Saurez-vous résister aux sonneries de téléphone aphrodisiaques ?

Incroyable, alors que l’on pensait avoir tout vu dans le monde de la téléphonie mobile, voici que viennent de sortir les sonneries de téléphone portable aphrodisiaques : Pherotones.

Les sonneries de téléphone portable aphrodisiaques en action

Au-delà de l’aspect risible de ce nouveau produit, j’attire votre attention sur le site web de la société qui commercialise ces sonneries. Même si certains choix graphiques sont discutables, c’est un modèle du genre par son aspect très persuasif.

C’est simple, tout y est :

  • les accroches et promesses sur-dimensionnées ;
  • les larges boutons d’action ;
  • les macarons 100% Gratuit ;
  • la cartouche Vu sur le web ;
  • le témoignage du docteur ;
  • le schéma explicatif ;
  • les visuels accrocheurs ;
  • les échantillons
  • et même le blog de la patronne !

Je suis impressionné par l’arsenal persuasif mis en oeuvre sur ce site et plus particulièrement par le travail éditorial affectué au niveau des pages Pherotones for men et Pherotones for women : la segmentation y est très astucieuse et l’argumentaire implacable.

MAJ (22/01/2006) : Visiblement il semble que ce site soit un faux et qu’il fasse partie d’une campagne de marketing furtif pour l’opérateur Qwest… ou pour le prochain livre de Stephen King. (plus d’infos sur Adrants)

Un commentaire sur “Saurez-vous résister aux sonneries de téléphone aphrodisiaques ?

  1. N’est-ce pas allez un peu vite en besogne que d’affirmer que le site est persuasif ?
    Globalement le positionnement « pseudo médical » décrédibilise le site. Souvient toi des spam « enlarge your penis » ; c’est le même mode opératoire. De même les choix graphiques, comme tu l’indiques dans ton billets, permettent-ils réellement une persuasion ? J’en doute fortement. De mon point de vue, le modèle est clairement identifié comme anglo-saxon… et ne pourrait être, il me semble, repris tel quel en France ou plus largement en Europe… sauf à penser que le ridicule ne tue pas. Maintenant le ridicule fait-il vendre ? je te laisse la réponse. FRED PS : arrête de nous refiler des sites anglo-saxon ; les modèles culturels sont différents et ce qui fonctionne ici, ne fonctionnera peut être pas là.

  2. Tout l’arsenal est présent, comme tu le dis… mais où est la création graphique, sans laquelle cet arsenal reste inactif ? Autrement dit, est-ce que ça marche ? Avec ces couleurs, ces boutons, cette finition, il me semble que la première impression qu’on a, c’est d’avoir affaire à un site arnaque, fait avec les moyens du bord…

  3. Oui la création graphique est… perfectible, mais la construction de la page, le choix des mots ainsi que les proportions utilisées sont à modèle à suivre pour qui a du chemin à faire pour rassurer les prospects. Oui également ce modèle anglo-saxon peut être perçu comme décalé par rapport à la culture latine et française en particulier, mais c’est quoi selon vous les bons exemples en France : CDiscount ? Fnac.com ? /Fred

  4. Pherotones Les pherotones sont des sonneries aphrodisiaques. Vous la mettez sur votre mobile et hop ! L’effet axe ! Il y a quelques annees je me rappelle qu’on avait teste les « sonneries de l’amour ». Fabuleux echec commercial. J’ai pas ose tester au bureau …..

  5. « Pherotones are not intended for anyone under the age of 18. » –> LOL Excellent ! :D Je suis mort de rire ! Non mais j’espère que c’est pas sérieux ! :) D’ailleurs impossibilité de paiement ! C’est bel et bien des bêtises. ;)

  6. Ha mince, c’était un faux site. Je suis super-déçu car j’y croyais à cette histoire. A votre avis, qui est derrière ça ? Une marque de téléphonie ? /Fred

  7. Pour te répondre, le problème c’est qu’en france le site internet n’est pas conçu sur le modèle « enjoy it and fun ». Je n’ai pas d’exemple à te donner, mais pour autant, cela ne signifie pas que c’est « plus persuasif ». Les resultats (visites, paniers moyens, CA du web dans le CA global) des sites que tu prend en exemple tantend à démontrer qu’à leur manière, ils le sont (persuasifs). D’autre part, il n’y a pas de voix unique, chaque marché « locale » répond à des stimulis différents (et c’est heureux dans un phénomêne de modialisation); stimulis issus sans doute de nos  » habitudes culturelles » (Pierre Bourdieu parlait d' »habitus » et de « capitaux culturels »). Plus simplement je pense que les sites que tu nous présente sont probablement très persuasif – encore qu’ils nous faudrait des stats pour valider ces affirmations- mais qu’ils sont nécessairement à replacer dans leur contexte. Ou dit autrement, qu’il n’y à pas de modèle unique qui mêne à la persuation, fut-il anglo-saxon. PS : je te dis cela et pourtant je suis friand du desing de la plupart des sites que tu nous montres. PS 2 : est-ce que tu remet sur pied une rencontre « Pub », comme la fois précédente ?

  8. Je me serais bien laissé tenté par l’expérience, en tout cas si on lance toutes les sonneries à la fois ça fait un joyeux bordel qui énerve pas mal

  9. le macaron « Vu sur le web » est quand même un concept monumental à lui tout seul !!! Je crois que je vais le mettre sur quelques sites… quand aux sonneries en elles-même, j’achète tout de suite le jingle disco qui fera des ravages dans le RER…

Laisser un commentaire