Un outil de conception d’applications mobiles « riches » chez Adobe

Adobe vient d’annoncer la sortie de sa suite Creative Suite 3. Mais la nouvelle qui nous intéresse est l’intégration d’un outil de conception d’interfaces pour applications mobiles : Adobe Device Central.

Ce qui est particulièrement intéressant, c’est la richesse de cet atelier de conception qui inclut des émulateurs :

L'émulateur d'Adobe Device Central

Cet outil est également livré avec une base de connaissance qui permet de comparer les caractéristiques des différents terminaux disponibles sur le marché (taille d’écran, mémoire, processeur…) :

La base de connaissance d'Adobe Device Central

Bref, une application très intéressante pour qui veut se lancer dans les RMA. Oui môsieur, les Rich Mobile Application (je suis en train de préparer un billet sur ce sujet). (via The Universal Desktop)

Un commentaire sur “Un outil de conception d’applications mobiles « riches » chez Adobe

  1. oui c’est du mobile mais j’ai une personne là qui me dit que… cette personne sait de quoi elle parle peut être qu’il faut aussi tester un peu plus longtemps

  2. J’ai un peu joué avec, il s’agit juste d’une nouvelle version de l’émulateur de Flash lite 2, qui se trouve depuis deux ans sur Flash 8. Cet outil est surtout pratique pour se repérer dans la jungle des formats d’écrans dans ce domaine (que je ne m’explique toujours pas). Pourquoi Nokia ou Sony Ericsson, à chaque nouveau téléphone, trouvent le moyen de nous sortir une nouvelle résolution d’écran, au lieu de standardiser les écrans permettant d’optimiser les interfaces (et les jeux;-) beaucoup plus rapidement.

  3. Tout à fait Etienne, comment se débrouillent-ils pour merder à ce point ? Nous allons tranquillement nous diriger vers des navigateurs mobiles qui retailleront les pages web (en plus des images) pour pouvoir les faire « rentrer » dans l’écran des téléphones. Avec ce type de traitement, comment voulez-vous avoir une mise ne page à peut près homogène ? La seule solution : pas de mise en page. Quelle tristesse, et surtout quelle pauvreté ! /Fred

  4. Pour le problème des tailles d’écran il faut attendre que les interfaces soient toutes compatibles Flash ! C’est pas l’idéal, mais ça s’adaptera déjà mieux !

  5. Avec ce type de traitement, comment voulez-vous avoir une mise ne page à peut près homogène ? En abandonnant le pixel puisqu’il varie trop, en s’inspirant du « lâcher prise » du bon designer web comme expliqué en fin de http://css.alsacreations.com/Tutoriels-et-articles-divers/gerer-la-taille-du-texte-avec-les-em La seule solution : pas de mise en page. Quelle tristesse, et surtout quelle pauvreté ! La solution « pas de mise en page » serait en effet triste et pauvre. Heureusement c’est bien le contraire dont il est question. L’avenir (surtout en environnement web, flash et similaires) est d’abandonner le pixel. Est-ce que la variété des tailles de fenêtre (de très peu à 1600 et plus en largeur, de très peu à 1200 et plus en hauteur) empêche de faire des sites web avec une mise en page ? Les RIA actuelles ne marchent-elles qu’en 1024×768 ? Un Google Maps dans un petit rectangle de 800×600 perdu au milieu d’un écran 1400×1050, ça ce serait triste et pauvre. Malheureusement on trouve encore des webmestres égarés pour faire ce genre d’erreur et même imposer à des animations flash (donc vectorielles) un cadre avec une largeur et une hauteur imposée en pixels…

  6. Oui effectivement les interfaces en Flash sont redimensionnables en %. Par contre le « rendu final » risque d’être illisible sur un écran trop petit. Idéalement il faudrait 3 interfaces par sites / services : une version écran / clavier / souris une version pour smartphones une version pour téléphones mobiles 3 frontaux pour une même couche métier. /Fred

  7. hello :-) Désolé mais la vous faites fausses route!
    Pour réaliser des rma (rich aplication mobile) pas besoin de flash le xhtml va très bien! voir exemple: avec http://www.1computer.info/1work Nous avons terminé une application qui gère la plus grande cave de vin Suisse (15 millions de litres). Avec la même application qui fonctionne « browser only » xhtml1.1 est utilisée par de nombreux utilisateurs aussi bien sur des Pc de bureaux que sur des mobiles et Pda! Solution basée sur serveur Linux php, myslq et xhtml + css et compatible tout browser et tout hardware! PS: continuez a développer en flash! c’est bien pour nous!

  8. Pour l’affichage sur des écrans différents, la solution semble se trouver actuellement chez Apple avec son iPhone et prochainement Léopard qui propose une résolution d’affichage indépendante de la résolution de l’écran. On risque bien d’être surpris dans les mois qui viennent…

Laisser un commentaire