Google Chrome, le futur navigateur web de Google

Ça y est, la blogosphère vient de faire sa rentrée avec une annonce fracassante : Google va très prochainement sortir un navigateur web (Google Chrome). Voilà enfin la confirmation de ce projet secret dont on entend régulièrement parler à droite et à gauche.

Le scoop nous vient du très respectable blog Google Operating System dont le rédacteur a trouvé une étrange bande dessinée dans sa boite email : Google Chrome Comic Book.

Une version beta sera visiblement disponible dans la journée : A fresh take on the browser.

En quelques mots

Voici en quelques points-clés ce qu’il faut retenir de ce navigateur Made in Google :

  • Google Chrome est un navigateur basé sur Webkit (le moteur qui propulse Safari) ;
  • Ce navigateur est annoncé comme plus rapide grâce à une toute nouvelle machine virtuelle Javascript (le truc qui gère le comportement des pages) ;
  • Il est également annoncé comme plus performant grâce à une meilleure gestion de la mémoire et des processus (meilleure que qui déjà ?) ;
  • Ce browser est bien évidement open source (pour que la communauté puisse se l’approprier ;
  • Un soin particulier sera apporté à la sécurité et à la confidentialité.

Pour plus d’infos c’est ici :

Si vous savez lire entre les lignes : ils se sont mariés avec Apple et non avec Mozilla (qui reste tout de même un partenaire privilégié : Mozilla Extends Lucrative Deal With Google For 3 Years).

Le ton est donné dès la première page de la présentation (« nous démarrons de zéro« ) :

googlechrome_scratch1

 

Quelques améliorations apportées à l’interface et à l’expérience utilisateur

Outre ces détails techniques, ce sont les nombreuses améliorations apportées à l’interface qui sont intéressantes (mais que l’on a néanmoins vu sur Opera pour la plupart). À commencer par l’emplacement des onglets (au-dessus de la barre d’adresse) :

googlechrome_tabs

 

Il y a aussi une nouvelle page de démarrage (avec les favoris et l’historique) :

googlechrome_favorite

 

Il y a également la possibilité de complètement modifier l’interface (dans le cadre d’une application en ligne) :

googlechrome_webapps

 

Vous noterez également l’utilisation encore plus poussée de la fonction d’auto-complétion dans la barre d’adresse (qui tient compte de l’historique) :

googlechrome_omnibox

 

Les premières captures d’écrans sont déjà là :

googlechrome_screenshots

 

Premières pistes de réflexion

Google Chrome n’est pas encore disponible (encore quelques heures  à patienter) que les premières réflexions commencent à germer, notamment sur l’impact de ce nouvel entrant :

  • Il va maintenant falloir assurer une pleine compatibilité sur 3 navigateurs (Firefox, IE et Chrome/Safari qui était un peu délaissé) ;
  • Que va devenir Opera ? Peut-être un recentrage sur les versions mobiles ?
  • Que va devenir Safari ? Sera-t-il remplacé ?
  • Que va devenir IE8 ? Ce lancement va-t-il fortement contrarier la migration depuis IE7 ?
  • Jusqu’à quel point Google va-t-il intégrer ces services dans ce navigateur (Gmail, Docs, Knol, YouTube…) ? Et ces services annexes (Analytics, Trends, Checkout…) ? Et ceux de ses partenaires (Apple…) ?
  • Ce navigateur n’est-il pas un cheval de Troie qui va tranquillement nous mener vers un Web OS de Google (cf. This Is Web OS, Make No Mistake) ?
  • Mais pourquoi n’y a-t-il pas de boîte de recherche (cf. Google Chrome Search: anti-competitive lock-in or inspired thinking?) ?
  • (liste à compléter)

J’ai pour le moment un peu de mal à y voir clair dans les implications réelles de cette annonce (il faut dire qu’il est tard). Laissons-nous quelques jours pour y réfléchir plus profondément et surtout pour voir comment le marché va accueillir cette annonce.

50 commentaires sur “Google Chrome, le futur navigateur web de Google

  1. Moyen la pub pour agglom.com (Je ne vois pas en quoi c’est plus rapide étant donnée qu’il met une iframe vers le site d’origine).

    Sinon bon résumé de la future bombe de google ;)

  2. Au niveau de la compatibilité, il va falloir tester sur Google Chrome et sur Safari: Chrome a son propre moteur Javascript (une VM en fait) donc la compatibilité Safari n’est pas assurée.

    Ensuite, on va voir combien de parts de marché ils vont réussir à prendre… Vu la taille de Google on s’attends à ce que ça devienne un acteur majeur, mais ce ne sera pas facile.

  3. Niveau compatibilité, étant basé sur webkit je ne pense pas que ca va être sujet à problème (et surtout avec l’échantillions de millions de sites sur lesquels ils ont testé).

    Au niveau Javascript, je ne pense pas non plus que cela va poser problème.
    Le problème avec internet explorer c’est que ce n’est pas du javascript mais du JScript (une extension). Ca reste du code et non de l’affichage :)

  4. On remarquera quand même que parmi les « améliorations apportées à l’interface et à l’expérience utilisateur » que tu cites, elles sont toutes (ou presque) disponible dans Opera et parfois depuis des années (comme les onglets au dessus de tout).

  5. La réflexion du CEO de Mozilla, traduite par Tristan Nitot, peut être intéressante : http://standblog.org/blog/post/2008/09/02/A-propos-de-Google-Chrome-et-du-reste

    Ensuite travaillant dans le secteur des Système d’Information Géographique et du Web, l’arrivé d’un nouveau navigateur proposant des améliorations techniques comme un JavaScript plus rapide, un meilleur respect des normes ou la possibilité d’afficher une application Web seule dans sa propre page (comme avec Prism de Mozilla), est plutôt excitant et intéressant dans la cadre d’offre professionelle.

  6. Je crois que tout le monde doit attendre en ce moment la mise en ligne de la version beta. :)

    Etant développeur web, je suis fatigué de voir encore un navigateur arriver sur le marché. Encore des tests supplémentaires à réaliser et peut-être de nouvelles spécificités à gérer.

    Finalement Adobe pourrait être un grand vainqueur dans cette histoire. Car à titre personnel, et je ne dois pas être le seul, je suis en train de réfléchir à laisser tomber le HTML et de faire tous mes futurs sites en flash/flex.

  7. Quelques idées sur ce lancement :

    1) d’un point de vu stratégique, avoir leur propre browser est une quasi nécessité : le browser est la porte d’accès obligatoire aux services google. Pour l’instant ils ont un allié objectif – mozilla – dont ils ne peuvent s’assurer la complètement la fidélité. Mozilla pourrait par exemple un jour favoriser l’émergence d’un concurrent du libre dans le domaine de la recherche.

    2) d’un point de vu technique, il vont pouvoir implémenter dans leur browser des améliorations pour faciliter l’accès à leurs services. Il pourrait développer, comme l’a fait MS pour windows, un enchevêtrement entre les différents logiciels qui rende difficile voir impossible de se passer de l’un de leur service.

  8. 1 – Le fait d’embarquer une grosse partie de ses outils risquerait de lui attirer les foudres de la « concurrence » et peut être même des utilisateurs.
    En effet, ce comportement se rapproche dangereusement des pratiques de Microsoft qui ont été largement sanctionnées en Europe, alors que ce dernier voulait intégrer(imposer) sa gamme d’outils dans ses OS.

    2 – Les produits google ont une sale tendance à rester en bêta pendant des lustres. Combien d’utilisateurs vont installer une bêta sur leurs PC ? Combien de temps cet ‘outil’ restera en bêta ?

    3 – Si google se lance dans le combat des browsers, il sera attendu de pied ferme par les développeurs et devra assurer une bonne compatibilité avec les normes habituelles pour éviter les écueils qu’on connaît déjà avec ‘celui dont on connaît tous le nom’.
    Il devra également pour intéresser les développeur disposer d’une gamme d’outils ou de plugins pour améliorer l’aide au développement et au débugage. (chose rendue extrêmement difficile par la stabilité et l’efficacité des plugins de firefox dans ce domaine)

    4 – Je ne saisis pas la direction que prend Google ici, ni l’utilité d’un nième browser, sinon qu’il faut le considérer comme les prémices d’un web OS et rien d’autre. Le futur nous le dira.

    @ploufy: Drôle de conclusion… Passer du HTML à du flash/flex pour soi-disant éviter des problèmes de compatibilité entre les browsers est un raccourci dangereux, voir incorrect.
    Flash a aussi ses caprices selon les navigateurs et les OS…
    Sans parler de l’incidence sur l’accessibilité etc.etc..on va pas relancer le débat mais ton argumentaire (limité) est surprenant.

  9. Pour compléter ce que vient de publier Tijuan, il semble que Google semble hésiter (sur ce projet de browser, mais pas seulement) là ou il faudrait être beaucoup plus volontaire : on ne lance pas un projet d’une telle ampleur avec une BD, un blog … franchement cela fait un peu « bisounours » ?

    La statégie à long terme (quels sont les relais de croissance après la pub) d’un géant comme google ne peut rester éternellement en version béta ?

  10. Je ne suis pas trop surpris par le contenu du futur moteur google. Du classique, mais comme d’hab ils ont pris le meilleur chez les autres ;-)
    Positif: je trouve que le tuto sous forme de BD rend le produit attachant et donne envie de l’utiliser, bien jouer google ;-)
    Négatif: l’hégémonie google commence à me peser, je resterais donc sur safari/firefox :]
    Aspect ergo: quand au coup d’inverser les onglets, je suis pas sur que cela soit le mieux, est ce que l’on tape plus souvent une url ou on change d’onglet? si c’est la seconde solution, pour la flemme de parcourir 2cm de plus à la souris, la seconde est le mieux, pour la contextualisation page/url la première, mais bon en général on sait sur quel site on est, et franchement l’url peut de personnes les retiennent :-P

    sympa ton article fred :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s