Vers des communautés 3.0 ?

Oui je sais le titre est un peu racoleur, car il est un peu abusif de parler de communauté 3.0 dans la mesure où nous n’en sommes pas à la troisième itération des modèles communautaires. De plus, certains ancêtres des communautés en ligne sont encore en activité.

En effet depuis 10 ans que le web existe, les communautés en ligne ont revêtu de multiples formes :

  • les newsgroup avec Usenet ;
  • les canaux IRC ;
  • les forums, qui marchent encore très fort sur certaines niches ;
  • les blogs, qui sont encore loin d’avoir atteint leur apogée (je vous recommande à ce sujet mon précédent billet sur le blog-commerce) ;
  • les wikis, qui se cherchent encore des débouchés commerciaux voir marchands (à l’image de ShopWiki) ;
  • les réseaux sociaux, qu’ils soient généralistes (comme MySpace) ou verticaux (comme Dogster ou Boompa)…

Il est possible de discerner deux constantes derrière tous ces exemples :

  1. la soif de partager des membres, car plus les possibilités sont nombreuses (à l’image de MySpace où il est possible de publier un blog, de la musique, des vidéos…) et plus ils échangent ;
  2. l’absence des poids lourds comme MSN, Yahoo! ou encore Google (Ebay est un cas à part car ils se définissent comme une communauté d’acheteurs et de vendeurs).

A partir de là, je m’interroge sur l’évolution de ces modèles communautaires et surtout sur les prochaines itérations probables :

  • des blogs communautaires qui privilégieraient l’écriture et la publication collective, car jusqu’à preuve du contraire, les blogs sont essentiellement égocentriques et il n’existe pas de plateforme de blog qui autorisent un regroupement intuitif (à moins de se lancer dans un développement spécifique) ;
  • des bases de connaissance sémantisées, à mi-chemin entre forum et wiki qui permettraient de structurer la masse de contenu et d’en faciliter l’indexation et la recherche ;
  • des plateformes d’échange universelles où seraient pris en charge tous types de format (texte, liens, photos, podcast, vidéos…) et où les auteurs disposeraient d’un espace d’expression un peu moins brouillon que MySpace (pour ne citer que lui) ;
  • des plateformes de collaboration à la frontière des espaces collaboratifs, extranet et groupware, une sorte d’extension d’outils en ligne comme SocialText ou CollectiveX ;
  • une nouvelle génération d’outils qui sauront exploiter le potentiel des dernières avancées technologiques en matière de VoIP, P2P, Web OS…

Cette liste est loin d’être complète mais il est d’ors et déjà possible de discerner des tendances et surtout de voir où les acteurs majeurs se sont positionnés :

  • Typepad avec sa plateforme Vox qui expérimente les blogs familiaux et la publication multi-support ;
  • Yahoo! et sa galaxie de services d’échanges (del.icio.us, FlickR, JumpCut…) ;
  • Google et sa galaxie d’outils collaboratifs (Writely, JotSpot, Notebook…).

Quel sera le modèle gagnant ? Voilà une bonne question à laquelle je n’ai pas encore de réponse.

Qui a pris une longueur d’avance ? Yahoo!, Ebay et Google. Qui a pris du retard ? Microsoft.

A moins que… une petite start-up plus visionnaire que les autres… vous en voyez une ?

Un commentaire sur “Vers des communautés 3.0 ?

  1. Juste, honnetement je maitrise pas trop le Web, mais je ne pense sérieusement pas que Microsoft ait pris du retard… sérieusement pas. Pour moi ils ont même de l’avance… en quoi ? Tout simplement parcequ’avec Vista, Internet Explorer va-être installer sur tout les ordinateurs, avec en Homepage Microsoft search (identique a Google donc aucune raison de mettre Google en premiere page). Microsoft search va prendre des PDM sur la recherche et va pouvoir communiquer, via sa page de recherche, sur ses prochaines évolutions. Il va sortir son « Office on Line », une offre d’hebergement, il va améliorer sa page communautaire (MSN Space),… avec çà il arrive avec sa plateforme iTunesque, son Zune,… Bref, pour moi, je pense que le prochain acteur que l’on attend pas trop, ce sera lui. Il va secouer Google très sérieusement. Ceci n’est qu’un avis personnel, on verra.

  2. Non, à mon sens, le modèle gagnant n’est pas parmis les acteurs que tu cite (sauf en cas de rachat bien entendu ;-) ) Pourquoi ? Parceque chacun d’entre eux s’est positionné vis à vis des nouveaux services en fonction de son modèle précédent : – Yahoo et Google vivent sur la fréquentation de leur site, leur objectif est d’offrir le plus de services possibles. – Typepad fonctionne sur un modèle payant, très fragile. Il cherche de nouveau clients. – Le cas d’Ebay est curieux. C’est pour moi un de premiers vrai site 2.0. Il n’a malheureusement pas profité de cette avance, et je pense que son immobilisme lui coutera cher à terme. Alors modèle gagnant ? Et bien de la même façon qu’ebay ou PriceMinister se sont imposés car basés sur le commerce communautaire, c’est à mon avis dans cette voie qu’il faut chercher. Zlio.com en est un exemple, mais trop peu ambitieux. Les ventes privées en sont une autre forme. Le modèle gagnant, c’est celui où chaque internaute devient un commerçant. Celui qui saura focaliser cette communauté commerçante sortira vainqueur.

  3. le communautaire 3.0 ou le modèle gagnant existe deja, et c’est pas sur notre planete, mais sur une autre planete qui s’apelle « Asie », là où les outils sont bien plus dévastateurs en marge bénéficiaire qu’un Myspace ou autre… Cyworld.co.kr et son frere chinois, et son frere japonais; c’est aussi naver.com ou encore ohmynews.com, tous cela existe deja et ces marchés là sont bien plus juteux que les notre…la vraie question c’est quand, quand est ce que quelqu’un va se mettre à agir et à chambouler notre vision du web? ce que nous vivons l’Asie l’a vecue il y a quelques années… le problème c’est que notre vision ne va que de l’Europe aux US…alors qu’il existe des modèles bien plus profitable ailleurs…

  4. Ce qui m’étonne dans le web 2.0, et qui transparaît dans cet article, c’est l’absence presque totale de connexion entre le monde de l’entreprise et les communautés. Tout ce que le web 2.0 a offert jusqu’ici (et quelle révolution cela constitue !), c’est une série d’outils pour que les individus puissent s’exprimer, se coordonner et se trouver. L’intérêt du web 2.0 se limiterait-il donc à des fournisseurs de logiciels qui relient des individus à d’autres individus ? Je pense sincèrement que tout un champ de relations entre les individus et les entreprises, les marques, les distributeurs n’existe pas encore et va devoir se créer. La force des communautés ne va pas rester longtemps sans intéresser les entreprises. Elles s’y intéressent déjà, mais de manière seulement ponctuelle. Mais les outils qui leur permettront d’en faire quelque chose, de les valoriser, ces outils vont accompagner la prochaine évolution du web 2.xx celle qui marquera la réconciliation entre les individus et les entreprises. Laurent Nicolas http://www.alenty.com

  5. Manu > Un réseau social vertical ne concerne qu’une niche d’audience et est exclusivement centré autour d’un centre d’intérêt ou un thème précis. Thierry > Effectivement, les univers virtuels sont une option. Mais il existe plusieurs freins au développement : ces univers sont techniques très lourds, la dimension juridique est également très problématique (quid de la monnaie « locale » ? Quid des titres de propriétés ? …), il y a encore des caps importants à passer (le problème de l’interface et de la création d’un avatar). Bref tout ça pour dire que ces univers virtuels ne sont pas à la portée de tous. Alors si en plus M6 vérouille le Habbo Hotel en France… /Fred

  6. Jérémie > Je parlais du modèle, ce n’est pas une attaque personnelle. Celui de Zlio a bien des limites,à mon avis, mais ce n’est que mon humble avis, je n’ai pas la prétention d’avoir la science infuse…

  7. Salut, j’ai un exemple de « blog communautaire qui privilégie l’écriture et la publication collective » c’est le blog « rejeton » d’un groupe yahoo. le groupe yahoo est assez fermé, quizz pour s’inscrire, regles à respecter, cloture des inscriptions toutes les x semaines pour repos des admins… le groupe a donc creer un blog-journal pour informer le grand public sur « la fimo », qui est la passion des membres de ce groupe. Certains membres du groupe, volontaires sont aussi redacteurs et administrateurs du blog. chacun à sa tache (qui correspond plus ou moins aux categories) organisation de challenge, trucs et astuces, tutoriels… il y a environ 25 rédacteurs, 5 admin sur le blog. (200 pour le groupe yahoo) Ce blog existe maintenant depuis a peu pres 1 an… Je pense que le blog communautaire peut exister en detournant l’usage premier des outils de blogs, et peut marcher seulement avec une organisation super rigoureuse des rédacteurs. (je vous donne l’adresse si vous voulez jeter un coup d’oeil paroledepate.canalblog.com)

  8. Encore un article très intéressant! Je crois aussi que l’on se dirige vers ces communautés web 3.0 qui serait en effet un mix des « itérations » que tu as présenté dans l’article. La question est aussi de savoir qui est prêt pour ce genre de communautés web 3.0? Probablement ceux qui ont intégrés le web dans leur cannal de communication, de promotion et d’échanges pour eux mêmes ou pour leur entreprise. Ceux qui utilisent et produisent des flux RSS surement aussi. En ce sens là, le service Ziki permet d’aller plus loin que les plateformes de réseau social actuel car il est possible d’agréger tous ses flux en un seul endroit (représentant alors son identité numérique). Ziki permet de mettre en relations très facilement les hommes et les entreprises. Demain, des outils seront mis en place pour aider les groupes et les entreprises à utiliser le service pour y fédérer des échanges. Comme le disait Laurent Nicolas, il y beaucoup de choses à faire dans la mise en relation des individus, entreprises, distributeurs, marques etc… Aussi nous travaillons chez Ziki à en faire une plateforme simple pour permettre à tous ceux qui souhaitent faire leur promotion sur Internet d’être trouvé dans toutes ces informations disponibles en ligne. La version francaise sera bientôt là alors soyez prêt ;)

  9. Et si on parlait de la version 10.0 ? Au moins on serait tranquille pour quelques temps non ? Authentification biométrique, pistage temps réel de l’utilisateur où qu’il soit dans la nature (grâce à son PDA/GPS) et sur n’importe quel site (via une base centralisé), services innombrables peu onéreux et donc à faible marge mais comme ils sont déclinés en milliers de variations, microcrédits, micropaiements à tout va, communautés fugitives établies par proximité, on passe entre 10 et 16 heures par jour sur le megaNet et c’est la principale source de revenu des branchés. Allez, à bientôt pour savoir ce qu’est devenu Google … db

  10. Dominique> On est connecté 24/24 puisque le modem est implanté par une puce dans nos cerveaux…et la commande de DHEA se fait directement à la détections des premiers signes de fatigue ;-)

  11. ->Fred D’accord avec toi, mais c’est justement de la responsabilité des grands groupe de changer la donne et de préparer des conditions plus favorable pour l’établissement de nouveaux concept venu d’ailleurs…mais hélas c’est pas le petit peuple comme nous qui peut le changer, on va devoir manger du myspace encore longtemps…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s