Rétrospective 2018 et tendances numériques 2019

La semaine dernière, comme tous les ans, j’ai entrepris mon pèlerinage annuel en Bretagne pour la conférence Connect’in Lorient. J’affectionne particulièrement cet évènement, car c’est l’occasion pour moi de faire un travail d’analyse des usages numériques et d’anticipation des tendances. Un travail que je m’efforce de restituer de façon simple et compréhensible auprès d’un public très varié. L’année dernière, je m’étais lancé dans une grande rétrospective de la décennie passée. Pour l’édition 2018, je suis parti sur un recensement des hauts faits numériques de l’année ainsi qu’un passage en revue des tendances à venir. Certes, tout ceci ressemble à une grande énumération d’usages et technologies, mais cet exercice est à mon sens le reflet de la période de transition numérique que nous traversons actuellement.

Hamstergram

De l’uberisation à l’accélération numérique

Avant toute chose, je pense qu’il est essentiel de préciser que 2017-2018 ont réellement été des années charnières, à la fois dans l’histoire du web, mais également dans celle de l’humanité. L’irrémédiable montée en puissance du web et des NTIC a favorisé l’émergence de nouvelles superpuissances numériques (les fameux GAFAM et BATX) qui sont en train de redessiner le paysage socio-économico-diplomatique. La révélation de l’utilisation des médias sociaux pour manipuler l’opinion et influer sur les votes du Brexit et des élections américaines en sont les points d’orgue. Un nouvel ordre mondial est en train de se façonner autour de trois blocs (Amérique du Nord, Chine, Europe), tandis que l’économie continue d’être bouleversée par la quatrième révolution industrielle.

J’aurais pu citer l’exemple de Uber et de la révolte des taxis pour illustrer l’ère du temps, mais je préfère ne pas abuser de formules toutes faites comme « l’uberisation va balayer tous les secteurs d’activité » ou « la disruption va complètement chambouler la chaine de valeur ». Car dans l’absolu, les changements ne sont pas si radicaux ou soudains ; ils sont plus diffus, mais néanmoins bien réels. La transition numérique est ainsi la somme d’innombrables micro-changements ou mini-transformations qui, combinés, forment un phénomène global qui ne peut être ignoré, même à une échelle locale : Plaidoyer contre le populisme numérique.

Vous pouvez ainsi être leurré par un quotidien qui ressemble grosso modo à ce qu’il était il y a 20 ou 40 ans (nous conduisons toujours des voitures, nous achetons toujours dans les supermarchés et regardons toujours la TV), mais qui est néanmoins régi par des supports et outils numériques et plus précisément le smartphone. Bref, la transformation numérique est bien réelle, mais il faut être attentif pour en mesure l’ampleur, et surtout pour se rendre compte qu’elle accélère.

ConnectinLorient-2018-1

Les faits marquants de 2018 et ce que ça change pour vous

Il s’est passé quantité de choses cette année, à tel point que nous en perdons la notion du temps (Time is different now). Pour vous remettre les idées en place avant d’aborder les tendances, je vous propose un résumé des temps forts numériques de l’année :

Tous ces petits changements et nouveaux usages mis bout à bout influent considérablement sur le marché et modifient de façon irrémédiable le comportement des consommateurs. Devenus plus méfiants et plus exigeants, ils sont aujourd’hui beaucoup plus durs à appâter, transformer et fidéliser. La faute à ces innombrables sollicitations qu’ils subissent toute la journée (Do we really see 4,000 ads a day?). Vous pouvez vous plaindre de ces clients satisfaits, mais pas fidèles ; mais vous ne pouvez pas rester sans réagir en croisant les doigts pour que les méthodes et leviers utilisés au siècle dernier fournissent les mêmes résultats. Ça n’arrivera pas, aucune chance. C’est à vous de vous adapter à cette nouvelle réalité.

ConnectinLorient-2018-2

Les tendances 2019 et ce qui va changer pour vous

Intéressons-nous maintenant à ce qui va monter en puissance l’année prochaine et dont il faudra tenir compte :

Comme annoncé en début d’article, il y a bien une accélération dans l’évolution des usages et technologies. 2019 ne sera vraiment pas l’année où vous pourrez souffler et capitaliser sur les dispositifs numériques des années passées. Des décisions devront être prises, de nouvelles initiatives devront être lancées et une montée en compétences devra impérativement être opérée pour ne pas aggraver votre dette numérique et vous laisser distancer par la concurrence.

Vous pouvez consulter le diaporama de mon intervention ici :

Pour la vidéo, je n’ai trouvé qu’une captation partielle chez Nathalie Tachet (Compte-rendu du salon Connect’in de Lorient) :

Merci encore à l’équipe organisatrice de Connect’in Lorient de me donner l’occasion de m’exprimer sur ces sujets. À l’année prochaine !

Un commentaire sur “Rétrospective 2018 et tendances numériques 2019

  1. Pour l’IA la révolution est en cours mais pas encore finie. Pour le moment je trouve l’IA assez bête dès qu’on sort de sujet très limité (calcul d’itinéraires, jouer au échecs, …).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s