Oubliez les bannières publicitaires, vive les boutiques déportées !

Je ne vous apprendrais rien en disant qu’il y a bien longtemps que les bannières publicitaires ne font plus de recettes. Il faut dire que ces dernières n’ont pas beaucoup évoluées ces dernières années, et ce n’est certainement pas l’apparition de vidéos incrustées qui a amélioré cette tendance.

Cependant, il semblerait que du côté des réseaux d’affiliation la résistance s’organise. Ainsi, des réseaux comme TradeDoubler ou First-Coffe commencent à proposer un concept novateur : la boutique déportée. L’astuce est la suivante : plutôt que d’essayer de rappatrier du trafic d’un site vers une boutique, pourquoi ne pas déporter la boutique vers le site ? Avouez que l’idée est novatrice.

Ainsi, peut-être avez-vous déjà croisé une bannière publicitaire où étaient présentés le Top 3 des ventes d’une boutique. Hé bien figurez-vous que ce Top 3 n’était pas figé mais dynamiquement mis à jour à l’aide d’un flux XML.

Dans un autre style, certains proposent également des bannières publicitaires « riches » comme Chitika (nom de code = eMiniMalls, comme mini-gallerie marchande électronique). Ici, le concept est de faire rentrer un maximum d’informations sur un produit (description, meilleures offres, avis…) dans un minimum de place à l’aide d’un système d’onglets.

Est-ce que vous imaginez le potentiel d’une bannière associant ces deux concepts ? A quand la possibilité de parcourir une boutique en ligne voir de gérer un panier d’achat à l’intérieure d’une bannière ? (merci à alex du DarkSEOteam pour le lien)

Un commentaire sur “Oubliez les bannières publicitaires, vive les boutiques déportées !

  1. Ok le principe semble potentiellement intéressant… mais jusqu’à quel point les sites qui affichent ces bandeaux accepteront-ils d’aller ? Car d’une certaine manière il y a risque de canibalisation de contenu.

  2. Concept séduisant mais que je trouve trops « lourd ». Je préfère le style dépouillé de Google (même si esthétiquement c’est discutable) : je suis suffisamment grand pour clicker sur le lien si je veux en savoir plus?

  3. Je ne vous apprendrais rien en disant qu’il y a bien longtemps que les bannières publicitaires ne font plus de recettes J’en suis convaincu, cependant le journal du net ne cesse de relever le marché florissant de la e-pub ; entre les 2 avis j’ai du mal à m’y retrouver. Avez vous plus d’éléments à apporter sur le marché de la e-pub ?

  4. Leolana, Le JDNet est une société qui ne fonctionne que sur le modèle publicitaire. Il serait donc très malvenu de leur part de reconnaître la faiblesse du dispositif. Après cela, essayes donc de répondre à cette question : à quand remonte la dernière fois où tu as cliqué sur une bannière publicitaire ou eu envie de le faire ? /Fred

  5. A mon avis, je pense que la bannière publicitaire pourrait encore avoir de beaux jours devant elle si les concepteurs se donnaient un peu de mal au niveau des créations graphiques… quelque chose d’autre que le mot GRATUIT clignotant, quoi… Mais ces « bannières riches » sont une vraie valeur ajoutée pour un annonceur. Bien étudié en fonction des sites ciblés, ça peut devenir redoutable.

  6. Ce qui greve le taux de clic sur une bannière à mon avis, c’est que celui-ci fait zapper vers un autre contenu. Concilier l’objectif premier de l’internaute (=visiter le site XY) et retenir l’attention est une bonne idée. Donc importer du contenu de façon à éviter l’effet zapping n’est pas idiot. On pourrait même imaginer des espaces pubs sur un site qui prendraient la forme du publi, mais sans tomber dans le lien contextuel. Ou encore, un système qui permettrait à l’internaute de placer en favoris ou dans un aggrégateur un lien renvoyant vers le contenu publicité. Et tiens, pourquoi pas un widget ? Avec possibilité de tc, sachant qu’alors il serait judicieux de pouvoir lancer des rappels de consultation une fois la bestiole téléchargée. Autre idée : pourquoi ne pas créer un système d’espace pub qui fonctionnerait comme un aggrégateur thématisé ? une page 100% pub, appelable et par l’annonceur et par l’internaute. Ce qui suppose des offres solides et à ergonomie incitative forte. Mais il est difficile de trop sophistiquer l’appel publicitaire : ainsi, il me semble que les sophistications apportées aux liens contextuels n’ont que moyennement marché jusqu’ici. tout est dans le dosage et dans le voisinage des espace pubs sur un site : si sur une page j’ai sous les yeux 4 ou 5 pubs, elles peuvent être aussi intelligemment pensées (importations de contenus ou autres) que l’on voudra, c’est trop et ma réaction sera plus probablement répulsive. S’il n’y en a qu’une j’ai davantage de chances d’aller voir. Je me demande si une forme d’exclusivité ou à tout le moins de limitation des concurrents horizontaux fait partie des critères de choix d’un mediaplanner. Sur certains sites manifestement non. Il y a deux problématiques qui se superposent : celle de la vente d’espace et celle de l’efficacité de l’approche. l’intérêt du vendeur d’espace est de vendre son espace, celui de lacheteur d’espace de vendre son contenu : ce n’est pas pareil. Dit comme ça c’est idiot mais pourtant ça conditionne bien des résultats.

  7. Je crois effectivement que l’époque des bannières moches avec du clignotant ‘gratuit’ ou ‘nouveau’ est terminée. Nous entrons dans l’air de la publicité par product feed (xml ou csv) et publicité interactive. Au sein de mon entreprise, ce produit satisfait les utilisateurs, le tout est évidemment de positionner la publicité au bon endroit (sur la page et dans la bonne catégorie) mais ça, c’est une problématique autre :)

  8. Fred C. a dit: >> … Après cela, essayes donc de répondre à cette question : à quand remonte la dernière fois où tu as cliqué sur une bannière publicitaire ou eu envie de le faire ?

    N’oublions pas que les bannières non pas pour seul but de declancher le clic. Elles ont aussi pour but de marquer les esprits au travers l’association d’une ambiance visuelle et d’un nom. Ce qui perennise l’utilité des bannières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s