MAX Europe 2007, Jour 1 (suite)

Maintenant que la conférence pleinière est passée, les ateliers se succèdent…

Creating your First RIA with Flex

Petite session de formation avec Matt Boles (un évangéliste de Flex qui va bientôt passer en version 3). La salle est divisée en deux groupes : les PC à gauche, les Mac à droite. Je me précipite à droite… pour me rendre compte que ces Mac derniers cris sont équipés de claviers espagnols ! Dépité, je me rassois donc devant un vieux Dell à bout de souffle.

MAX_Barcelone_6

 

Petit résumé de cette séance :

  • Flex n’est pas un produit mais une famille de produits ;
  • Flex Builder se présente comme un environnement de travaille rigoureux et intuitif (à l’aide d’un très bon système de saisie assistée) ;
  • la création d’applications passe par une maîtrise de termes barbares et de notions complexes comme les classes, les composants, les méthodes, les évènements…

Et voilà, je viens de faire ma première séance de code intensif, très instructif.

Petit détour par la salle de presse :

MAX_Barcelone_8

 

On m’apprends que le CEO d’Adobe nous accorde une interview privative, j’attrape mon sac à dos et me précipite vers la salle 129.

COO Group Press Interview

Ambiance intimiste pour cette interview de groupe (à peine 10 journaliste) du patron d’Adobe (Shantanu Narayen) :

MAX_Barcelone_10

 

J’y découvre un homme très simple et incroyablement disponible pour quelqu’un qui a la responsabilité opérationnelle de plus de 6.000 personnes et près de 3 milliards de $ de C.A. En tout cas une très bonne occasion pour nous éclairer sur certains points :

  • AIR sera de plus en plus utilisé comme environnement d’exécution des logiciels d’Adobe ;
  • Adobe va s’investir dans la mouvance open source (notamment au travers de Tamarin) ;
  • Pas d’annonce concernant l’iPhone (selon lui, un appareil qui ne sait pas lire du Flash n’est pas réellement internet-enable, et toc !), la balle semble être dans le camp d’Apple ;
  • Le rachat de Buzzword se situe dans le cadre d’une solution de collaboration (comme Connect) autour de contenus textuels (comme la suite Acrobat), donc pas de suite bureautique en ligne ;
  • La 3D est un axe de développement important pour les futures versions de Flash, PDF et même AIR (en concurrence avec le WPF de Microsoft qui gère de façon native les interfaces en 3D) ; à ce sujet le patron rappelle qu’ils ont racheté l’année dernière la société française TTF (Adobe enrichit sa gestion des modèles 3D en rachetant TTF) ;
  • L’expérience utilisateur reste une préoccupation centrale pour les équipes d’Adobe qui ont par ailleurs lancé un Experience Design Users Group.

Wow ! Je ressors enchanté de cette session où la proximité était réellement de rigueur.

(à suivre)

5 commentaires sur “MAX Europe 2007, Jour 1 (suite)

  1. Hello Fred,
    Pour répondre à Fabien, si, c’est bien Bruce Chizen le CEO, mais il est aussi très avenant !
    J’aurais bien aimé être là, mais j’avais un souci d’agenda. En revanche, si tu passes encore par la salle de presse, tu pourras y croiser Maryse Gros, qui suit aussi Adobe à la rédaction.
    Bon Max !

  2. Tout à fait tout fait, c’est Bruce Chizen le CEO mais avec une responsabilité moindre sur le quotidien de la boîte et une mission d’évangélisation auprès des financiers.

    /Fred

Laisser un commentaire