Les mots sont magiques

J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur l’importance des mots et surtout des accroches. Que se soit dans le cadre d’une page d’entrée (le terme en anglais est landing page mais j’ai beaucoup de mal à le traduire) ou d’un processus de vente, le choix des mots est primordial pour améliorer votre capacité à transformer un visiteur.

Voici un très bon exemple avec le site de petites annonces automobiles AutoExtra :

AutoExtra

Avez-vous vu la puissance des accroches présentant les deux offres : Sell it Fast et Sell it Faster ? Certains pourront trouver ça un peu facile voir vulgaire comme approche éditoriale, mais je peux vous assurer que ça fonctionne très bien.

Bref, tout ça pour dire que cette page est extrêmement bien conçue : très bonne lisibilité, bon contraste pour faire ressortir les offres, les éléments les plus importants sont positionnés sur le parcours critique de l’oeil… J’adore, et vous ?

Un commentaire sur “Les mots sont magiques

  1. Oui, très bien conçue, mais ce genre d’accroche passe tellement mieux en anglais. Plutôt difficile de trouver des équivalences aussi bonnes en français. Enfin, en tous cas, cela me donne toujours cette impression. :-)

  2. Personnelement mon regard est attiré par le bras gauche de la femme (zone la plus colorée) et la partie… blanche… Les accroches auraient du être plus centrée à mon goût.

  3. En effet pour avoir quelques sites en anglais, je ne peut etre que d’accord avec Kiwiprime! Le choix des mots en francais est en fait bien plus difficile qu’en anglais et cela pour plusieurs raisons telle que l’organisation des phrases ! Et puis tiens juste un exemple : landing page « sonne » super non ? par-contre : Page d’atterissage ? :-) page d’ouverture ? :-)

  4. Oui, c’est simple et efficace. Pas besoin de lire le détail, on sait pourquoi c’est mieux.
    Je viens de retomber sur un papier qui parlait déjà de ce genre de distinction (good, better, best) sur le site de Apple. A l’époque, c’était pour vendre des G3. On retrouve ça dans certain logiciel (la qualité d’encodage dans iTunes par exemple). Donc, ça existe depuis un moment, c’est bien, mais on n’en voit pas encore assez. Fred M.

  5. @ Pierre > Oui effectivement, quel dommage que cette femme porte un dossier rouge aussi voyant sous le bras. Ca n’apporte rien à l’image et ça accroche l’oeil. /Fred

  6. si l’accroche fonctionne bien dommage que le reste de la page soit franchement moins l’intéressante !! surcharge de information look brouillon de journal de petites annonces gratuites … sans parler du fond orange que vient encore neutraliser l’impact du message principal

    
    

    bref pas trop appétissant :-)

  7. @Fred Je ne suis pas d’accord : le dossier rouge prépare l’oeil pour aller un peu plus bas, vers la partie faster qui est elle-aussi rouge. Avez-vous remarqué comment la demoiselle était en accord avec les tonalités principales et dans l’ordre : pull bleu comme le << fast >> et dossier rouge comme le << faster >> ? db

  8. Le « clic here » est pas super bien positionné je pense. Ou alors le problème c’est l’image qui fait un appel de vide sur la droite… Même si le dossier rouge n’est pas le fruit du hasard effectivement, cette image manque clairement de consistance. J’aurais inversé l’image à gauche et les « Sell used » « Starting » et « clic here » à droite. Sinon, concernant les mots en anglais et tout le bla bla… je suis franchement pas d’accord. Allez dans un super marché, regardez les packaging et lisez ce que l’on vous vend. C’est magique d’évocations etc… J’achete souvent des produits que je déteste uniquement pour le travail admirable réalisé dessus. Le dernier en date, les Yahourts « Essensis » qui me font halluciner ! (www essensis fr)

  9. Le contenu bien écrit, c’est essentiel. Quand, en plus, il est accessible (et donc indexable par les moteurs), c’est encore mieux… Et de ce côté, Autoextra est loin de l’excellence !

  10. la femme est bien connue, ça doit etre la plus utilisée des images libre de droit, heuresement que tu as entouré de jaune « sell it fast » sinon je ne l’aurais pas vu, blanc sur bleu claire, c’est pas forcement le plus évident…

  11. Même si cette page présente quelques défauts…. -« pricing » et « more options » dans les sous-titres des cases ne me parlent personnellement pas beaucoup) -saturation et accroche de la photo vs. le contenu, qui me choque un peu. … Je trouve aussi la page bien conçue, le « click here » respecte la lecture en « F » qu’on retrouve souvent en analyse d’eyetracking, les accroches sont assez courtes. Je suis tout à fait d’accord avec la remarque qu’il est toujours plus facile de faire des accroches/descriptions courtes et efficaces en anglais qu’en français. Gardons à l’esprit une chose: ce n’est pas parce qu’une page est moche qu’elle ne convertit pas bien (j’aurais tendance même à penser que c’est parfois souvent le contraire !)… le testing a/B et le testing multivariables (un peu comme le fait google) peuvent nous apporter quelques réponses…

  12. Je pense aussi qu’au niveau de la « transformation » du visiteur c’est la succession de « sell it fast » et de « sell it faster » qui fait que d’un seul coup on veut vendre une voiture. Ca fait une petite musique rock en plus. Pour le dossier… oui ça jure un peu. Ce qui fait que dans le sens de la lecture on passe du décolleté au dossier et très vite au « sell it fast », « sell it faster » pour retrouver un équilibre psychique. Même si on revient ensuite vers le décolleté pour vérifier l’information. A noter l’exactitude de celui-ci: on est obligé de l’étudier. Et le col de la veste, beige, qui coïncide avec les clavicules. Quand à l’expression du modèle: en première lecture elle dit « bienvenue » en deuxième lecture (après « sell it fast, sell it faster ») elle dit « et voilà c’est vendu ». Et la voiture est en train de repartir. A part ça je suis pour la justification des détails. Ce désordre, là, ça me perturbe. Je pense que le décolleté est suffisamment attractif pour que le « click here » ne soit en fait pas du tout un objectif de la page. J’imagine que quand on clique où il faut (sell it fast, sell it faster, parce qu’on va faire les deux je pense et dans cet ordre, enfin moi en tous cas) on est très bien amené à la même page que « click here ».

  13. Les écrans qui englobent les accroches sont pareils alors que le message n’est pas le même (fast et faster). Une distinction avec un code couleur aurait amélioré la lisibilité. Une simple jauge avec un remplissage plus ou moins important en fonction de la rapidité aurait eut plus d’impact (plutôt qu’une icône « web 2.0 » pompée sur Apple). Pour la jeune femme libre de droit elle me fait penser à une « playmate » en moins vulgaire. Un joli cliché « voiture et femme », les 2 principales préoccupations de l’homme en 2007 probablement ^^…

  14. Bonjour, J’interviens dans votre conversation car je crois que vous faites erreur. Pour moi, la femme porte non pas un « dossier rouge » sous le bras, mais une pancarte rouge sur laquelle on devine « FOR SALE ». Ces pancartes sont (ou étaient car j’ai quitté les US depuis 10 ans) très courantes aux US et toujours de couleur rouge à ma connaissance. Lorsque l’on veut vendre sa voiture, on appose cette pancarte sur la vitre arrière. Je comprends cette pub comme une façon de dire « avec le web, vous vendrez plus vite et plus efficacement; plus besoin de pancarte. » Mais je ne suis pas une spécialiste du décryptage de la pub…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s