Lively deviendra-t-il une plateforme de jeux ?

Voilà maintenant 3 mois que Google a sorti son univers virtuel (Lively). 3 mois pendant lesquels leurs équipes ont travaillé à l’enrichissement de cette plateforme (cf. Lively, un potentiel encore insoupçonné ?). Alors que les spéculations allaient bon train, Kevin Hanna (le directeur de création) a récemment fait une déclaration surprenante : Une API sera prochainement déployée pour pouvoir intégrer des gadgets interactifs (cf. Hanna Talks Google Lively’s Game API Extensions).

« Gadgets interactifs » ? Oui tout à fait, des gadgets interactifs qui permettraient à des développeurs indépendants de publier des jeux au sein de l’univers. Pettie précision, ces « gadgets interactifs » sont une version évoluée des « gadgets » déjà supportés qui permettent d’encapsuler de la vidéo. De là à interpréter cela comme une Game API, il n’y a qu’un pas : Lively, a Future Platform for Online Games.

lively_video

Bientôt une 3D Game API ?

Plus intéressant, ce même Kevin aurait donné plus de détails lors d’une interview accordée à Games Industry :

  • Cette API permettra d’intégrer des jeux en 2D mais devrait rapidement évoluer pour pouvoir encapsuler des jeux en 3D ;
  • Ils ne prévoient pas pour le moment de monnaie virtuelle mais un système de micro-transactions en mode P2P (une extension de Google Checkout ?) qui permettrait aux utilisateurs de… payer pour les jeux (cf. Google to Open Up Lively to Developers) ;
  • Les utilisateurs pourraient choisir entre plusieurs avatars en fonction de l’endroit où ils se rendent et de ce qu’ils vont y faire (cf. Will Lively Be a Game Platform?) ;
  • La plateforme Lively serait également exploitée pour un usage plus sérieux (cf. Google Looking at Lively for Enterprise?).

lively_education

Rich Internet Game ou Gaming Platform as a Service ?

Exploiter le plug-in de Lively comme un moteur graphique de jeu en ligne ? N’est-ce pas ce que l’on pourrait appeler un Rich Internet Game (par analogie aux Rich Internet Applications) ? Il faut dire que cette solution est plus qu’alléchante : pas de moteur physique à développer ou de plug-in complexe à faire installer, pas de système de paiement à implémenter, une très forte audience…

Bref, Lively pourrait potentiellement être considéré comme une plateforme de distribution, une sorte de Gaming Platform as a Service qui viendrait compléter  le App Engine réservé aux applications plus traditionnelles.

Bien évidement ne vous imaginez pas des jeux aussi sophistiqués que Far Cry II, mais plutôt des jeux à forte dimension sociale, des sortes de Social Games en 3D. Lively serait donc plus un concurrent pour Kongregate ou Shockwave et se différencierait ainsi des autres univers virtuels « légers » (cf. Un retour dans le browser pour les univers virtuels ?).

lively_mmo

Reste encore à Google d’assurer une bonne compatibilité de son plug-in (notamment avec Mac / Linux) et à développer une version plus robuste pour Chrome (car de nombreux problèmes de montée en charge subsistent encore). Et tant que l’on y est, pourquoi ne pas envisager une version mobile sur Android ?

9 commentaires sur “Lively deviendra-t-il une plateforme de jeux ?

  1. A force de se lancer dans des projets tout azimut, Google aura-t-il aussi la force d’assurer une véritable pérennité à cette plateforme ? Et puis, n’y aurait-il pas une concurrence nouvelle à ce genre de medium venue des consoles de jeu ? Je suis nul dans ce domaine, mais on m’a parlé récemment de la future Play Station qui intégrerait d’office un univers virtuel 3D qui serait la principale interface d’utilisation de ladite console. Cet univers virtuel serait connecté sur Internet et permettrait de fonctionner comme un Second Life. Bon, vraiment, je n’y connais pas grand chose en console de jeux et peut-être que je me trompe…

  2. @ Capitaine Commerce > Peut-être devrais-tu lire mon autre blog sur les univers virtuels ;-)

    Pour info, le fameux Sony Home est en beta test depuis plus d’1 ans et ne devrait pas sortir avant 6 mois (donc ils rencontrent plus de problèmes que prévu). Microsoft va très prochainement implémenter un très bon système d’avatars sur son Xbox Live et Nintendo va sortir une nouvelle version de la DS qui nous réserve de grosses surprises (à mi-chemin entre iPod et Chumby).

    Mais tout ceci n’est rein comparé à la guerre qui se livre en Asie où des éditeurs comme Nexon ou Ijji parviennent à fédérer des dizaines de millions de joueurs.

    /Fred

    /Fred

  3. @ Capitaine commerce
    De plus, on peut imaginer la disponibilité de la plateforme en cross-console…

    Non, le problème vient de la volonté d’éditeur de se lier à une plateforme qui n’a pas d’utilisateurs, pas de compatibilité, et qui est talonné par facebook, secondlife et consort…

    Donc pour le moment, je vois pas un avenir à court terme, à moyen peut être…

Laisser un commentaire