Wikipedia – Wiki + AdSense = Knol = Squidoo = Mahalo

Gros débat en ce moment dans la blogosphère autour du lancement de Knol (et de Cuil dans une certaine mesure). Pour faire simple, disons que Knol est un outil de publication participatif (et non collaboratif). C’est en quelque sorte un Wikipedia sans le wiki.

Donc concrètement : N’importe qui peut éditer un article qui est soumit aux commentaires de la communauté (les visiteurs font donc des demandes de modification mais ne peuvent pas modifier eux-mêmes). Les pages créées peuvent générer des revenus aux rédacteurs s’ils souscrivent au programme AdSense. Les rédacteurs ne sont pas anonymes et doivent utiliser un compte Google authentifié. Nous somme donc en présence d’une alternative à des services comme Squidoo ou Mahalo plutôt que de Wikipedia. En fait la comparaison s’arrête là, Wikipedia et Knol sont deux services différents en termes d’objectif et de service rendu. Plus d’infos ici : Google Knol Launches, More Like Squioo than Wikipedia.

En lisant entre les lignes, vous pourrez vous rendre compte que Google poursuit sa transformation en éditeur passif : il fournit à la communauté des outils pour publier du contenu (Blogger, YouTube, Google Page Creator, Google Sites et maintenant Knol) qu’il se charge de monétiser. Certains y voient même la preuve que Google se transforme en un opérateur intégré capable de fournir les solutions d’édition (Knol, Blogger), de monétisation (AdSense) et de distribution (Search). Plus d’infos sur ce sujet ici : Knol for Google, It Is Not Evil, It Is Business.

Avec cette plateforme, Google cherche donc à prendre sa revanche sur Wikipedia dont il est de loin le plus grand artisan de la réussite : les articles de Wikipedia sortent très souvent en première position des listes de résultats (c’est un peu normal quand on a un Page Rank de 10). Le marché va donc être extrêmement vigilant sur la manière dont les articles de Knol seront indexés et affichés dans les listes de résultats. la logique (et l’éthique) voudrait que Google ne privilégie pas « ses » articles par rapport à ceux de Wikipedia (ce qui d’ailleurs n’est pas le cas avec YouTube et Blogger vis à vis de Dailymotion et Typepad).

En fait nous pouvons nous rassurer sur ce point en faisant confiance à la pertinence de l’algorithme de Google qui va naturellement filtrer les contenus inintéressants ou manquant de subtilité. Mais bon, dans la mesure où un usjet peut être traité par plusieurs auteurs, on se demande comment risque d’évoluer (cf. Google’s Knol: Evil and Doomed).

Et bien évidément, les premières critiques sont déjà là : Google Knol starting to smell spammy. Mais il faut dire que les spammeurs ne manquent pas de réactivité et Wikipedia est pas victime de publicités déguisées et autres dérives mercantiles (cf. cet article que j’ai rédigé il y a plus de 3 ans : Wikipedia, l’avenir de l’information ?).

Bref, inutile de poursuivre la comparaison car Knol pourrait bien officialiser la création d’une nouvelle catégorie d’outils de publication qui apportent une informations différentes des blogs et wikis : un résumé ou plutôt une aggrégation / synthèse réalisée par un auteur identifié. Résumons cela en disant que Knol va être un acteur de plus dans la longue chaîne de l’info-business.

14 commentaires sur “Wikipedia – Wiki + AdSense = Knol = Squidoo = Mahalo

  1. L’authentification des auteurs semble être une bonne chose pour crédibiliser le contenu, mais le chemin risque tout de même d’être long avant de concurrencer sérieusement Wikipedia…

  2. Je pense que beaucoup de personne ne se retrouvent pas dans le système anonyme et contraignant (il faut que les sujets soit de nature encyclopédiques) de wikipedia en tant que contributeur et pourraient trouver knol très intéressant en terme de maitrise du contenu (savoir que le frustré lambda peut d’un clic changer mon article ne m’a jamais attiré vers wikipedia).

  3. Bonjour

    Vous écrivez « les visiteurs font donc des demandes de modification mais ne peuvent pas modifier eux-mêmes ». A ma connaissance, certains articles peuvent être modifiés directement (sans validation) par les autres membre si le rédacteur a choisi « open collaboration ». Vérifiable ici http://knol.google.com/k/dominique-dupagne/la-netiquette-des-forums/3cicv6vyqos68/2#

    Une nouveauté est apparue hier : Google détecte d’autres textes identiques et donne le pourcentage de concordance.

    La différence avec Wikipedia devient ténue : un auteur initial, des pubs, est surtout une interface de saisie conviviale (un copier coller d’un document Word marche très bien).

  4. Le problème est que Knol part un peu tard, par contre, cela va plaire aux chercheurs :)

    @Bruno Bichet : Fait un bon article bien détaillé sur Wikipédia, tu verras que personne n’y touchera avant longtemps (enfin corriger les fautes d’orthographe peut être :D). Et si tu es le premier à venir l’améliorer des nouveautés, l’article sera presque à toi :)

  5. Salut Fred : je n’ai pas bien compris ta phrase « ce qui d’ailleurs n’est pas le cas avec YouTube et Blogger vis à vis de Dailymotion et Typepad ». Qu’entend-tu par là ? Google met-il en avant ses propres contenus (ou pas) ?

    Deuxième chose : selon toi, le business de l’information (quant il va du support à la régie, comme pour Google) est-il éthique ?

    Merci pour tes réponses :)

  6. @ AbriCoCotier > Ce que je veux dire, c’est que Google ne privilégie pas forcément les contenus YouTube ou Blogger par rapport aux autres plateformes qui ne lui appartiennent pas (mais qu’il monétise quand même !).

    /Fred

  7. « Google cherche donc à prendre sa revanche sur Wikipedia dont il est de loin le plus grand artisan de la réussite »
    Je pene pas que Google soit le seul navigateur à avoir Wikipedia dans les premiers résultats. Donc je pense pas que Google soit l’artisant de la réussite de Wikipedia. Ce serait comme de dire que Microsoft est le grand artisan de la réussite de Google parce que la pluspart des utilisateurs utilisent windows.

    « la logique (et l’éthique) voudrait que Google ne privilégie pas “ses” articles par rapport à ceux de Wikipedia (ce qui d’ailleurs n’est pas le cas avec YouTube et Blogger vis à vis de Dailymotion et Typepad). »
    C’est déjà le cas pour Knol il m’a semblé lire ici ou ailleurs qu’il avait déjà un pagerank un peu trop élevé pour un site tout frais.
    Et sinon ça s’arrête pas là pour les privilèges des services Google sur son moteur de recherche.
    Par exemple, la plupart des utilisateurs utilisent les mails Yahoo ou MSN. Si on fait une recherche mail dans google, on tombe sur :
    1. Yahoo
    2. Gmail
    3. Mail.com (que personne connaît)
    Et pas de trace de homtail ou live.

    Pour toolbar, c’est Google qui arrive en tête qui à mon avis est moins utilisé que la barre MSN.
    Pour vidéo, c’est Googlevideo en premier.
    Et il doit y avoir pleins d’autres exemple.

    Sinon entre une base de connaissance avec des utilisateurs anonymes dont le seul but et de partager les connaissances et une base de données qui fait ressortir le profil de l’utilisateur et dont le but et de gagner des sous via adsenses, je ne vois pas comment on peut choisir la deuxième solution.

  8. @nikogaug : « je ne vois pas comment on peut choisir la deuxième solution ». Moi je vois très bien. Tout comme des millions de blogueurs jouent des coudes pour gagner des micro-centimes d’euros avec adsense, des millions de petits auteurs publieront pour gagner des centimes d’euros avec ce système. Ces utilisateurs feront logiquement la promotion de leurs pages via leurs propres sites, blogs etc. Ce qui fera mécaniquement monter le pagerank de ces pages, et donc sa fréquentation. Simple et efficace.

    C’est sûr, ce n’est pas forcément le savoir qui en sortira gagnant. Mais l’histoire a prouvé que les gentils ne gagnent pas toujours à la fin…

  9. « N’importe qui peut éditer un article qui est soumit aux commentaires de la communauté »

    « Soumis » s’écrit avec un « s » à la fin. ;-)

  10. J’ai moi-même réalisée ne page avec Knol, page familiale si je puis dire. Il n’y a rien de plus simple pour mettre en ligne un article et suivant la pertinence du sujet et des mots clés, le classement n’est pas plus facile qu’avec autre chose, mais c’est intéressant, voire ludique !
    Isabelle

Laisser un commentaire