2020 sera l’année du commerce total

Il y a encore quelques mois, certaines marques pouvaient se permettre de bouder le commerce en ligne pour « privilégier une expérience d’achat valorisante ». Mais ça, c’était avant… Avant la période de confinement et ses deux mois de fermeture administrative des points de vente. Certes, les boutiques ont rouvert, mais les volumes de ventes sont à peine équivalents à ceux de l’année dernière malgré de fortes démarques. Pour résumer une longue explication : en trois mois, le coronavirus a irrémédiablement bouleversé les règles de la distribution, forçant les marques et organisations à abandonner leurs convictions et à adopter des pratiques beaucoup plus pragmatiques pour espérer survivre aux prochains mois.

Lire la suite « 2020 sera l’année du commerce total »

Votre reprise sera conditionnée par la maturité de votre écosystème numérique

La timide reprise de l’activité économique nous fait ouvrir les yeux sur une réalité dont personne ne veut, mais que nous devrons tous subir : il n’y aura pas de retour à la normale. Il en va maintenant de la responsabilité de chacun (citoyens, organisations, entreprises…) de revoir ses priorités et de s’adapter à un quotidien sans contact. Dans ce contexte, le numérique apparait comme une solution évidente, mais malheureusement pas comme un remède miracle : il va falloir travailler dur pour rembourser la dette numérique et développer de nouvelles capacités, également numériques, pour pouvoir faciliter et accélérer la reprise de l’activité dans un monde post-COVID.

Lire la suite « Votre reprise sera conditionnée par la maturité de votre écosystème numérique »

De l’intérêt d’un novel marketing reposant sur l’agilité et la collaboration

Nous entamons une phase de déconfinement dans un contexte toujours plus incertain et des conditions de marché caractérisées par une volatilité extrême et des contraintes sanitaires drastiques. Je pense ne pas me tromper en disant que les recettes du siècle dernier n’ont aucune chance de survivre au Coronavirus. Ceci étant dit, et puisqu’il faut s’adapter à une nouvelle réalité dont nous ne maitrisons pas tous les paramètres (beaucoup d’inconnus encore non-identifiés), il convient de revoir à la fois les méthodes et outils de travail pour favoriser la capacité et la rapidité d’adaptation, à commencer par le marketing.

Lire la suite « De l’intérêt d’un novel marketing reposant sur l’agilité et la collaboration »

Le no-code pour s’adapter plus vite dans un environnement post-COVID

Aviez-vous remarqué que « printemps » rime avec « déconfinement » ? Après 55 jours d’assignation à résidence, nous retrouvons enfin une partie de notre vie d’avant. Mais si de nombreux salariés sont retournés au travail et si nous n’avons plus besoins d’attestation pour sortir, notre quotidien reste tout de même très perturbé par le COVD. Ce qui est vrai pour les personnes l’est encore plus pour les entreprises : cette phase de déconfinement ouvre une longue période d’incertitude où la capacité d’adaptation sera le principal facteur-clé de survie. Dans ce contexte, l’agilité n’est pas un plus, c’est une nécessité : il faut réagir vite et développer sa capacité à faire évoluer les pratiques et outils numériques.

Lire la suite « Le no-code pour s’adapter plus vite dans un environnement post-COVID »

Transformation digitale, data et agilité, le triptyque du déconfinement

Après deux mois de confinement, nous connaissons maintenant les grandes lignes du déconfinement : il sera progressif et conditionnel. C’est effectivement un peu décevant, mais il reste encore beaucoup d’incertitudes que malheureusement personne n’est capable de clarifier. Il en résulte des conditions de reprise d’activité très incertaines qui vont forcer les entreprises et organisations à faire preuve de la plus grande souplesse pour pouvoir réagir vite si elles veulent espérer passer l’année. Un changement nécessaire de mentalités, de méthodes et d’outils qui seront essentiels pour traverser cette période trouble et se préparer au COVID-20.

Lire la suite « Transformation digitale, data et agilité, le triptyque du déconfinement »