Google lance O3D, un plug-in pour faire de la 3D dans le navigateur

Grosse surprise hier soir avec le lancement par Google de O3D, un plug-in permettant de faire de la 3D dans votre navigateur : Introducing O3D. Cerise sur le gâteau, ce plug-in (et les technologies qui vont derrière) sont publié en open source sous licence BSD : Toward an open web standard for 3D graphics.

Voici une démonstration de ce que le plug-in est capable de faire :

De la 3D dans mon navigateur ?

Oui tout a fait, de la vraie 3D qui utilise la technique du shading pour représenter des objets ou scènes 3D importés depuis des éditeurs comme Google Sketchup, 3ds Max ou Maya.

Mais pour cela il vous faut installer un plug-in (5,3 Mo) qui est disponible sur différents navigateurs et systèmes d’exploitation :

  • Windows XP SP2 ou Vista SP1 avec Firefox 2 et +, Internet Explorer 7 et +, Google Chrome
  • Mac OS X 10.5 (Leopard) avec Firefox 2 et +, Safari 3 et + ou Camino
  • Linux (instructions de compilation fournies)

Pour renter dans les détails techniques, ce plug-in permet de mettre à contribution votre carte graphique via DirectX9 ou OpenGL. Le rendu 3D est généré à partir d’un nouveau langage (le O3D Shading Language) ainsi que le moteur javascript « maison » V8 (le même qui propulse Chrome) :

o3dsoftwarestack

Et le rendu est impressionnant, je vous invite pour cela à découvrir la galerie d’exemples avec la fameuse Beach Scene :

Exemple de scene 3D avec O3D
Exemple de scene 3D avec O3D

Mais il y a également de belles démonstrations du moteur physique dont Box2DJS in 3D :

Le moteur physique en action de O3D
Le moteur physique en action de O3D

De même qu’un configurateur d’intérieur (Home Configurator) :

Le configurateur d'intérieur de O3D
Le configurateur d'intérieur de O3D

Et il y a même des petits jeux concocté par les équipes de Google (Checkers et Prince IO: The SketchUp Knight) :

Le jeu en 3D de O3D
Le jeu en 3D de O3D

Chose intéressante, comme c’est du javascript, les applications 3D peuvent être utilisées en mode hors-ligne avec Google Gears.

D’après le chef de projet (Henry Bridge) et le directeur technique (Matt Papakipos), l’objectif de O3D est de rendre les informations plus accessibles (par le biais de représentations 3D) et d’intégrer dans le navigateur du contenu 3D à la manière de Google Earth. Pour en savoir plus c’est ici : Google joins effort for 3D Web standard with new plugin.

Avons-nous besoin d’un nouveau standard 3D ?

Voilà la question de fond que l’on est en droit de se poser car :

Donc sur ce coup là, c’est bein Google contre le reste de l’industrie (ATI, AMD, Nvidia, Intel, IBM, Sun, Apple, Sony… et tout une tripotée d’industriels qui ont rejoint l’initiative Khronos afin de capitaliser sur OpenGL – cf. About the Khronos Group). Ce qui est vraiment très étrange dans cette histoire c’est que Google a pourtant rejoint le groupe Khronos… mais développe ses propres spécifications qui du coup vont rentrer en concurrence avec la futur extension Canvas:3D de Firefox 3.5 (cf. Bringing accelerated 3D to the web). Ils auraient visiblement l’intention de faire converger les deux (O3D et Canvas:3D) mais pour le moment ils préfèrent avoir une plus grande marge de manoeuvre et faire tranquillement évoluer leur technologie.

Tout ceci est donc conforme à la « culture Google » de jouer sur l’ambigüité avec des technologies dont le code source est publié mais qu’ils se chargent eux-mêmes de faire évoluer comme c’est le cas pour Android, Chrome ou Native Client. Il y a donc fort à parier que Google va tenter d’imposer son standard en s’appuyant sur sa force de frappe technique. Réussiront-ils à convaincre les industriels du secteur ? Difficile à dire pour le moment tant ils évoluent dans deux mondes différents (hardware pour les uns et services en ligne pour Google).

Premières réflexions sur O3D

Passé les premiers tests, il est maintenant temps d’analyser à chaud cette annonce :

  1. Avant toute chose, ne nous emballons pas, O3D n’est pour le moment qu’un prototype technologique uniquement destiné aux développeurs (donc dans un contexte similaire à Native Client – lire à ce sujet : Native Client, la technologie RIA de Google qui risque de faire long feu) ;
  2. Ma préférence va  à Unity3D qui propose un rendu plus fluide pour un plug-in qui s’installe « à chaud » (contrairement à O3D qui nécessite un redémarrage) ;
  3. Si Google ambitionne de révolutionner les jeux en ligne en apportant la 3D dans le navigateur c’est raté car il existe de nombreux acteurs de niche qui sont bien mieux positionnés dont Unity qui propose un environnement d’édition très performant (lire à ce sujet : Après les Rich Internet Applications, les Rich Internet Games ? et Et on reparle des Rich Internet Games) ;
  4. Ça commence à faire beaucoup de plug-in entre O3D, Gears et NaCl ! Ne serait-ce pas une honteuse stratégie pour nous faire comprendre que le plus simple est d’utiliser Chrome ? ;
  5. Va-t-on assister à une résurrection de Lively dans la mesure où Google sait donner une seconde chance à ses produits (notamment Jaiku qui a été racheté puis abandonné puis publié en open source) et où Google voulait en faire une plateforme de jeux (cf. Lively deviendra-t-il une plateforme de jeux ?) ;
  6. Au final, cette histoire de plug-in 3D pour des jeux en ligne ne serait-elle pas un moyen de booster un secteur qui va lui rapporter de l’argent via son programmes In-Game Advertising et concurrencer ainsi Microsoft avec Massive ?

Bref, j’ai comme l’impression qu’il y a une histoire de gros sous et que ce n’est pas juste un prototype technique.

20 commentaires sur “Google lance O3D, un plug-in pour faire de la 3D dans le navigateur

  1. Il y a toujours une histoire de gros sous…

    Je n’ai pas encore installé le plugin, mais ca semble prometteur pour un web encore plus différent.

    Reste à voir les outils mis à disposition pour le développement. J’attends quelque chose de simple, à la Google.

    On verra.

  2. impossible à faire marcher, j’ai une erreur en boucle sur Chrome et FF plante complètement… Il va falloir qu’ils revoient leur copie :)

    Sinon pourquoi n’utilisent-ils pas x3d comme langage qui est un standard agréé par le w3c ?

  3. Effectivement c’est bien un prototype, dont les performances sont lamentables!!!
    Avec toutes ces nouvelles possibilités pour faire des appli web 3D, les developpeurs vont surement commencer a perdre le fil…

  4. Outre le fait de proposer un concept innovant, Google fait un pas de plus vers l’émancipation des applications de bureau au profit des applications embarquées dans les navigateurs.

  5. rien à voir
    mais le coup du mobile theme que je n’arrive pas à désactiver alors que je suis sous FF3 sur mon pc, ça me saoule un peu :/

  6. ça remarche :)
    bah le thème, c’est plutôt le mode de lecture en réalité. un mode dégradé plus facile à lire pour les mobiles, où chaque article est regroupé dans un simple bandeau que tu dois ouvrir

  7. « Avons-nous besoin d’un nouveau standard 3D ? »
    Si Google le fait la réponse est oui car pour moi Google a une stratégie logique et très claire.
    Flash, Silverlight et consorts sont des formats propriétaires. Ils vont disparaître dans les années à venir. Le compte à rebours est commencé, ils vont perdre chaque jour un peu plus de terrain. Aujourd’hui c’est très peu visible mais le phénomène boule de neige a débuté comme je le montre à http://www.orvinfait.fr/chrome_svg_et_le_phenomene_boule_de_neige.html
    Ce phénomène a débuté grâce à Google.
    Ceci est très important car cela apporte un éclairage sur les technologies dans lesquelles il faut investir aujourd’hui.

    « Bref, j’ai comme l’impression qu’il y a une histoire de gros sous et que ce n’est pas juste un prototype technique. »
    Oui mais pas que pour Google. Cela l’est pour tout le monde : je montre cela dans mon dossier sur chrome
    http://www.orvinfait.fr/chrome_les_objectifs_du_navigateur_de_google.html
    que je viens juste de mettre en ligne suite à des messages de Charles-Axel Dein. Ce dernier a trouvé mon commentaire à https://fredcavazza.wordpress.com/2008/09/03/y-aura-t-il-un-avant-et-un-apres-google-chrome/ intéressant et voulait en savoir plus et avoir mon avis sur les objectifs du navigateur Chrome.

  8. Y’a un truc donc peu de gens parlent c’est VRML.
    VRML est un langage à base de tags qui dispose également d’un plugin pour les principaux navigateurs.
    VRML existe depuis 15 ans et dispose, depuis 13 ans, d’un langage intégré similaire à Javascript : VRMLscript.

    Alors pourquoi réinventer la roue ? Parce que ça ne plaît pas ? Parce que c’est trop lourd ?
    Ou parce que Google ne pouvait pas se payer la norme (VRML est en effet une norme ISO) ?

    Que je sache il n’y a pas de droit particulier attaché à l’exploitation de VRML.

    db

    PS : http://fr.wikipedia.org/wiki/Virtual_Reality_Markup_Language

  9. Pour l´instant, les performances ne sont pas au rendez vous … et il est clair que vous avez raison JC, ca commence à faire beaucoup de plug-ins. Cela, rebutera t´il finalement l´utilisateur final ? je ne pense pas.

    La ou j´ai du mal à comprendre, c´est à quoi joue Google ? Gears et O3D sont parfaitement compatibles et apportent vraiment une très belle connectivité entre plug-ins mais NaCl ? Celui joue la carte contraire du non plug-in et du non web 2.0 … Google semble s´attaquer à tous les fronts. il faut admettre que Google a su faire bouger les standards et faire évoluer le web plus que le W3C … mais ceci un peu trop éparpillé dans toutes les directions et je pense que Google commence à perdre cette complémentarité et cette harmonie dans ses produits car trop de produits, trop de recherche et trop d´idées…

    JC, vous avez peut être raison, peut être est ce dans le but de faire revivre Lively, peut être dans le but de s´attaquer à l´industrie du jeu en ligne, une des rares industries informatiques qu´il n´a pas encore touché… Et oui cela pour une histoire de gros sous… Un énième pas pour devenir le nouveau Microsoft mais avec une envergure plus globale la ou Microsoft a échoué à devenir un acteur majeur du web … D´ailleurs Microsoft devrait commencer à s´inquiéter fortement car tout semble reposer sur Office et Windows maintenant … Quand Android deviendra un OS non mobile sérieux et que Google aura une suite bureautique aussi puissante …
    De toute manière, j´attends avec impatience de voir ce que la confrontation 03D, Flash, Silverlight, JavaFX va donner. Les mastodontes se battent maintenant sur tous les fronts … Microsoft, Google, Adobe, Oracle (Sun racheté) essayent tour à tour d´imposer leur vision utilisateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s