Les ennuis commencent pour YouTube

Il semble que YouTube soit dans la tourmente en ce moment… En tout cas c’est le moins que l’on puisse dire au vue des récents évènements :

Ces articles me permettent de revenir sur deux précédents billets (YouTube dans une impasse ? et On s’ennuie ferme du côté du web 2.0). A l’époque j’avais émis de très gros doutes sur la valorisation de YouTube et sur un éventuel rachat par Google (qui a finalement eu lieu).

Je profite de ce billet pour confirmer mon point de vue sur ce service :

  1. YouTube n’est pas un mauvais service, mais il est à la limite de la légalité (notamment en exploitant du contenu qui ne lui appartient pas) ;
  2. Le montant du rachat est complètement disproportionné (ceci confirme qu’il s’agissait plus d’un rachat préventif que d’une bonne opération) ;
  3. Il n’y a pas de recette miracle, ni de poule aux oeufs d’or.

Je ne sais pas comment Google va réussir à sortir YouTube de cette mauvaise passe, mais il est certain que la partie n’est pas gagnée. D’une part parce que Viacom est un groupe très solide (plus de Google) et d’autre part parce que l’action de répression de la Turquie va peut-être donner des idées à d’autre pays qui ont déjà envoyé des avertissements à Google (notamment l’Afrique du Sud, l’Argentine et le Japon).

Dans ce contexte, Google a récemment audité des sociétés spécialisées dans le filtrage automatique de contenus vidéo. Bref, j’ai bien peur que Google soit obligé d’opérer de profondes mutations à ce service et qu’il perde de son attrait. En un sens, YouTube servirait de tampon (et d’exemple) pour tout ceux qui voudraient flirter avec la légalité (et les droits d’auteur).

Un commentaire sur “Les ennuis commencent pour YouTube

  1. Bonjour Fred, Je ne suis pas de ton avis. Les utilisateurs de Youtube sont surtout intéressés par les vidéo non-pro. Ce sont celles qui font le + d’audience sur la plate-forme. De plus, Youtube a déjà signé des accords avec d’autres grands groupes multimédias autres que Viacom. Enfin, il y a un nombre important de possibilités pour monétiser cette audience gigantesque. A l’époque on se demandait déjà comment Google allait pouvoir monétiser son audience Ils ont inventé adwords. Faire 15 millions de $ en seulement 2 ans, c’est plutôt impressionnant, et ça laisse augurer de très bonnes perspectives dans les années à venir. Si jusqu’à maintenant ils n’ont pas eu de démarche de monétisation poussée, c’est je crois uniquement parce qu’ils veulent le faire avec cohérence, en préservant leur style unique et donc leur audience. Evidemment, le jugement sera important, car il fera jurisprudence.

  2. Bien que j’apprecie bcp Google et ce qu’ils ont fait pour l’amelioration du web, j’avoue ne jamis avoir compris ce rachat pour une valorisation totalement debile. De plus cela va peut etre leur montrer que bien qu’ils s’apellent Google ils ne sont pas au dessus des lois ce qu’ils ont tendance a oublier d’apres certaines de leurs actions. Si viacom gagne ou si plusieurs pays deceident de boycotter youtube, cela freinera peut etre Google dans leur ambition de numeriser des ouvrages litteraires sans an avoir acquis les droits d’auteur comme ils ont prevu de le faire . Heureusement pour Google qu’ilt ont les moyens ! la diversification c’est bien mais pas quand ca desert l’image de l’entreprise. Enfin je pense que Google s’en remeetra vite et que la sortie d’un eventuel google phone produit pas samsung et en partenariat avec apple fonctionnera tres bein Ludo

  3. YouTube me fait penser à toutes ces plate formes de Peer-to-Peer, comme Napster, qui ont échoué dans la vente de contenus légale et payante. La différence, c’est que YouTube sert aussi de solution « technologique » à pas mal de podcasteurs et permet à tout à chacun de bénéficier d’un formidable bouche à oreille. Reste que sur le montant du rachat de YouTube par Google, je suis tout à fait d’accord avec Fred. C’est disproportionné. Le succès de YouTube est calqué sur la théorie de la longue traîne: beaucoup de contenus n’ont que peu d’audience mais mis bout à bout, on obtient une audience extraordinaire.

  4. > Lionel : je partage ta comparaison avec napster et me demande dans quelle mesure youtube ne vivra pas les mêmes péripéties : des procès à répétition. Pour mémoire en 2000-2001 des accords avec certaines majors avaient été signés par Napster, dont Bertelsmann était l’un des actionnaires principal. A l’époque tout le monde s’interrogeait sur cet actionnariat particulier. Pour ceux que cela intéresse / amuse j’ai placé un p’tit sondage sur l’éventuel destin similaire de youtube et napster.

  5. Je comprends et moi aussi je trouve que la somme pour laquelle Google a racheté Youtube est gigantesque, mais pensez vous sincerement qu’avec la quantité d’analystes et de conseillers financiers que doit avoir Google, ils auraient racheté Youtube au feeling … non, soyons realiste qd une compagnie fait un tel investissement c’est qu’elle a bien mesuré le risque et les occasion d’affaires que pouvait généré ce rachat. Sincerement j’ai du mal a croire qu’ils aient pu faire ca sur un coup de tête. A mon avis on est pas au bout de nos surprises avec cette histoire…

  6. @ Seb, en fait ce n’est pas tant les occasions d’affaires (15 millions de $ de C.A. annuel pour un service avec des coûts structurels pharaoniques c’est grotesque), mais plutôt le risque de voir YouTube se faire racheter par quelqu’un d’autre (Yahoo! , Viacom, NewsCorp…) qui a motivé Google. /Fred

  7. sans rentrer dans les détails, je pense depuis le début que la meilleur affaire qui a été faite revient aux fondateurs :-) ils ont monté un service et l’on revendu sans business model en peu de temps (je rappel que Dailymotion est apparu avant mais le marché français ne peut lutter contre l’audience que peut generer un service americain). Ce n’est pas très sain et cela apporte ensuite des masses de porteurs de projets bidons qui espèrent faire la même culbute.

  8. A mon avis, l’attaque récente de Viacom (après de longues menaces) est assez logique : you tube racheté a plus d’argent à laisser à Viacom en cas de procès, d’une part. Et d’autre part, comme le souligne Fred, You tube mangé par Google a aussi plus de moyens pour faire évoluer les choses (sur le filtrage)et en servant d’exemple.

  9. > Lady A. Viacom a surtotu attaqué Youtube quelques jours après avoir annoncé préférer Joost pour distribuer ses contenus. Viacom a tout intéret à tuer Youtube et aider Joost à s’imposer.

  10. Le principe de YouTube est viable, les partenariats vont affluer quand Google leur promettra des retours pas si difficile que cela : un extrait de film/série/clip pointant vers l’achat de ce dvd/cd… Voir : http://www.latribune.fr/info/Viacom-reclame-1-milliard-de-dollars-de-dommages-et-interets-a-YouTube-~-ID03BDB5BB54DC4232C125729D004EDF36-$Db=Tribune/Articles.nsf Sans doute le seul vrai problème avec YouTube sont coût d’achat. Je ne comprends pas pourquoi Google n’a pas créé son propre YouTube. Ensuite il suffit de rediriger les internautes et les Adwords cela ne coutent pas cher à Google (sans parler de la possibilité peut déontologique de truquer l’algorithme de Google pour favoriser son site :D )

  11. depuis ce matin le site youtube ne s’affiche plus sur mon pc. Pourrez vous m’aider à résoudre ce problème. Merci d’avance. Askloo

Laisser un commentaire