Best-of 2009

Comme à chaque début d’année je vous propose une petite rétrospective sur ma production 2009. Cette rétrospective ne concerne que les articles publiés sur ce blog, vous trouverez le reste sur mes autres blogs (les liens en haut de page).

Les articles les plus lus

Commençons cette rétrospective avec une sélection non représentative, les billets les plus lus :

  1. HTML 5 + CSS 3 = une révolution pour les interfaces web ;
  2. Web Squared, transition vers le web 3.0 ou nouveau paradigme ? ;
  3. Google Wave = Email + IM + Wiki + Mashup ;
  4. Première prise en main du HTC Magic (Android G2) ;
  5. Mauvais design = Facteur de propagation rapide ?.

Ma sélection d’articles

Voici maintenant une sélection beaucoup plus suggestive avec ma propre sélection par thématique.

Sur la  mobilité :

Sur les netbooks :

Sur Facebook :

Sur Twitter :

Sur les médias sociaux :

Nouvelles technologies / standards :

Autres articles que je n’ai pas réussi à classer :

Mes 3 sites coup de cœur

C’est au cours de l’année 2009 que j’ai commencé à régulièrement partager avec vous mes meilleures trouvailles avec des sites coup de cœur : Mars, Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, Octobre, Novembre et Décembre.

Voilà pour cette rétrospective, dès demain on recommence le rythme habituel avec un compte-rendu des articles publiés sur mes autres blogs le mois dernier.

7 commentaires sur “Best-of 2009

  1. Bonjour, pour parfaire « l’usabilité » de ton blog, il serait bienvenu de proposer une impression papier de l’article seul (sans les commentaires, cela évite de brûler une forêt par impression)… Voilà, voilà, excellent 2010…

  2. Merci de cette sélection 2009.

    J’ai lu les papiers sur Facebook et Twitter.

    A un moment, cela m’a fait penser au pétomane – http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_P%C3%A9tomane- qui attirait les foules (vraiment !) à une époque; il en reste quoi, du vent !? ok, c’était facile ;-) mais n’empêche, je me suis demandé quel regard on allait poser sur les folies de l’époque actuelle.

    * Facebook / va-t-il dans l’impasse ?

    – il me semble que les mamelles de FB pouvaient être la pub et la vente d’applis.
    La pub, c’est peut être encore possible, mais pour la vente d’applis, ils se sont fait doubler.
    les téléphones mobiles ont le vent en poupe et bouffent tout sur leur passage : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/01/04/le-telephone-mobile-n-en-finit-plus-de-faire-des-degats-dans-l-industrie_1287224_3234.html
    FB risque d’avoir les miettes après que l’iphone, nexus, etc. se soient largement rassasier.

    Les gars de FB doivent se mordre les doigts devant le succès de l’iphone and co.

    – de fait, FB était hype, mais il s’est fait voler en bonne partie la vedette par l’iphone et maintenant par nexus.

    – à plus long terme, FB est menacé par la montée en puissance des box des FAI. Ils se transforment en mini-serveurs.
    Et déjà, Free ouvre sa Freebox aux jeux avec l’arrivée d’un nouveau SDK (kit de développement), qui donne accès aux ressources de la box : http://www.svmlemag.fr/actu/04951/les_jeux_sur_freebox_tous_les_details
    Pour peu que Free offre un annuaire interopérable avec d’autres FAI (ce qui est possible car la concurrence ne se joue pas à ce niveau) et la possibilité d’exposer un mini-site perso sur sa box et là, les autres FAI pourraient suivre et faire boule de neige. On tendrait alors vers un FB-like décentralisé et bye, bye, FB.

    De fait, la menace de FB, ce sont les app stores et les plate-formes (iphone, box FAI, et ?) hors de « portée » de la main-mise FB.

    * Twitter

    – hum, qui aurait dit que le web se passionnerait par un outil de logs…

    – Le succès de twitter peut être du à un « malentendu », peut être du au fait qu’il y a peu d’utilisateurs; je n’y crois pas vraiment, mais cela vient en partie de là.

    – si je me souviens bien des CR de la conf Web’09, il me semble que le business se fait principalement autour de l’outil Twitter et pas tellement au sein de Twitter.
    Ce qui fait sens si Twitter se contente d’être un outil de logs…

    – le hype autour de Twitter ressemble au hype autour des wikis (encore que plus durable, car Twitter génère plus de buzz et est plus visible).
    Dit autrement, la syntaxe Twitter ressemble à une resucée de la syntaxe wiki, avec la limite des 140 (?) caractères en plus.
    c’est amusant un temps et dans un périmètre donné IMHO.

    – Twitter pourrait être menacé par les box des FAI (pareil que pour FB) ou une liaison IM/Twitter.
    Par ex, si votre outil IM préféré vous permet de manière transparente de transférer votre statut de l’IM vers Twitter : dur pour Twitter car il est (en partie) « contourné », mais doit fournit l’infrastructure.

    * Facebook et Twitter sont là pour répondre au « pb » de la rencontre.
    Comme l’approche décentralisée ne marche pas (encore ?), ou n’est pas suffisante, il faut que qqu’un prenne « le pouvoir » (= occupe le devant de la scène) pour offrir une fonction d’annuaire. Et fournissent des services autour.
    Mais à la base, ce sont des formes dérivées de annuaire+hosting.
    C’est pourquoi le business des tel mobiles matche bien: par nature, les utilisateurs sont familiarisés avec le coté/versant annuaire (du tel), et le disque dur local des plus récents tel mobiles offre l’hosting.
    Et c’est pourquoi je crois que les box FAI ont un rôle à jouer, en passant par le versant opposé, l’hosting.

    Affaires à suivre.

  3. @ Dominique > Merci pour ce point de vue en complet décalage avec ce que j’ai pû lire ailleurs. Les box ont en effet un grand rôle à jouer dans l’avenir des TV 2.0 qui tournera autour du social et des jeux.

    /Fred

  4. @Fred

    Pour info, j’ai développé plus avant mes idées sur les box dans divers commentaires du billet suivant :

    http://standblog.org/blog/post/2010/01/12/Google-et-Facebook-dans-le-collimateur-du-public

    Comme je l’ai écrit : je vois les box comme alternatives à Facebook et je n’en vois pas d’autres actuellement…

    «  »
    IMHO, notre pb actuel, c’est: comme fait-on pour collaborer/interagir/se rencontrer en interaction N-N en mode stateful (car le mode stateless, i.e. sans état, sans mémoire, ne pose pas tellement de pb car cela ne demande pas de resources), quand cela demande des ressources, par ex, matérielles, pour gérer un historique des échanges. Actuellement, cela ne marche pas tellement en mode distribué. Et, comme cela ne marche pas en mode distribué, alors on se tourne vers un tiers qui se retrouve en position de force (car on se repose trop sur lui), et qui peut en profiter pour prendre un peu trop le pouvoir. Ou alors, on paye.

    Alors, comment on fait ? Je crois que l’on fait d’abord avec ce que l’on a sous la main… Et comme on se place dans une archi distribuée, sur le réseau, et que l’on souhaite qu’il y ait un serveur au bout du fil qui réponde (à peu près tout le temps), et que ces serveurs soient disponibles un peu pour tout le monde (pour pouvoir jouer notamment sur l’effet réseau), etc. cela désigne nécessairement les box comme candidates possibles comme technologie disruptive. Et actuellement, je n’en vois pas tellement d’autres.
    «  »

Laisser un commentaire