Dopez votre taux de transformation grâce aux réseaux sociaux

Voilà un très bon cas d’école d’exploitation des réseaux sociaux dans une optique marchande que vient d’être publié par le site Get Elastic : BodyBuilding.com Beefs Up Conversion Rate with Social Networking.

BodySpace

 

Il y est question de BodyBuilding.com, une boutique de produits liés au… body bulding, qui en complément de son activité marchande exploite un réseau social de niche dédié aux body builders : BodySpace. Un réseau social qui a tout de même réussi à fédérer plus de 120.000 membres et héberge près de 30.000 blogs !

Plus intéressant, les statistiques montrent que le réseau social a eu en à peine une année un impact très favorable sur les résultats : +10$ sur le panier moyen et un taux de transformation qui passe de 7% à 8%.

Des résultats quasi-miraculeux pour un site au design… désuet. Jugez par vous même avec cette page produit :

BodyBuilding

 

Pour celles et ceux qui se posent la question : Non, je ne suis pas en train de dire que cette page est moche, juste que celui qui a réalisé ce travail ferait mieux de se couper les mains voir de se crever les yeux. Quoique… quand on sait que le taux de transformation initiale de cette boutique est de 7 %, c’est à ne rien y comprendre. Car 7 % de transformation est un chiffre exceptionnel pour une boutique en ligne. Et l’on en revient toujours à ce fameux débat sur la règle de l’élasticité négative du design (plus un site est moche et mieux il transforme). En fait je pense que la clé de tout ceci dépend de l’audience.

Extrapolons avec la première règle suivante : Plus une boutique cible une niche restreinte et meilleur sera son potentiel de transformation avec un design rudimentaire. Pourquoi ? Parce que peu importe la sophistication de la charte graphique l’important c’est le contexte d’achat, ou plutôt le contexte de recommandation. Car avec une cible ultra-restreinte, le marchand est beaucoup plus proche de ses prospects et de son écosystème (les fameux prescripteurs ou citizen marketers). Comprenez par là qu’un prospect ayant pris sa décision d’achat sur les recommandations d’un initié ne sera absolument pas influencé par une belle mise en page. Il sera même rassuré par ce côté « amateur » (p’tite boutique du coin de la rue).

Peut-être pouvons-nous même extrapoler une second règle : Plus une boutique cible une audience large et meilleur sera son potentiel de transformation avec un design soigné. Qu’en pensez-vous ?

MicroPlace : un site beau et utile

Laissez-moi vous parler d’un très beau site de micro-crédit responsable lancé par eBay : MicroPlace. Le principe est simple : faire du micro-financement en mode P2P auprès d’associations humanitaires (un peu comme Kiva).

Pourquoi est-ce que je vous parle de ce site en particulier ? Parce qu’il est beau… tout simplement !

MicroPlace

 

En fait ce site est plus que beau, c’est une pépite… du moins d’un point de vue ergonomie incitative. Plus je le regarde et plus je trouve qu’il est parfait :

  • un traitement graphique très sobre qui met en valeur les photos ;
  • des titres simples à comprendre et accrocheurs ;
  • des appels à l’action qui ressortent sans toutefois être agressifs ;
  • des cartouches très sobres qui structurent la page sans néanmoins créer de « bruit » ;
  • beaucoup de blanc pour faire respirer la page ;
  • de très bons contrastes et dégradés pour « réchauffer » certaines parties de la page et « refroidir » d’autres zones…

Vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme de ce site qui me fait un peu penser à eBay Express. (via Profy)

5 conseils pour améliorer vos pages d’entrée

Le site Ion Interactive nous propose cette semaine un article sur l’optimisation des pages d’entrée : 5 Ways to Improve Your Landing Pages Right Now.

L’auteur détail ainsi 5 conseils d’amélioration :

  1. Oubliez les pages d’entrée, essayez plutôt de concevoir des expériences de conversion (car il faut généralement plus d’une page pour convaincre et transformer, il convient alors de parler de micro-tunnel de conversion).
  2. Assurez-vous de la compatibilité du message, notamment avec la bannière d’où provient le visiteur (la formulation et les éléments déclencheurs son-ils les mêmes ?)
  3. Simplifiez, on ne le dira jamais assez, tout ce qui peut être retiré doit l’être (navigation…).
  4. Offrez une alternative. Bien évidement l’attention doit être concentrée sur une seule action, mais si le visiteur est intéressé mais manque de temps et/ou d’éléments, il existe forcément un moyen de ne pas le perdre et de le récupérer par la suite (en lui demandant juste son email).
  5. Testez et re-testez. L’auteur préconise de tester autant de variantes que possibles (en modifiant la longueur, les couleurs, la disposition, les accroches…). Peut-être les solutions de tests à multi-variantes peuvent aider…

Et voilà, plein de bons conseils à appliquer au plus vite.

Deux outils pour optimiser votre taux de transformation

Optimiser le taux de transformation d’une boutique en ligne est un travail long et fastidieux. Long car il y a une infinité de détails à régler et fastidieux car il faut tester de nombreuses combinaisons.

Heureusement je vous propose de gagner du temps et découvrant deux très bons articles.

De l’importance du parcours critique de l’œil chez Marketing Experiment

Le site Marketing Experiment nous propose ainsi cette semaine un article sur l’optimisation de vos pages d’entrées : Landing Page Optimization.

Le propos de l’auteur est de nous éclairer sur l’importance du parcours narratif : est-ce que votre proposition de valeur ainsi que vos appels à l’action sont positionnés sur le parcours critique de l’œil sur la page ?

Illustration avec cette page  défectueuse :

PrimaryEyePath

 

Après optimisation le résultat est quand même nettement plus engageant :

CriticalEyePath2

 

Je vous engage bien évidemment à lire cet article avec attention pour comprendre les modifications apportées et surtout pour vous rendre compte de l’impact (+103% de transformation !).

Grille de lecture et bataille navale chez GrokDotCom

Dans un même ordre d’idée, le site GrokDotCom nous propose un autre article très intéressant : Revenge of the Pixels: The Battle for Screen Real Estate.

Dans cet article l’auteur nous explique sa technique de structuration des écrans en utilisant une grille d’allocation d’espace (screen real estate grid) :

ScreenRealEstateGrid

 

L’idée est ici de découper la page en petites sections afin de déterminer :

  1. quels sont les carrés les plus importants ?
  2. ces carrés sont-ils bien exploités (positionnement, taille, contraste…) ?
  3. quels éléments nuisent à la lisibilité / mise en évidence de ces carrés ?

L’objectif étant d’alléger au maximum la structure de la page pour concentrer l’attention, faciliter la lecture de la proposition de valeur et limiter le « bruit » (zones de friction).

Voilà donc deux très bonne ressources pour ceux qui veulent s’initier à l’ergonomie incitative.

Une nouvelle version pour eBay

Aviez-vous remarqué la nouvelle version d’eBay ?

EbayNew

 

Bien plus agréable à l’oeil et surtout beaucoup moins austère que la précédente version, cette nouvelle page d’accueil privilégie avant tout le guidage (plus d’espace blanc, gros bouton « Inscrivez-vous ») et la réassurance (« Tout savoir », « Tout connaître »).

Pour en savoir plus, je vous recommande la visite guidée : New Homepage Demo.

Cette version est visiblement fortement inspirée d’eBay Express dont j’avais déjà parlé dans un précédent billet (Un site pour deux expériences utilisateur différentes). Comme quoi, même les piliers du web peuvent (et doivent) se remettre en question.

En tout cas je ne peux que saluer le travail des concepteurs qui ont remarquablement bien redressé la barre même s’il reste encore beaucoup de travail à faire, notamment sur l’inscription et le processus de dépôt d’annonces. (via Kelblog)