Un nouvel âge d’or pour les widgets

J’ai comme l’impression que le créneau des widgets est en pleine ébullition en ce moment :

Bref, les widgtes ont le vent en poupe, et ça Google l’a bien compris. Google ? Mais oui enfin : Google. Celui-là même qui propose un portail web (iGoogle) et une application  (Google Desktop) pour faire tourner tout un tas de widgets. Celui-là même qui est en train de finaliser une plateforme mobile compatible avec les widgets pour concurrencer l’iPhone (cf. Google’s Android: How Will it Compare to iPhone?). Et celui-là même qui a lancé une initiative terriblement maline : les widgets sociales (Google Friend Connect).

Car quand vous y réfléchissez bien, qu’est qu’un widget ? C’est l’opportunité de déporter votre contenu / service là où il y a du trafic. Traduction : plutôt que d’acheter des mots-clé pour faire venir du trafic sur votre site, vous déportez vos contenus sur des sites où il y a déjà du trafic (blogs, pages Myspace, profil Facebook…). C’est donc un moyen beaucoup plus rentable de toucher une large population avec un investissement limité et en plus un levier de viralité.

Conclusion : les widgets sont là pour durer, ils sont la matérialisation des nouvelles habitudes de consommation des internautes (micro-contenus pour micro-attention) et des annonceurs. Que se soit pour exporter des contenus / services (cf. Sprout Builder, un éditeur de widget en ligne et Sprout + Zlio = Craftly), pour aggréger et re-publier votre activité sociale (cf. LiFE2Front + Sprout = mEgo), pour viraliser autour d’une marque (cf. A Smart Social Media Play From… Coca-Cola? et Coke Rolls Out First Ad Widget on Joost) ou dans un contexte de mobilité (cf. L’avenir du mobile sera-t-il aux widgets ?).

La widgetisation du web est-elle en route ?

27 commentaires sur “Un nouvel âge d’or pour les widgets

  1. @ vincent : tu n’as pas tort, mais ça va changer. Pour cela, il faut que les annonceurs (ou gens qui peuvent fournir du contenu) croient en ces widgets, pour s’y mettre. Et pour avoir participé au RIA 2008, dirigé par M. Fred, him self, ou des intervenants sont venu témoigner sur les actions qu’ils mènent (sur les RIA, dont les widgets), je t’assure que les choses commencent à bouger et que l’on va voir fleurir, très bientôt, de plus en plus de widgets intéressants.

  2. …si bien qu’on en vient à se demander….est-ce raisonnable de lancer un nouveau service web en stand alone???? pourquoi peiner à rebâtir une communauté, à redécouvrir l’Amérique, à réinventer la roue bon sang…..quand les communautés existent, igoogle, myspace, facebook, etc….autant s’appuyer sur elle, sur leur audience, et sur leur capacité en générer la viralité….je ne comprends pas pourquoi d’ailleurs facebook n’offre toujours pas de services de micro-blogging façon twitter….qui y serait un widget, une application, une application réellement pertinente…

  3. Intéressant le widget de Zaploop. Etonnant d’ailleurs que Deezer ne propose pas une formule similaire avec la communauté générée. Peut être que la vente déportée n’est-elle pas aussi porteuse ? (question de confiance?)

Laisser un commentaire