Le plein de nouveaux outils orientés entreprise 2.0

Je ne sais pas s’ils se sont concertés, en tout cas les éditeurs de solutions liées aux pratiques d’Entreprise 2.0 mettent les bouchées doubles pour sortir des nouvelles versions et toujours plus de richesse :

Visiblement la page d’accueil personnalisable est un must des intranets 2.0 ! Plus qu’une page d’accueil, je préfèrerais l’appeler tableau de bord car cette page pourrait servir à agréger beaucoup plus que des flux RSS : des widgets d’applications métier, des modules sociaux… Notons au passage que BlueKiwi (un autre acteur français) n’adoptent pas ce principe et reste fidèle à sa structure plus proche d’un blog :

BlueKiwi

 

Si vous connaissez d’autres solutions, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

12 commentaires sur “Le plein de nouveaux outils orientés entreprise 2.0

  1. Merci Frédéric !
    Si les solutions d’intranet personnalisable se multiplient, c’est principalement car la demande est maintenant présente.
    Netvibes, bien connu des DSI et autres décideurs informatiques, a ouvert la voie d’un accès plus efficace à l’information.
    L’adapter à l’entreprise demande de repenser un certain nombre de fonctionnalités pour tirer également parti des informations, des outils et des experts de l’entreprise. Au final, ce type de portail permet de faire de l’intranet un réel outil de travail, d’enrichissement personnel et de partage.

  2. Le blog est effectivement l’élément fondateur de blueKiwi, maintenant nous ne sommes pas une plateforme de blog. Pour nous, le blog est un des éléments de cette « couche sociale » qui est présent depuis les premières versions de blueKiwi et qui commence à arriver chez nos concurrents.

    Nous mettons les membres d’une organisation en réseau. Cette mise en réseau s’appuie sur leur profil (qui suis je ?), leur parcours (d’où je viens ? qu’ai je fait ?), leur bloc notes (qu’est ce que j’apporte aux autres ?), leurs ateliers (des espaces de collaborations privés intégrant blogs, wikis, partage de fichier), leurs communautés (les sujets que je partage avec les autres). Cet ensemble nous permet de révéler des experts, de valoriser le capital humain de l’entreprise, de stimuler l’innovation, de cultiver l’appartenance à une organisation.

    Nous allons bien au delà des réseaux déclaratifs (facebook ou linkedin) que nous pouvons trouver aujourd’hui sur l’internet et qui sont reproduits chez nos concurrents cités ici. Le réseau social que nous révélons est centré sur les individus et construit sur les interactions des uns avec les autres, ce qui est plus efficace et utile pour l’entreprise.

  3. Hum, des fonctionnalités, des services, et outils estampillés Web 2.0 qui osent promettent un gain de productivité. J’ai l’impression que la réflexion sur ce que peut être une Entreprise 2.0 dérive sur la mauvaise pente… Qui risque de décevoir ! :o|

    Une entreprise, notamment les plus grosses et délocalisées, qui appréhendent l’introduction du Web 2.0 dans son organisation uniquement pour rechercher un gain de productivité passera à coté de l’essentiel ; le Web 2.0, c’est surtout une certaine connotation « sociale » ! Et à mon sens, ce que le Web 2.0 peut apporter à une entreprise, c’est surtout un moyen – à la mode – et populaire de renforcer sa cohésion sociale interne… En complément de ce que les CE réalisent ;o) .oO(et çà serait 24h/24h à moindre coût)

    Aujourd’hui, beaucoup de réseaux d’entreprise bloquent l’accés à des réseaux sociaux et services Web de partage. Alors que au contraire l’entreprise devrait déployer un mini-réseau où les profils des employés redirigeraient vers leurs divers services pour permettre à leurs collaborateurs de mieux les connaitre et stimuler leur entente via leurs affinités… Par exemple, un réseau privé de lifestream avec un friendstream pour réduire le temps consacré à la correspondance privée ou pour faciliter la circulation d’informations.

    A l’heure de la mondialisation et de l’hyper-concurrence, il me semble que les entreprises occidentales peuvent faire la différence par leur sens de l’organisation et de coordination qu’une certaine – bonne ambience sociale – servira de catalyseur.

    J’ajouterais également que l’Entreprise 2.0 doit laisser une part de liberté, voir de distraction, et accepter les activités ou la vie personnelle des employés… Car les idées, les meilleures, et les opportunités incongrues, on ne les découvre pas derrière un bureau.

  4. Bien joli tout çà mais dans Enterprise 2.0 il n’y a pas que 2.0, il y a aussi le mot Enterprise. Je comprends que le geek que tu es soit bluffé par le fait de composer sa page… mais quelle est la value proposition pour l’entreprise et l’employé lmbda ? Tu crois sincèrement que les enjeux de l’entreprise 2.0 résident là ? Chez bK, nous vendons nos solutions à des entreprises tous les jours et nous préférons nous concentrer sur ce qui fait vraiment du sens pour l’entreprise et ses collaborateurs, des exemples :
    – des profils riches et adaptés au contexte professionnel pour révéler les experts
    – de vraies social metrics capables de matérialiser intelligemment la proximité des membres entre eux (Bernard et Jacques sont proches parce qu’ils collaborent régulièrement, se lisent, se commentent, ont fait les mêmes études, parlent de smêmes sujets… putôt que je déclare connaître le neveu de Mme Michu)
    – une même plate-forme pour gérer dans un même espace et de façon agrégé et individualisé des centaines de commuanutés professionnelles internes ou externes et des outils d’alertes personnalisés
    – des fonctions de recherche sémantique et sociale pour trouver des informations pertinentes
    – une classification top down et bottom-up pour une meilleure capitalisation des contenus
    – une navigation à facettes par tags pour plus de « trouvabilité »
    – une VRAIE suite qui agrège en un seul produit : social network, blogs, wikis, RSS, tagging, search…
    – une forte intégration avec les applications professionnelles déjà existantes : Sharepoint, Office, Active Directory, LDAP, UC…

    Bref on est loin en effet de la plate-forme de blogs que tu évoques. Je rassure le geek, dès que les gens seront prêts et en aura besoin, bK proposera une page d’accueil personnalisable.

  5. Merci Carlos pour ces explications.

    Rassures-toi je ne me laisse pas du tout impressionner par une page personnalisable. D’une part car il existe des techno gratuites pour faire ça, d’autres part car ces pages ne sont qu’un contant, le plus important c’est ce qu’il va y avoir dedans (cf. mon schéma récapitulatif sur l’E 2.0).

    /Fred

  6. Les portails personnalisables sont loin d’être un gadget par l’efficacité qu’ils apportent à chaque employé dans l’accès à l’information dont il a besoin.
    Par contre, c’est vrai qu’il ne faut pas s’arrêter à cela. C’est pour cela que Portaneo intègre également un réseau social et des espaces de discussion ;)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s