Tu tweets ou tu blogues ?

Depuis que je me suis remis à tweeter régulièrement je me retrouve souvent confronté à un dilemme : ce sujet doit-il faire l’objet d’un billet ou d’un tweet ?

Il faut dire qu’avant (quand je n’avais qu’un seul blog) je ne me posais pas cette question, mais maintenant que me production est répartie sur différents canaux (blogs, Twitter, Seesmic…) je me retrouve dans la peau d’un joueur de boule qui fixe son jeu en se posant LA question : « Tu tires ou tu pointes ?« .

Quand je relis des billets comme celui sur Akismet ou mes séries de « Simples et efficace » et « Inutile donc indispensable » je me demande si ces sujets méritent bien un billet… Il en va de même pour certains billets très courts publiés par Eric, qui visiblement a développé les mêmes réflexes que moi : publier sur le champ une idée qui nous passe par la tête. Il en résulte des billets très courts qui auraient pu être résumés dans un tweet.

Bon d’un autre côté mon flux Twitter ne bénéficie pas de la même audience que mon flux RSS. Il ne permet pas non plus de faire des commentaires (uniquement des replies).

Finalement, peut-être que la solution intermédiaire se trouve dans les services de lifestream à la FriendFeed : ils agrègent les deux flux et permettent de laisser des commentaires. Donc un très bon compromis entre les deux.

Idéalement il faudrait intégrer mon lifestream à ce blog. Mais rassurez-vous, c’est en cours…

21 commentaires sur “Tu tweets ou tu blogues ?

  1. mm, pas complètement à voir non plus, mais « twitter régulièrement », pour un tweet par jour en moyenne (je le fais à la louche :)), je ne suis pas sûr que ça soit vraiment la bonne expression… Cela dit, je sais que « régulièrement » n’est pas « souvent », c’est sûr…

  2. Ayant un blog avec un thème bien précis, il est pour moi plutôt facile de savoir si je vais twitter ou bloguer ce dont j’ai envie de parler… Mais je pense que c’est surtout parce que pour moi Twitter est un ‘divertissement’ alors que Geek and Hype est beaucoup plus sérieux. C’est bien sûr mon point de vue et il n’est évidemment pas applicable à tout le monde.

  3. Tout dépend de la dimension temporelle de ce que tu as à dire.
    Sur Twitter les messages sont supprimés au fur et à mesure, alors que sur ton blog non (enfin, pas automatiquement).

  4. Je ne pense pas mettre un jour une lifestream sur l’un de mes blogs. En fait de tous mes blogs, ils sont dédiés à une thématique ou type d’activité ; Live Spaces pour des idées de proverbes et citations que j’aime, Do you miaouw ! Labs pour le partage d’idées / réflexions, Yahoo! 360 pour des trucs plus personnels ou mes gadgets Yahoo!, etc.

    Mais te concernant, en ouvrant 2 ou 3 autres blogs thématiques supplémentaires, je verrais bien FredCavazza.net devenir UNIQUEMENT une lifestream qui serrait ton carrefour identitaire.

    Pour dire que je trouve plus judicieux, et plus souple, d’utiliser un nom de domaine identitaire pour y faire une lifestream seule plutôt que d’essayer de bricoler une plateforme de blog inadaptée à cette tâche… Sans parler qu’il y aura un risque de confusion.

    NB: une lifeline marche dans un frame, iframe, ou un div, et indépendamment du nom de domaine :o » .oO(et j’parle pô des options secrètes du flux)

  5. Moi je tweets depuis peu, mais ca me fait penser à la cibi (etant ancien cibiste , oui je sais … mais j’assume). On se mets sur un canal et si la conversation nous interesse on participe. Et bien sur en arrivant sur le canal on déclare sa présence.

    Ce pour dire que je me suis aussi posé cette question. le blog pour moi corresponds aux spectacles/concert d’un artiste c’est le produit fini. Quand a twitter j’apparente cela au fan club (un contact plus direct avec l’artiste). et pour seesmic (merci @clauer pour l’invite) c’est un peu la chaine tv thématique.

    Enfin voila ma petite vision.

  6. Et ben en voilà un vrai problème!
    Je vais réfléchir à ton problème et ensuite je m’attaque à la faim dans le monde.

    D’ailleurs ce « problème », méritait-il un billet?

  7. Le choix est cornélien. Il dépend en grande partie des dimensions temporelles du message. Sur un blog, le style doit être plus soutenu (il faut donc un certain temps pour écrire les messages même si certains peuvent être écrits très vite). Leur durée de vie est pensée pour être plus ou moins longue (court, moyen long terme). Dans tous les cas, une visée de référencement trote dans la tête. Côté twitter, c’est de l’instantané. On écrit comme on pense sur l’instant. La durée de vie du message est très courte (quelques heures à quelques jours selon son audience) même si les afficionados peuvent retrouver les twit sur votre compte.

    Une fois ce principe de différenciation temporelle posée, a-t-on répondu à la question, pas sûre ?¨Personnellement, je twittes depuis peu et j’aime cet aspect, expression d’une émotion, d’une pensée sur l’instant. Je pense également l’intégrer dans mon blog pour faire des clins d’oeil à mes lecteurs.

  8. Ping : Courage Fred ;)
  9. En effet, c’est tout à fait la réflexion que beaucoup d’entre nous avons. Moi j’ai opté pour des liens sur twitter et si le sujet mérite développement alors ça passe au blog. Beaucoup de sujets parlant d’eux même restent donc dans les twitts. Du coup, deux canaux d’information différents offrant des informations différentes et donc des communautés différentes http://www.vaninadelobelle.com/Mes-communautes_a949.html

  10. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de twitter ce que l’on pense. Si c’est une idée bien précise ou un concept bien défini, c’est toujours intéressant de le bloguer ne serait-ce que pour le référencement ou encore pour tes lecteurs.

    Pour un compromis, je suis d’accord avec @Vianna, si le sujet mérite un développement plus approfondi, pourquoi pas le bloguer ;).

    J’attends de voir le petit lifestream pour voir ce que ça donne ;)

  11. C’est ce que j’avais écrit sur ton petit carnet lors du dernier Yulbiz, twitt ou blog, communauté ou contenu.

    Le twitt favorise la communauté au détriment du contenu (simplifié à l’extrême).

    Le blog, comme l’écrit Vanina, permet un développement plus important, un référencement dans les moteurs, et une trace dans la durée.

    En conclusion, quand on a une communauté et rien à dire, on twitte, quand on a des choses à dire, on blogue ! ;-)

    Sérieusement, quand on veut stimuler le lien avec une communauté on twitte, quand on veut laisser des traces sur le web, on blogue…

  12. je suis un peu comme vanina, j’utilise les deux en même temps :
    – mon blog comprend en live mon fil twitter perso (en fin de page)
    – et j’ai créé un fil twitter pour mon blog lui-même (ce qui me permet entre autre de distribuer les posts de mon blog via SMS).

  13. La question peut être élargie à « je poste quoi sur quel support », et tu peux même la multiplier par le nombre de sites que tu gères. Hormis Twitter, il m’arrive d’hésiter avant de publier un billet en me demandant au quel de mes sites je vais le réserver : Presse-citron, Antiblog ou Sportscafe, pour peu qu’il contienne les 4 critères correspondants (perso, techno, sport, instantané)…

  14. Des services moins restrictifs comme Pownce permettent de sortir de ce dilemme et avec un peu d’habitude ça marche très bien.

    Il m’est arrivé de commencer une discussion sur Pownce (ou de participer à une déjà commencée) et ensuite de faire un billet complet/de synthèse/de plus gros développement sur mon blog.

    C’est l’avantage d’un service de réel mini-blogging / mini-forum face à un service de nano-blogging qui pointe plus vers de la notification de statut/lifestreaming qu’autre chose.

    Par ailleurs, je me suis aperçu que mes lecteurs n’hésitez pas à aller visiter mon pownce via l’affichage du widget RSS, chose qu’ils ne faisaient pas avec le widget twitter.
    Je pense même qu’un billet hebdomadaire de mon « top-pownce » posté automatiquement sur le blog aurait un bon intérêt.

Laisser un commentaire