pour tout ce qui touche à l’impression 3D :

Le rachat de Makerbot par Stratasys était résolument une bonne affaire : Stratasys and MakerBot Complete Merger.

Le plein de gadgets pour la rentrée

Cet été a également été très riche en spéculations autour de nombreux gadgets à sortir dans les prochaines semaines :

  • Nouvelle montre intelligente et connectée pour Samsung ;
  • Nouveaux iPhone et iPad pour Apple ;
  • Nouvelles tablettes Nexus pour Google…

Je ne m’attarde pas là-dessus, car d’autres blogs le font bien mieux que moi.

Autres évènements de l’été

Dans le reste de l’actualité estivale, voici les évènements que je retiens :

Voilà pour ce récapitulatif des annonces estivales, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne rentrée !

Best-of 2012

J’ai beaucoup hésité avant de publier cet article, il faut dire qu’en ce moment, les listes et récapitulatifs annuels sont de rigueur… Mais je me donne tellement de mal à rédiger mes 9 blogs que je peux bien céder à cette tentation. De plus, lorsque je consulte mes statistiques, je me rends compte que de nombreux articles qui me tiennent à coeur n’ont pas bénéficié de l’audience que j’aurais souhaité.

Voici donc ma sélection des 20 meilleurs articles de l’année 2012, classés par ordre antichronologique :

Voilà, en espérant que vous aussi avez apprécié ces articles et que je trouverais l’inspiration pour en rédiger d’autres, encore plus pertinents en 2013.

Récapitulatif des annonces estivales 2012

Comme chaque année, je vous propose une compilation des annonces estivales. Le moins que l’on puisse dire, est qu’il ne s’est pas passé grand-chose au cours de l’été 2012, certainement pour cause de J.O. Mais bon, il y a tout de même quelques infos à se mettre sous la dent :

  • Apple au plus haut, Facebook au plus bas. Si Apple est maintenant la plus grosse capitalisation boursière de l’histoire, le Nasdaq n’a pas été clément avec les autres valeurs technologiques comme Facebook, Groupon ou Zynga. Je ne suis pas analyste financier, mais je pense que c’est un phénomène naturel et plutôt sain de correction suite à un coup de foudre (un peu trop) passionnel entre les marchés financiers et les nouvelles stars de la silicon valley. Du coup, surviennent les inévitables questionnements : Mark Zuckerberg Must Step Down as CEO of Facebook et Three Reasons Facebook’s Mark Zuckerberg Need Not Step Down. Dans tous les cas de figure, même si les perspectives de croissance ont été manifestement largement surévaluées (Dear Facebook employees: Here’s The Truth About Your Stock Price), Facebook reste une société très rentable qui poursuit son évolution avec notamment une nouvelle application mobile et de nouvelles possibilités de monétisation des jeux sociaux.Facebook_stock
  • Après Zagat, Google rachète le guide touristique Frommer’s. La stratégie de Google est ici assez simple : injecter du contenu de qualité dans ses outils Maps et Local pour en augmenter la valeur ajoutée. Google est déjà positionné sur le créneau des billets d’avion avec le rachat d’ITA, il ne lui manque plus qu’un moteur de réservation de tables…Frommer
  • Twitter limite l’utilisation de son API pour les outils et services tiersChanges coming in Version 1.1 of the Twitter API. C’est certainement l’annonce qui a fait le plus de bruit, car les nouvelles limitations vont fortement compliquer la vie des nombreux outils et services de son écosystème. Je ne sais pas trop quoi penser de cette annonce dans la mesure où Twitter a toujours été entièrement gratuit et a su s’imposer comme un outil de communication de premier ordre, au même titre que l’email ou les SMS. Twitter est définitivement en pleine crise de croissance, ils doivent choisir entre devenir un média ou une plateforme, quitte à devenir payant. D’ailleurs certains se sont déjà positionnés comme App.net.
  • Les batailles juridiques anesthésient l’innovation. Initiées l’année dernière, les affrontements juridiques entre les géants du secteur commencent à prendre une telle ampleur qu’ils vont finir par paralyser le secteur. Apple, Samsung, IBM, Oracle, Google, IBM et cie sont en effet enlisés dans des procédures gigantesques qui risquent de peser sur leur marge de manoeuvre. Du coup, certains commencent à anticiper (Amazon Is Hiring Experts To Acquire A Big Pile Of Patents). Je suis vraiment attristé par toutes ces niaiseries juridiques, car l’innovation est vraiment le poumon de l’économie. Tout ceci est très regrettable, car les projets en mode Kickstarter apportent une nouvelle impulsion créatrice dont le secteur a bien besoin.
  • Gartner vient de publier la nouvelle version de son hype cycles. On y retrouve au sommet de la courbe des choses comme HTML5, la gamification, big data ou les imprimantes 3D. Le plus intéressant selon moi est le fait que les media tablets commencent à remonter la pente et visent le marché de masse.Gartner_Hype_Cycle_2012
  • Plein de nouveaux gadgets à sortir en septembre. Si vous pensiez faire des économies à la rentrée, c’est raté. Les géants de l’informatique ont ainsi quasiment tous annoncé une date pour la sortie de leurs nouveaux joujoux (Amazon, Nokia, Motorola, Samsung…). Il reste encore un voile de mystère sur l’annonce du prochain iPhone…
  • Les innovateurs de première génération tentent de réinventer la roue. Capitalisant sur le succès de YouTube, Twitter et cie, les entrepreneurs « 2.0 » tentent un doublé avec une série de nouvelles startups aux noms énigmatiques comme LiftBranch ou Medium. Je n’ai pas eu l’occasion de faire un examen approfondi de ces services, mais il y est essentiellement question de publication et de conversation. Simplification et structuration sont les deux maitres mots, mais suffiront-ils à passionner les foules ?Branch

Voilà, c’est tout pour cette année. Même si l’été n’a pas été aussi propice aux annonces que l’année dernière, le dernier trimestre va être passionnant, car les niveaux de compétition et d’innovation n’ont jamais été aussi hauts.

Les articles publiés sur mes autres blogs en avril 2012

Comme chaque mois, je vous propose une synthèse des articles publiés sur mes autres blogs (petit mois en raison des vacances et d’une grippe).

L’actualité du social marketing et des plateformes sociales sur MediasSociaux.fr :

L’actualité du commerce en ligne et des interfaces marchandes sur RichCommerce.fr :

L’actualité de l’entreprise 2.0 et du cloud computing sur Entreprise20.fr :

L’actualité des univers virtuels et du v-business sur MarketingVirtuel.fr :

L’actualité des interfaces riches sur InterfacesRiches.fr :

L’actualité de l’utilisabilité sur SimpleWeb.fr :

L’actualité de la mobilité et des objets communicants sur TerminauxAlternatifs.fr :

La suite le mois prochain.

Rétrospective des meilleurs articles 2011

Oui je sais, publier un article sur les meilleurs articles de l’année passée n’est pas très original, mais je n’ai pas la prétention d’être plus malin que les autres. De plus, je rencontre encore beaucoup trop de personnes qui ne connaissent pas mes autres blogs. Je vous propose donc de (re)découvrir une sélection des meilleurs articles de l’année 2011 :

Je précise que cette sélection est purement arbitraire, parmi les 250 articles publiés en 2011, ce sont ceux dont je suis le plus fier. J’espère être autant inspiré pour l’année 2012…