Une nouvelle version du panorama des médias sociaux

À la suite de la publication l’année dernière d’une première version de mon panorama des médias sociaux, je suis amené à le faire évoluer tellement l’actualité est chaude et le marché dynamique. D’ailleurs je ne suis pas le seul : The Conversation Prism v2.0.

Cette nouvelle cartographie est maintenant décomposée en 4 grands domaines d’application (expression, réseautage, partage et jeux) et s’articule autour de plateformes sociales qui ambitionnent de couvrir l’ensemble des besoins des internautes.

3425152106_4237e3c705_b

Pour une version plus grande c’est ici : Panorama des médias sociaux (mars 2009).

4 grands domaines d’application

Les différents services et outils présents sur ce panorama sont listés ci-après.

1. Les outils d’expression permettent à un individu de prendre la parole, de discuter et plus généralement à agréger sa production :

2. Les services de partage permettent de publier et de partager du contenu :

3. Les services de réseautage servent à mettre en relation les individus :

4. Les services de jeux en ligne qui intègrent maintenant des couches sociales tèrs développées :

Des réseaux sociaux aux plateformes sociales

Au centre de ce panorama nous allons enfin retrouver les réseaux sociaux (dont certains existent depuis bien avant la plupart des services précédemment cités) qui ont petit à petit évolués pour intégrer toujours plus de fonctionnalités et se transformer en véritables plateforme sociales. La notion de « plateforme » prend ici tout son sens car ces réseaux ont la capacité d’héberger les applications que nous retrouvons dans les quatre grands domaines d’application.

Nous pouvons faire la distinction entre les réseaux sociaux de première génération qui existent depuis plus de 5 ans et oscillent entre 50 et 200 millions de membres (Facebook, MySpace, Friendster, Bebo, Orkut, Skyrock, Hi5, Windows Live) et la nouvelle vague de plateforme sociales qui proposent sensiblement les même choses et comptent entre 20 et 50 millions de membres (Netlog, Imeem, Piczo, Lexode, Hyves, Buzznet, Xanga, Zorpia).

Je me garderais bien de faire une prédiction sur quelle plateforme va croître le plus vite ou remporter le plus de succès auprès des djeunz mais j’anticipe une concurrence très rude pour Facebook qui penne toujours à monétiser son audience alors que ces nouveaux acteurs ont directement intégrés les micro-transactions dans leur modèle économique.

Pour une explication plus complète, je vous invite à consulter le compte-rendu de la conférence que j’ai donné le mois dernier : Quelles opportunités pour votre marque dans les médias sociaux ? (à partir de 6’40 ») :

Deux grands absents : Google et Yahoo! (quoi que…)

Vous noterez également dans ce panorama la présence très discrète de Google et Yahoo! qui sont représentés par quelques services mais n’ont pas réussis à s’imposer comme les plateformes sociales de référence. Il y a certes de très belles réussites comme Blogger, YouTube, ou FlickR qui sont des références incontournables mais il faut bien reconnaître que les deux géants se sont fait voler la vedette par Facebook et MySpace.

Quoi que… quand on y réfléchit bien, Google est pour le moment en position de force avec un service comme Gmail (point de médias sociaux sans email) et avec un compte de résultat qui leur laisse le temps de peaufiner leur stratégie « sociale » (acquisition de Twitter ? de FriendFeed ?). Idem pour Yahoo! qui bénéficie toujours d’une très forte audience sur son portail et de services de base comme Y! Mail, Y! Messenger, Delicious, Y! Pipes

J’anticipe cependant une belle bataille autour des services d’authentification permettant aux plateformes sociales d’exister en dehors de leur site web et d’exporter le graph social des membres (lire à ce sujet L’authentification au centre de nombreuses attentions). C’est très certainement dans cette catégorie que les géants comme Google et Yahoo! ont tout intérêt à faire jouer leur légitimité pour garder un minimu de contrôle une audience toujours plus fragmentée.

Je vous invite maintenant à découvrir les différents services présents sur ce panorama et je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour une troisième version !

48 commentaires sur “Une nouvelle version du panorama des médias sociaux

  1. trop d’info tue l’info… c’est vraiment le sentiment qui me viens quand j’observe cette mappemonde d’outils tentant tous de conquérir un maximum de membres… C’est vrai au final, lequel est le meilleur puisqu’ils veulent tous faire un maximum et etre le centre de notre petit monde virtuel. J’en ai essayé pas mal, mais là franchement ca me décourage. On pourrait pas revenir a un truc simple ? Allez Fred, dis-nous c’est quoi le meilleur et on en parle plus ;-) … ah au fait pour la présentation ca aurait été sympa de le faire en mindmap, non ?

  2. Pour les forums, ne vaudrait-il mieux pas indiquer des plateformes grand public de forums en ligne, plutot que des outils à télécharger et installer chez son hébergeur ? En France, Forumactif est le leader et héberge un nombre impressionnant de forums, et il y a aussi Xooit. Alloforum et Aceboard sont un peu en perte de vitesse.

  3. Super Panorama, Merci beaucoup !
    Outre les univers virtuels, ne manquerait-il pas aussi les différents sites de rencontres ?
    John

  4. En voyant ce panorama la première question qui me vient à l’esprit est : quelle différence entre un panorama des sites 2.0 et des médias sociaux ?
    Sur lemonde.fr les internautes peuvent produire du contenu(par leurs commentaires) et interagir entre eux. Cela en fait-il un média social ? Quelle différence entre lemonde.fr et un blog ? Qu’en est-il alors d’un site comme rue89 ou agoravox?
    Pour moi un média social désigne un site internet permettant de partager et de communiquer du contenu à un cercle d’amis ou de professionnels que l’utilisateur s’est constitué.
    Ce qui ne fait pas de Wikipédia, Ebay, Wikio et des blogs des médias sociaux.
    Au contraire Youtube (par le partage en privée à ses « amis), certains jeux et les célèbres facebook, twitter, viadéo le sont.
    Peut être ma définition est-elle faussée en considérant qu’un média social est un réseau social. Mais dans ce cas pourquoi Lemonde.fr n’est-il pas dans le top de la publication des médias sociaux ?

    Ces 2 termes surexploités sont aujourd’hui galvaudés. Demandez autour de vous en citant plusieurs sites internet ceux qui sont considérés comme « réseaux sociaux ».

Laisser un commentaire