Le marketing 1to1 rentre dans les supermarchés

Les vacances représentent généralement une occasion pour faire des choses que l’on n’a pas le temps de faire en temps normal. Cet été, je suis donc allé faire des emplettes au supermarché du coin (d’habitude je me fais livrer) et je suis tombé sur une petite machine qui a attiré mon attention :

Ecobon1

 

Il s’agit en fait d’une petite machine installée aux caisses qui sert à imprimer à la volée des bons de réduction. Au fur et à mesure que vos articles sont passés en caisse, cette machine vérifie dans sa base de données s’il n’existe pas de promotions correspondant aux articles que vous avez achetés.

Ainsi, l’achat d’un paquet de sachets de thé d’une marque a généré l’impression d’un bon de réduction pour une marque concurrente :

Ecobon2

 

Quand on y réfléchit, tout le monde est gagnant dans cette histoire :

  • le client repart avec des bons de réduction qui correspondent exactement à ses d’achat
  • la maque rentabilise ses opérations promotionnelles
  • le distributeur peut racketter encore plus les producteurs avec ce genre de prestation

Bon encore une fois je ne fais plus mes courses dans les supermarchés depuis plusieurs années donc si ça se trouve cette machine est déjà généralisée depuis longtemps. Mais bon, voici un bon exemple d’idée en ligne (la personnalisation à la volée) appliquée au monde hors ligne.

L’impact des ordinateurs à 1 euro par jour sur le parcours client

C’est en janvier prochain que débutera l’opération « Internet accompagné » lancée par le gouvernement. Le principe est le suivant : les foyers aux revenus modestes (moins de 500 euros par mois) pourront bénéficier d’un ordinateur et d’une connexion haut-débit pour 1 euro par jour pendant 3 ans. Plus de détails ici et là :

Est-ce la fin de la fracture numérique ?

Oui et non. Oui parce qu’à 1 euro par jour, ces familles auraient bien tort de se priver, d’autant plus que ce dispositif est livré et installé par un technicien. Non parce que 500 euros pas mois c’est quand même pas grand chose. Que vont-ils bien pouvoir faire de leurs 500 euros par mois : commander des livres sur Amazon ? Acheter de la musique sur iTunes ? Faire leurs courses sur Ooshop ? Je ne pense pas.

Mais dans tous les cas de figure, proposer une alternative à la télévision dans des foyers qui ont désespérément besoin de rêver et de s’évader c’est une très bonne chose. Et puis à l’heure du web 2.0 et des modèles participatifs / communautaires, ce n’est certainement pas une mauvaise chose que d’offrir la parole à cette tranche de la population (la France de tout en bas).

Oui mais quel impact sur mon quotidien ?

Pour vous les annonceurs et les concepteurs de sites et services en ligne, cette nouvelle tranche d’audience va représenter un réel défi. D’une part parce qu’ils accèdent au statut d’internaute quasiment en même temps qu’à celui d’utilisateur de l’outil informatique. D’autre part parce qu’ils ne vont pas du tout réagir de la même façon que les internautes que vous convoitez au quotidien.

Concrètement, ces nouveaux internautes devront être traités comme une catégorie à part :

  • parce qu’ils débutent sur le web (ils ne connaîtront jamais l’ancienne page d’accueil de Yahoo!)
  • parce qu’ils ont beaucoup de retard à rattraper (sur les Skyblogs et autres sites sociaux comme DailyMotion) ;
  • parce qu’ils vont directement s’approprier des outils de communication modernes (Skype, webcam et cie) ;
  • parce qu’ils ont des revenus très limités.

Autant le dire clairement : vos mises en page surchargées, vos barres de navigation métaphoriques et vos textes alambiqués n’ont aucune chance de les toucher. Il va falloir frapper vite et fort :

  1. Bénéfice
  2. Promesse
  3. Action

C’est là où les techniques de conception comme l’ergonomie incitative et le principe de marketing de persuasion vont jouer un rôle crucial. A la fois pour les faire réagir et pour se démarquer de la concurrence. Le parcours client d’un internaute « tout frais-tout neuf » n’aura en effet rien à voir avec celui d’un geek qui surfe depuis des années.

Il ne faudra pas faire preuve de subtilité mais de pragmatisme : Votre offre présente-t-elle un intérêt réel pour eux ? Si oui, alors dites-le sans complexe. Si non, alors ne perdez pas votre temps et votre énergie (et votre budget) à convoiter cette part d’audience car ils ne réagiront pas aux mêmes messages ou stimuli.

Mon roman de l’été

Ca y est, il est là mon roman de l’été. Rassurez-vous je ne suis pas en train de vous parler de Deception Point (le bouquin de Dan Brown), mais plutôt du dernier livre des frères Eisenberg (les demi-dieux de l’ergonomie incitative) : Waiting for Your Cat to Bark?.

La couverture du livre 'Waiting for Your Cat to Bark?'

En plus, ils ont eu la très bonne idée d’inclure un CD avec la vidéo d’un séminaire donné cette année. Du coup ça va me faire ma petite soirée vidéo !

Je tiens à préciser que les auteurs de ce livre, qui éditent également le blog Persuasion Architect, sont aussi à l’origine d’autres bouquins cultes :

Et bien entendu, je vous ferai une petite note de lecture dans les prochaines semaines.

Yahoo! lance une boutique ‘Tech’

Aviez-vous remarqué ? La nouvelle chaîne de Yahoo! : Yahoo! Tech. Enfin bon, quand je dis chaîne, comprenez par là boutique en ligne. Car entendons nous bien, ce nouveau service est tout (que quoi pas tout à fait) sauf une nouvelle chaîne d’infos.

Mais avant toute chose, laissez-moi vous présenter la très belle page d’accueil de ce service :

La page d'accueil de Yahoo! Tech

Plusieurs choses à noter :

  • une mise en page très claire qui laisse beaucoup de place aux images et aux zones de respiration (du blanc) ;
  • la possibilité de réduire la colonne de droite (avec la petite icône en haut à droite Change Screen Width) ;
  • le bandeau central animé (Today’s Top Features) qui permet de basculer d’un produit à un autre en un minimum de place ;
  • le nuage de mots-clés ;
  • le menu de navigation qui se déplie…

Nous avons ensuite un système de guidage tout à fait intéressant dans les pages de catégories avec un bloc de questions / réponses très simple ainsi que des sous-catégories :

La page des catégories de Yahoo! Tech

Nous poursuivons avec un moteur de recherche de produits en Ajax qui permet de faire des tri succéssifs ainsi que des comparaisons (prix et produits) :

Le moteur de recherche de produits de Yahoo! Tech

Autre chose très intéressante : la visite guidée (Quick Tour) qui se transforme en aide contextuelle dans les pages intérieures :

L'aide contextuelle de Yahoo! Tech

Vous remarquerez enfin les très belles pages produits où les avis des internautes ainsi que des prescripteurs (Advisors) sont particulièrement bien exploités, et où les autres services de Yahoo! sont intégrés de façon très transparente (Yahoo! Shopping, Yahoo! Answers…).

Bref, un très beau service tout à fait dans la lignée des CNet et autres portails de produits high-tech. En tout cas moi j’aime beaucoup.

Ha au fait, aviez-vous remarqué aussi le lancement de SketchUp, le logiciel de modélisation 3D de Google ?

MAJ (02/05/2006) : Microsoft vient également de lancer sa rubrique Shopping : Windows Live Shopping. C’est lent, moche et pas compatible avec Firefox. A éviter.

C’est parti pour Google Finance

Comme chaque semaine Google nous propose ses petites nouveautés. Voici donc la réplique de Google à Yahoo! Finance et MSN Money : Google Finance.

Au niveau de la page d’accueil c’est très sobre :

La page d'accueil de Google Finance

Le strict minimum en fait. Dans une certaine mesure, Google se distingue ainsi des autres portails financiers qui choisissent de noyer l’utilisateur dans une tonne d’informations.

Par contre c’est au niveau de la fiche valeur (comme par exemple celle d’Apple) que l’on trouve le plus de nouveautés :

La fiche valeur de Google Finance

Plusieurs petites choses intéressantes ici :

  • la possibilité de faire glisser le graphique avec un système de drag & drop (avec un rafraîchissement du graphique mais pas de la page entière) ;
  • la possibilité d’agrandir ou de rétrécir la page de consultation ;
  • l’affichage dynamique de petits repères qui sont autant de dates importantes et de communiqués de presse ;
  • l’affichage de billets de blogs qui parle de l’action (Blog Posts) ;
  • des petits panneaux qui affichent plus d’informations sur les dirigeants au survol de la souris (Management)…

A l’usage tout ça peut se révéler très utile aux utilisateurs pour lesquels quelques secondes peuvent faire la différence (les day-traders).

On retrouve bien ici la patte de Google pour ce nouveau service qui va venir chatouiller les grands du secteur. A suivre…