L’avenir des réseaux sociaux est-il à la puce RFID

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous devez savoir qu’il existe une multitude de réseaux sociaux. OK, mais comment faire son choix dans cette profusion ? Et si vous choisissiez un réseau qui combine à la fois la puissance et la praticité des réseaux sociaux en ligne et la proximité des relations de quartier ? C’est en tout cas la promesse que nous fait cette nouvelle génération de plateformes sociales hybrides qui repose sur des profils en ligne et sur des objets équipés de puces RFID pour initier les rencontres.

SnifTag, parce que votre chien drague mieux que vous

Premier exemple avec SnifTag, un réseau social réservé aux propriétaires de chiens (l’équivalent d’un Dogster) qui innove en proposant aux maîtres d’équiper leur chien avec un petit mouchard :

Le mouchard RFID que vous accrochez au colier de votre chien
Le mouchard RFID que vous accrochez au colier de votre chien

Une fois le mouchard installé, vous pouvez suivre les déplacements de votre chien au quotidien (savoir le nombre de kilomètre qu’il a parcouru ou le nombre d’heures  qu’il a dormi) mais également connaître ses fréquentations. Les puces RFID des colliers communiquent entre elles et enregistrent les identifiants des autres chiens qui sont passés à proximité.

Les puces RFID du système SnifTag
Les puces RFID du système SnifTag

Une fois à la maison, vous pouvez consulter les fiches des chiens rencontrés ainsi que celles des propriétaires. Et oui, derrière ce dispositif se cache un réseau de rencontres (amoureuses ou non). L’idée est redoutable car les chiens sont effectivement un très bon vecteur de sociabilisation. Vous combinez donc la puissance du réseau social (avec les listes d’amis, les recommandations…) avec la proximité de votre ville / quartier. Plus d’infos ici : Pet Tracking Meets Social Networking.

Poken, le complément hors-ligne de votre réseau social

Deuxième exemple avec les Poken, de petites figurines qui embarquent elles aussi une puce RFID. Le principe est encore une fois très simple : vous liez votre Poken à votre profil (Facebook, MySpace…), vous accrochez cette figurine à votre tenue de soirée (ça veut dire que vous êtes ouvert à une ou des rencontres) et lorsque vous sympathisez avec une autre personne « pokénisée », vous les faites se taper dans la main pour échanger vos identifiants :

Le fonctionnement des pokens
Le fonctionnement des pokens

Une fois chez vous, il ne vous reste plus qu’à brancher votre Poken sur votre port USB pour récupérer les identifiants de vos rencontres et consulter leur profil. Voilà, c’est simple et bon enfant. Ce système me fait penser à des badges sortis dans les années 80 que l’on pouvait configurer pour qu’ils émettent des signaux lumineux correspondant à notre état d’esprit (vert pour « tu peux me brancher« , rouge pour « casse-toi pov’ con« ).

Même si ce dispositif limite le nombre de points de contact (tout le monde ne passe pas ses soirées à écumer les bars), il a tout de même le mérite de proposer un intermédiaire entre le poke et la drague « old school« . Par contre je serais bien mal placé pour prédire le… taux de transformation. Mais même si vous ne transformez pas (ou mal), au moins vous pouvez faire un peu de data-mining sur vos stats (à quand du date analytics ?). Plus d’infos ici : High-five the panda to connect online.

Bon, trêve de plaisanteries, je suis persuadé que, derrière ce concept de plateformes sociales hybrides (en et hors ligne), nous avons enfin un modèle économique qui ressemble à quelque chose avec la vente des appareils (qui pourraient également servir d’appâts) et pourquoi pas un abonnement ou du micro-paiement à l’acte.

21 commentaires sur “L’avenir des réseaux sociaux est-il à la puce RFID

  1. Utiliser une puce RFID comme moyen d’identification et de paiement me fait penser au futur système économique mondial annoncé dans la bible apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite et leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six . »

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est partout sur tous les produits de consommation, même sur votre carte d’électeur ! Ce sont les 2 petits traits au début et milieu et à la fin qui en langage code-barre donne le 6 , je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google …

    après le futur krach économique à cause de la dette on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé…..
    on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

Laisser un commentaire