Intel et Jolicloud à la recherche de l’interface parfaite pour les netbooks

J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer au sujet des netbooks et du rôle qu’ils vont jouer dans l’émergence de nouveaux usages (cf. Les netbooks vont-ils amorcer la révolution du web 3.0 ?). Voilà maintenant plus d’un an qu’Asus a révolutionné le monde de l’informatique en lançant le premier netbook (le EeePC 700). Depuis nous assistons à une course de vitesse entre les constructeurs (Asus, Acer, HP, Samsung…) pour grignoter un maximum de parts de marché sur un segment à très forte croissance (cf. Croissance fulgurante pour le netbook en 2008).

Et pourtant, aussi forte que soient les ventes des netbooks, ce segment n’en reste pas moins très instable du fait du positionnement de ces machines : les constructeurs s’acharnent en effet à nous vendre les netbooks comme de petits ordinateurs. Erreur fatale car si cette stratégie a permis de doper les ventes en phagocytant les achats de renouvellement des ordinateurs traditionnels, elle a surtout générée beaucoup de déception auprès de clients qui ont répondu aux sirènes de l’informatique low cost. Résultat des courses : Une tendance qui s’inverse et des ventes qui s’effondrent faute de trouver un second souffle (cf. Is The Netbook Phenomenon Over? In a Way, Yes).

Les netbooks en pleine crise d’adolescence ?

Il faut bien avouer que vendus en tant que petits ordinateurs, les netbooks ont de quoi décevoir : écrans étriqués (impossible d’afficher du 1024*768), processeurs poussifs (des performances bien inférieures aux Dual Core) et systèmes d’exloitation qui sentent le recyclage à plein nez. Vous avez en effet le choix entre Windows XP qui va bientôt fêter ses 8 ans (n’oubliez pas de mettre à jour les bases anti-virus, anti-spyware, anti-malware…) et différentes distributions de Linux qui laissent perplexes (il faut passer par la console texte pour installer de nouveaux programmes).

Les constructeurs ont bien essayé de rattraper le coup en se lançant dans une course à l’armement (fréquence plus élevée du processeur, plus de capacités de stockage…) mais rien n’y fait : Le concept de netbook s’est perdu en chemin et les constructeurs doivent maintenant jongler avec des gammes à la logique sur-réaliste. Pour vous en convaincre, essayez donc de trouver une définition des netbooks qui fasse l’unanimité (je cherche encore).

Nouveaux usages = Nouvelle interface

Pour résumer un long débat je réitère ma définition de départ : les netbooks sont plus de gros smartphones que de petits ordinateurs. Ils ne présentent un réel intérêt qu’équipés d’une connexion permanente et autorisent alors des usages novateurs qui se situent à mi-chemin entre l’informatique traditionnelle, l’internet en situation de mobilité et les médias sociaux. Médias sociaux ? Oui tout à fait, car face à la déferlante des plateformes sociales et à la généralisation des usages « sociaux », les éditeurs de logiciels commencent à intégrer de façon native différentes fonctions sociales (par exemple dans le futur Firefox), et les éditeurs de systèmes d’exploitation ne seront pas les derniers.

Bref, qui dit nouveaux usages dit nouvelle interface. Le défi des constructeurs de netbook est donc de trouver un système d’exploitation correspondant le mieux à ces nouvelles contraintes :

  • Un tableau de bord plutôt qu’un bureau (façon smartphone) ;
  • Des widgets plutôt que des applications (pour accéder aux fonctionnalités critiques des services en ligne) ;
  • De l’autonomie plutôt que de la puissance (les meilleurs netbooks dépassent les 10 H d’autonomie).

Dans cette recherche de l’interface parfaite, deux acteurs peuvent faire la différence : Moblin et Jolicloud.

Moblin est une initiative lancée en 2007 par Intel (maintenant portée par la Linux Fondation) dont l’objectif est de développer une nouvelle génération de système d’exploitation à destination des netbooks et autres nettops.

La première version de Moblin (à oublier)
La première version de Moblin (à oublier)

Après une première version perfectible, ils viennent juste de sortir une seconde version beaucoup plus convaincante :

La seconde version de Moblin
La seconde version de Moblin

Vous apprécierez sur cette nouvelle interface l’ajout d’éléments caractéristiques du monde de la mobilité (indicateur de charge et de réception en haut à droite, liste des RDV à gauche), l’accès à l’ensemble des outils et fonctionnalités par un système d’onglets (pour éviter le menu « Start« ), l’optimisation du format de l’écran (1024*600) ainsi que les raccourcis en page de démarrage  (baptisée m_zone) :

La page de démarrage de Moblin
La page de démarrage de Moblin

Cette interface permet également d’avoir accès à un certain nombre de fonctionnalités sociales comme le People Panel (façon Skype) ou le Status Panel qui n’est pas sans rappeler Twitter :

La liste d'amis dans Moblin
La liste d'amis dans Moblin
La microblogging façon Moblin
La microblogging façon Moblin

Bref, un effort considérable a été fait au niveau de l’interface et de la prise en main, et c’est une très bonne chose (cf. Linux on a Netbook? Intel thinks its all about the User Interface). Bien évidemment la démarche d’Intel n’est pas tout à fait altruiste, ils cherchent avant tout à vérouiller les constructeurs avec leur OS pour ne pas subir la concurrence d’autres fournisseurs de processeurs (cf. Intel v. ARM: The Battle to Run Your Smartphone and Netbook).

Autre acteur de choix sur ce créneau : Jolicloud, la nouvelle start-up de Tariq Krim (fondateur de Netvibes).

Toujours sur un noyau Linux, Jolicloud marche sur les platebandes d’Ubuntu Netbook Remix en proposant une interface spécifique aux netbooks :

L'interface d'Ubuntu Netbook Remix
L'interface d'Ubuntu Netbook Remix
L'interface de Jolicloud
L'interface de Jolicloud

Vous remarquerez que l’interface de Jolicloud est adaptée aux écrans des netbooks (format 104*600 px) et propose un accès simplifié à un ensemble d’applications. C’est à mon sens à ce niveau là que se situe la grande nouveautés des netbooks : ils n’y a plus de distinguo entre applications et services en ligne.

Ils sont encore en phase intensive de développement et les travaux semblent aller dans la bonne direction. Bien évidemment les équipes de Jolicloud ne disposent pas des moyens d’Intel mais ils présentent l’avantage d’être indépendants donc peuvent potentiellement bénéficier du support des industriels.

La dernière version de Jolicloud
La dernière version de Jolicloud

Deux outsiders : Google et Apple

Comme rien n’est simple dans le monde de l’informatique, attendez-vous à voir prochainement débarquer deux poids lourds qui risquent de changer la donne.

Google tout d’abord avec son système d’exploitation mobile Android qui aimerait bien faire d’une pierre deux coups en proposant une version adaptée aux netbooks : Une équipe d’Asus travaille sur un netbook sous Android.

Un netbook sous Android

Une diversification intéressante surtout lorsque l’on prend en compte l’ensemble des services Google liés à la mobilité. Pour poursuivre cette réflexion : Android Isn’t a Phone OS Because in the Future There Will Be No Phones.

Il y a ensuite Apple qui pourrait bien jouer les trouble-fête avec sa propre machine : Apple Netbook Rumors Gain Momentum Once Again.

Un hypothétique netbook de chez Apple
Un hypothétique netbook de chez Apple

D’après les spécialistes, Apple serait ainsi en train de finaliser une sorte de tablet-PC communicante à mi-chemin entre un gros iPhone et un Kindle. De toute façon Apple ne fait jamais rien comme les autres…

Et Microsoft dans tout ça ?

Je ne pouvais pas achever cet article sans parler de Microsoft. Le géant de Redmond détenant près de 96% du marché, vous vous doutez bien qu’ils ne vont pas rester les bras croisés. Ils prévoient ainsi une version netbooks de leur prochain système d’exploitation : Windows 7 Netbook Edition Confirmed.

Impossible de savoir pour le moment si cette nouvelle mouture de Windows va savoir tenir compte des contraintes spécifiques aux netbooks, mais toujours est-il que Microsoft va jouer un rôle central dans l’évolution des netbooks. Espérons que le rouleau compresseur ne va pas tirer le marché vers le bas…

34 commentaires sur “Intel et Jolicloud à la recherche de l’interface parfaite pour les netbooks

  1. Merci pour ce bon panorama des coups qui sont actuellement en train de se jouer sur ce segment. Tu ne parles pas de Dell qui devrait pousser très fort Android sur plusieurs machines. L’OS et l’interface sont en effet primordiaux sur ce type de devices. J’attends de voir avec impatience ce que Microsoft va sortir sachant que la bataille dans le domaine se fera entre MS et Google; un JoliCloud sera l’outsider. Pour Moblin, je le sens finir la course loin derrière tout le monde. Enfin je ne pense pas qu’Apple ira sur ce segment(overlap trop important avec le MacBook et l’iPhone) comme l’a précisé Philip Schiller.

  2. @ iPhoneAlex > Il est certain que Microsoft gardera une position de leader par contre je suis persuadé que Moblin ne sera pas dernier :
    – Son interface est de très loin la plus au point ;
    – Intel peut actionner des leviers de lobbying très puissant auprès des constructeurs (ce qui n’est pas le cas de MS).

    Et oui, je ne pense pas qu’Apple ira se risquer sur un marché où il a du retard, il y a fort à parier qu’ils crééront leur propre segment.

    /Fred

  3. Moblin sans problème. J’aime beaucoup ce type d’interface.

    Par contre Google et Apple outsiders en face de JoliCloud cela me semble un peu exagéré. Non ??

    Et puis, je trouve le nom (JoliCloud ) un peu comment dire …ridicule. mais bon….c’est pas sur cela qu’on juge un projet. Pas toujours en tout cas.:)
    Très bon article au demeurant , parfois même visionnaire. (Réseau sociaux/netbook).

  4. Merci, très bon récapitulatif.
    Je teste depuis quelques jours un notebook et j’ai du mal a comprendre l’engouement pour ce type de produit…. Mon MacBook Air est plus léger, plus plat et plus agréable à utiliser ( même si je vous l’accorde, il est plus grand en taille.
    Quand je voyage avec un sac j’ai toujours mon MBair qui ne prend presque pas de place. Quand je n’ai pas de sac j’ai de toute façon mon iphone. Je ne vois pas quoi faire d’un notebook qui m’obligerai a prendre un sac de toute façon.

    Voilas pourquoi Apple n’a pas vraiment d’intérêt je pense a sortir un produit entre les deux. Enfin l’avenir nous le dira…

  5. Ce Billet tombe à point. Les netbooks apportent la solution au casse tête qu’est l’équipement en matériel informatique connecté des seniors et de ceux qui n’ont aucune expérience en informatique mais qui ne peuvent plus repouser l’arrivée d’internet chez eux (la moindre asso de retraités rechigne maintenant à envoyer des courriers papier. Ceux qui n’ont ps d’adresse email se retrouvent hors du coup). La somme des détails techniques entourant l’installation d’une box internet et l’utilisation d’un ordi devient suffocante.

    Depuis 24 mois je cherche la meilleure solution pour équiper ma maman de 70 ans qui me réclame subitement internet. Alors le site de JoliCloud, j’y retourne régulièrement depuis sa création. J’attends toujours. Ma mère, en attendant, se sert d’XP sur un netbook, surchargé d’icones, où la moindre chose lui parait très compliquée, à raison. Je crois que c’est une bonne candidate pour Moblin. J’aurais aimé trouver un projet linux qui concerne directement les seniors inexpérimentés, un genre de « Linux For Elderly people » extrêmement simple et modulaire, dépouillé (cette population se servira de l’email, de la video conférence, mais à mon sens jamais de l’agenda ou d’un service compliqué de gestion des contacts, peu des réseaux sociaux d’aujourd’hui, mais beaucoup de widgets, installés au fur et à mesure de l’expression des besoins).

    Cette population représente t’elle tant une niche que personne ne s’y soit déjà sérieusement interressé ?

    (Merci pour Moblin, j’étais passé à coté.)

    Je rajoute que très interressé au départ par Jolicoud, les captures d’écran me paraissent très compliquées. J’imaginais un gros iphone, rien de plus compliqué.

  6. @ Thibaut De Saint Florent

    Un Mac Book Air coute en moyenne 2000 euros (entre 1700 et 2300). Le weekend dernier le Netbook de Dell était en promo à 199 euros. L’un coûte dix fois plus que l’autre. L’engouement, c’est le prix !

  7. @ Dust

    Je disais précisément l’inverse : ) soit MS et Google en leader et challenger et JoliCloud en outsider.

    @ Fred

    C’est vrai qu’Intel est une énorme machine qui peut grandement faciliter le déploiement

  8. @ Thibaut > Le Macbook Air est un ultra-portable, un segment très proche des netbooks. Si tu considères les netbooks comme de petits ultra-portables alors le Macbook Air les écrasent sur tous les points (sauf le prix). Par contre ton Macbook Air risque de ne pas faire le poid face à une machine de dernière génération avec connexion 3,5G, 12 H d’autonomie, démarrage en 10 secondes… Le tout pour moins de 500 €.

    @ vincent B. > Il existe des concepts de machines adaptées aux séniors mais elles ne sont pas encore commercialisées :

    http://www.mediassociaux.com/2009/02/02/les-reseaux-sociaux-pour-les-seniors-sorganisent/

    Effectivement cette population pourrait être une cible de choix pour les netbooks, tout comme les enfants (5 à 10 ans).

    /Fred

  9. Si Moblin, qui est «OpenSource», parvient réellement à s’ouvrir et à attirer des développeurs extérieurs, alors cet environnement pourrait devenir multiplateforme et être intégré sur d’autres matériels que ceux basés sur Intel.

    Par ailleurs est-ce qu’Intel a intérêt à «vérouiller les constructeurs» après son amende record pour entrave à la concurrence?

  10. @ vincent b : Il existe une société Française qui propose des solutions clés en main (matériel + OS) pour les personnes âgées ou rebutées par la complexités des platesformes actuelles. Il s’agit d’Ordissimo : http://www.ordissimo.com/

    Ils proposent même plusieurs modèles dont un « tout en un » type iMac. Je n’en possède pas mais j’ai déjà eu l’occasion de tester leur produits et c’est terriblement efficace pour faire de l’Internet, mail, traitement de texte, tableau, regarder ses photos… 90% des usages courants.

  11. Pour moi la bataille des interfaces ne concerne pas QUE la mobilité mais, plus généralement, les interfaces simplifiées à usage du domicile : commander la domotique, l’audio-video, la téléphonie voire l’Internet.

    C’est un manque cruel à l’heure actuelle et c’est là que, j’en suis convaincu, les efforts doivent se porter et non pas au niveau de la mobilité netbookienne.

    De toute manière, si ces netbooks ne passent pas à l’ère du tactile ils mourront : clavier trop petit et très peu pratique, usages trop limités en tant que PC portable.

    Alors, bien entendu,
    – il y a les interfaces spécialisées destinées au marché pro (Crestron, AMX à 4000 euros la tablette !) ;
    – il y a les interfaces grand public popularisées par le libre (MythTv, FreeVo, XBMC, etc) mais elles souffrent de rationalisation et de standardisation dans la gestuelle ;
    – et il y a les nouveaux entrants comme Androïd et Moblin.
    Ces derniers ont carrément LEUR rôle de fédérateur à jouer.

    Enfin, je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre position générale sur Apple.
    Bien entendu se pose la question du segment : usages simplifiées à l’intérieur du domicile. Apple a-t-il envie d’investir ce marché ?
    Ou, s’il le voit, le voit-il comme une extension du marché de la mobilité ?
    Apple couvre très bien le marché de la mobilité, son interface est devenu un standard pour ce segment.
    Si Apple décide d’investir le domicile, il réutilisera son interface iPod/iPhone et son OS/X comme Google tente de le faire avec Androïd. Et ce sera également un carton car ergonomie et design seront à nouveau rassemblés pour le meilleur.

    Mais le fera-t-il ? Rien ne permet de l’affirmer à ce jour.

    db

  12. Bonjour,

    Très intéressant article. N’oubliez pas que le monde de l’informatique est plein d’annonces et de politique interne :)
    Contactez moi nous pourrons en parler et je vous rajouterais sur la liste des alpha testeurs.
    TK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s