Rétrospective sur mes prédictions 2011

Comme je l’avais fait en 20062007, 2008, 2009, 2010, voici la rétrospective de mes prédictions pour l’année 2011. Un exercice hautement périlleux, qui m’a valu de nombreuses railleries, mais qui m’amuse toujours autant. Bref, je vous propose de voir dans quelle mesure mes prédictions pour cette année étaient pertinentes ou non.

1/ Éclatement de la bulle des médias sociaux

2011 aura été une année très faste pour les médias sociaux : beaucoup de croissance, beaucoup d’investissements, beaucoup d’attentes… Force est de constater que nous atteignons un quasi-point de saturation, comme l’a fait remarqué le CEO de Forrester (Social Network Reaching Saturation, Start of a Bubble for Social Starups). Par « nous », j’entends à la fois les utilisateurs, les annonceurs, mais également les prestataires. Très concrètement, nous sommes en plein dans la phase du pic des attentes exagérées. Cela ne veut pas dire que les médias sociaux vont disparaitre ou qu’il va y avoir une explosion de la bulle, mais que le marché va mécaniquement se contracter. Pire : ces attentes exagérées sont également en train de polluer le monde de la mobilité. J’avais à nouveau soulevé ce point en début d’année (2011, l’année de la désillusion ?), et l’évolution du marché m’a donné raison.

Pertinence : Bonne.

Action(s) à prévoir : Évitez de sur-promettre à votre hiérarchie et de ne pas concentrer vos investissements / budgets dans une présence Facebook et une application iPhone.

2/ Des applications mobiles aux sites mobiles

Avec la montée en puissance d’Android, la domination du marché des smartphones par Apple est plus que remise en question (il se vend quatre fois plus de terminaux Android que d’iPhone). La fragmentation du marché a donc contraint les éditeurs de contenus et services mobiles à revoir leur approche et opter pour des développements en HTML5 plutôt qu’en langage natif. La réalité est plus complexe et l’environnement évolue très vite, car si en milieu d’année j’étais persuadé que HTML5 s’imposait comme LA référence pour les applications mobiles, aujourd’hui je ne suis plus sûr de rien, car le choix se complique entre application mobile et application HTML5. Certes, les frameworks de développement multi-plateformes comme PhoneGap ou Sencha progressent de jour en jour… mais les éditeurs redoublent d’efforts pour concevoir des applications de plus en plus agréables à utiliser.

Pertinence : Moyenne.

Action(s) à prévoir : Misez sur les deux tableaux en exploitant à la fois des applications natives pour les plateformes mobiles à forte valeur ajoutée et un site mobile pour le reste du marché.

3/ Une réécriture des sites web

Après presque une décennie de stagnation, le HTML a enfin repris sa juste place grâce aux dernières spécifications HTML5 et CSS3. Ceci étant dit, la réécriture des sites web en cette période de crise n’est clairement pas la priorité des marques. Même si nous commençons à voir de plus en plus de mini-sites exploitant HTML5 plutôt que Flash, les techniques de responsive design et autre scénarisation éditoriale ne passionnent que les experts. Il va donc falloir encore attendre avant le démarrage du Grand Chantier de Refonte du Web (je me demande même s’il aura lieu).

Pertinence : Faible.

Action(s) à prévoir : Étudiez quand même de près les possibilités offertes par HTML5 et surtout CSS3 pour améliorer l’expérience de lecture de votre site.

4/ Forte croissance des touchbooks et terminaux alternatifs

Bon… celle-ci n’était pas trop difficile à sortir. Le marché des tablettes est en pleine explosion avec l’arrivée tonitruante du Kindle Fire (Amazon à l’assaut du segment low-cost avec les nouveaux Kindle), et les autres terminaux alternatifs grignotent petit à petit des parts d’audience sur les ordinateurs traditionnels (cf. La fin de l’ordinateur individuel est programmée et Quel va être l’impact de la fin de l’ordinateur individuel ?).

Pertinence : Bonne.

Action(s) à prévoir : L’iPhone (et dans une certaine mesure l’iPad) est l’arbre qui cache la forêt, essayez dès maintenant de miser sur l’avenir et de vous intéressez de près aux autres types de terminaux (tablettes low-cost, feature phone, TV / cadres à photo / montres / voitures connectées).

5/ L’internet s’invite dans le salon

Voilà deux années que j’annonce l’avènement de la TV connectée. Si Google TV n’est clairement pas encore présent sur le marché français, il faut néanmoins surveiller ce que proposent les box, et plus particulièrement la Freebox Revolution qui permet d’accéder à Twitter et Facebook (entre autres). Mais ça reste tout de même relativement anecdotique.

Pertinence : Faible.

Action(s) à prévoir : Allez faire un tour dans l’application store de votre Freebox.

6/ Premières expériences de rich commerce mobile

Les smartphones sont incontestablement un levier d’innovation et de transformation très puissant. Si leur intérêt n’est plus à prouver dans un contexte marchand, les interfaces riches pour les boutiques mobiles sont loin d’être une réalité (euphémisme). Il existe des applications marchandes très intéressantes pour les touchbooks (Le rich commerce à l’assaut de l’iPad et Du renouveau des bannières interactives sur les supports tactiles), mais pas grand-chose pour les smartphones.

Pertinence : Faible.

Action(s) à prévoir : Surveillez de très près les applications marchandes tactiles éditorialisées comme celle de Zappos.

7/ Le point de bascule pour le cloud computing

J’ai tellement entendu parler du cloud computing cette année que je ne suis pas certain que le grand public comprenne vraiment de quoi il s’agit (Définition et usages du cloud computing). Je pense ne pas me tromper en disant que les mentalités autour du cloud computing ont beaucoup changées dans le monde de l’entreprise et que les IT managers sont maintenant conscients des opportunités que ces solutions offrent. Pour le grand public, les premières offres commencent à voir le jour chez Google, Amazon, Apple… mais le déploiement en Europe est plus lent que prévu.

Pertinence : Moyenne.

Action(s) à prévoir : Essayez de voir dans quelle mesure votre marque peut être adossée à une offre cloud.

8/ Un renouveau des contenus 3D

Avec la sortie du la dernière version de Flash, beaucoup de choses ont changé (Flash Player 11 inaugure une nouvelle ère pour le web 3D et Le B A BA de la 3D dans Flash). Même si l’adoption n’est pas flagrante, nous commençons à voir des innovations tout à fait intéressantes : Les domaines d’application de la 3D pour le web. Il n’empêche que produire du contenu 3D est plus complexe et coûteux que du contenu traditionnel, de ce fait l’impact est encore limité, mais le renouveau est bien là. D’autant plus quand vous associez des contenus 3D à des services reposant sur des imprimantes 3D (Concevez votre robot en 3D avec WebGL).

Pertinence : Bonne.

Action(s) à prévoir : Étudiez dès maintenant les solutions de valorisation de vos produits (vue 360°, configurateur 3D, réalité augmentée…) et réfléchissez à la meilleure façon d’introduire une troisième dimension dans votre univers de marque.

9/ Une identité numérique pour tous

L’identité numérique n’est pas un sujet qui passionne les foules. Il n’y a guère que Jean-Marc Manach pour se soucier des problèmes de confidentialité et de respect de la vie privée. Quel dommage, car le sujet est extrêmement sensible, beaucoup trop sensible pour laisser une startup d’à peine 3000 personnes (financée par des capitaux russes) gérer votre identité numérique à votre place.

Pertinence : Faible.

Action(s) à prévoir : Évaluez de façon précise quelle est votre dépendance à Facebook, et trouvez des solutions pour la réduire.

10/ Tous des hackers

J’avoue avoir péché par optimisme de penser que le grand public pouvait se trouver une passion dans la bidouillabilité (visiblement les consommateurs préfèrent manger au menu plutôt qu’à la carte). Pourtant le mouvement Open Data à l’air de bien prendre en France… Qu’à cela ne tienne, je reste persuadé qu’il est primordial d’enseigner à nos enfants que l’on peut toujours remettre en question l’ordre établi (12 Year Old Iphone App Developer Gives TED Talk et Teach Your Kids How To Code, Not How To Speak Chinese).

Pertinence : Faible.

Action(s) à prévoir : Voyez dans quelle mesure vos services en ligne pourraient être exploités au travers d’APIs, ou comment vous pourriez exploiter les APIs des autres.

11/ Plus de gameplay dans notre quotidien

La gamification est incontestablement l’un des buzzword de l’année 2011 (avec le Quantified Self). Malheureusement, à force d’en servir à toutes les sauces, la confusion s’installe (Gamification Becomes MainstreamLes illusions de la gamification et Gamification is not Game Design). Qu’importe, les fondamentaux de cette pratique restent valides.

Pertinence : Bonne.

Action(s) à prévoir : Envisagez votre stratégie de fidélisation ou de conquête sous un angle plus ludique que les coupons de réduction.

Mes prédications pour l’année à venir sont déjà prêtes dans ma tête, donc je devrais les publier d’ici à la fin de la semaine.

6 réflexions sur “Rétrospective sur mes prédictions 2011

  1. 1/ Éclatement de la bulle des médias sociaux
    Je pensais plus ou moins comme toi, je pensais surtout que les gens allaient se lasser de Twitter tout particulierement, et que Facebook allait s’installer tranquilement sans connaitre plus aucun boom, vu qu’il touche desormais le monde entier. Facebook correspond a ce que je pensais, par contre je ne pensais pas que Twitter allait prendre un tel envol, en grande partie grace a l’adoption de celui-ci par les stars (bon ca fait plus d’un an cette histoire, mais en France, le buzz a pris que depuis l’année dernière finalement je parle dans les medias traditionnel qui sont plus le reflet de ce qui se passe).

    2/ Des applications mobiles aux sites mobiles
    Alors la, je me suis planté complet, j’etais persuadé que les apps allaient marcher tout doucement en fait c’est juste une revolution de l’utilisation… meme si du coup on a tout et n’importe quoi, les apps sont une des nouvelles facons de consommer son information.

    3/ Une réécriture des sites web
    La tres clairement c’est un sujet qui n’interesse que les Webagencies, les annonceurs s’en foutent royalement, eux ils connaissent Flash et ne voient pas encore l’inconvénient de celui-ci, et du coup ne voit pas les avantages de l’HTML5. Cela devrait changer cette année en partie grace a Apple et son iPad. Les Webagencies commencent leur travail de prescription, mais c’est pas facile.

    4/ Forte croissance des touchbooks et terminaux alternatifs
    ok

    5/ L’internet s’invite dans le salon
    Oui persuadé aussi mais j’avais dit que la seule possibilité pour que l’internet s’invite dans le salon, c’est que l’on réinvente la manière de le faire. Pour moi Google s’est planté car il a fait l’eternel erreur qu’a fait Microsoft en son temps avec Windows Mobile, ils etaient les premiers mais on « porté » windows sur mobile ce qui ne leur a pas du tout reussi a l’epoque, aujourd’hui la tele connecté est possible seulement si une societe créé le soft et le hard. Le seul qui pourrait vraiment dynamiser ce business est Apple, mais si Samsung se reveil, il pourrait tout a fait creer ce nouveau marché. La Freebox possede les memes inconvenients que Google, les boitiers ne sont pas fournis et pas etudier pour cette nouvelle facon que l’on doit connaitre avec la Télé. Le deuxieme probleme vient des Chaines historiques, qui sont loin de vouloir collaborer et vont avoir peur comme l’industrie a eu peur de Deezer ou Spotify. Donc il va soit devoir se passer des années avant que ca se produise, soit qu’une societe suffisament courageuse et riche (la pour le coup je ne voit plus que Google, mais Google est nul en Hard) pour reussir le paris de Creer du hard, du soft super adpaté et surtout du contenu adapté et de qualité. Ce qui reste pour moi la prochaine révolution de e-connexion, apres le telephone connecté, la télé est la prochaine, mais quand ?

    7/ Le point de bascule pour le cloud computing
    Le cloud prend doucement sa place, mais que met-on vraiment dedans, pour le grand public on doit plus parler de webapps (compta,…) qui vont sans doute se popularisé de plus en plus mais pour l’externalisation des données (dropbox like pour les entreprises) les entreprises etaient frileuse cette année risque de l’etre encore l’année prochaine, pour moi cela ne se reveillera qu’en 2014.

    8/ Un renouveau des contenus 3D
    Je pensais a juste titre que la 3D allait se planter, et clairement c’est le cas, la 3D télé est une catastrophe, et la 3D PC est pourri, aujourd’hui la seule facon que la 3D se reveil est la suppression des lunettes, sans cela, la 3D ne se reveillera pas. Nous en sommes exactement dans la meme situation qu’il y a 10 ans sur ce sujet, nous sommes juste passé des lunettes rouge et verte a de belles lunettes moderne, mais cet outil est interdit dans une vraie creation de marché.

    9/ Une identité numérique pour tous
    ok

    Bonne soiree

    J'aime

  2. Concernant le 1er point, si la « bulle des médias sociaux » n’a pas clairement éclaté, J’ai constaté durant l’année 2011 l’émergence de vives critiques sur le « trop-plein » de médias sociaux et de partage (surtout après le lancement de Google+).
    L’enseignement que l’année 2011 semble avoir apporté, c’est que vouloir être trop présent sur les médias sociaux peut nuire à la « productivité éditoriale » (production de contenus propres: articles de blogs, infographie, podcasts, etc….), ce qui à terme peut donc nuire à votre « influence » (peu de contenus propres publiés).

    J'aime

  3. @ JiaJo > Merci pour ce long commentaire. Quand je parle de 3D, c’est de représentations 3D en temps réel, pas de 3D stéréoscopique avec des lunettes (ou sans).

    @ Sébastien > Il y a clairement saturation côté grand public (trop de comptes à gérer), mais également côté agences (trop grosse concentration de leurs revenus sur trop peu de compétences) et côté annonceurs (trop d’attentes sur des supports trop instables).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s